23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

France : retour à la normale des procédure d’octroi de visas aux ressortissants tunisiens alors que les Algériens en sont toujours exclus

Les autorités françaises ont annoncé le 31 août dernier le retour à la normale des procédure d’octroi de visas aux ressortissants tunisiens. Les Algériens, eux, ne bénéficient toujours pas de cette mesure. Et pourtant, le Président français Emmanuel Macron avait effectué entre le 25 et 27 août dernier une importante visite officielle au cour de laquelle il avait été reçu avec tous les honneurs par les autorités algériennes. Le sujet de la politique de restriction de visas pour les ressortissants algériens a été longuement abordé entre Macron et le président Abdelmadjid Tebboune. 

Des discussions qui n’ont pas abouti, pour le moment, à la annonce favorable aux ressortissants algériens demandeurs de visas Schengen. A Alger, Emmanuel Macron s’est contenté de rassurer ses interlocuteurs algériens en promettant des assouplissements pour certaines catégories des demandeurs de visas comme les étudiants, les artistes ou les entrepreneurs.

Avec la Tunisie, la France a, semble-t-il, privilégier une approche beaucoup plus amicale puisque  Paris a annoncé le 31 août le retour à la normale des procédures d’octroi de visas avec le pays de douze millions d’habitants. Cette mesure a été décidée avec « effet immédiat », ont écrit dans un communiqué les ministres tunisien et français de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine et Gérald Darmanin, après leur entretien téléphonique.

Paris et Tunis se sont « félicités » de la dynamique en cours sur la coopération migratoire et de mobilité entre les deux pays. Le ministère français de l’Intérieur justifie cet assouplissement par le fait que la Tunisie est le premier des trois pays à avoir levé les tests sanitaires demandés pour pouvoir entrer sur le territoire, selon l’AFP.

Selon des prestigieux médias français comme le quotidien Libération aucune annonce positive n’est en revanche en préparation en faveur des ressortissants algériens. Lors de son voyage en Algérie,  le chef de l’Etat français avait déclaré vouloir être « plus efficace » dans la lutte contre l’immigration clandestine tout en étant « plus souple » sur l’immigration « choisie ».

Selon l’Elysée, 75 000 visas ont été délivrés par la France aux ressortissants algériens sur les sept premiers mois de 2022 – avec une priorité donnée aux étudiants, entrepreneurs, hommes d’affaires, artistes et sportifs – soit un taux de délivrance d’environ 50%.

L’Algérie a tenté, pour sa part, de désamorcer cette crise des visas en faisant des efforts permettant un apaisement des relations avec la France comme ce fut le cas le 18 août lorsque l’ambassade d’Algérie en France a retiré la condition d’un test PCR préalable pour les ressortissants algériens dotés d’un laissez-passer consulaire. Dans les colonnes du quotidien français Libération, cette mesure a été saluée par les autorités françaises. « On considère que ça va encore fluidifier la qualité des échanges avec les autorités algériennes », a confié à Libération une source présidentielle française selon laquelle ces restrictions de visas n’ont pas « vocation à se pérenniser dans le temps ».

 

dernières nouvelles
Actualités