26.9 C
Alger
dimanche, juin 16, 2024

Fin de semaine tragique en Méditerranée : au moins 43 Harragas algériens dont des femmes et des enfants portés disparus

La semaine passée fut particulièrement dramatique en Méditerranée. Au moins 43 Harragas algériens sont déclarés portés disparus au large des côtes espagnols. Ces migrants malheureux ont disparu des radars des secours en mer lors du naufrage de leurs embarcations qui n’ont pas pu résister aux vagues déferlantes de la Méditerranée. 

Parmi ces migrants algériens portés disparus, nous comptons énormément d’enfants et de femmes, indique à ce sujet le militant associatif et défenseur des droits des migrants Francisco José Clemente qui publie quotidiennement des informations détaillées et précises sur le nombre des Harragas algériens arrivés en Espagne ou exposés à tous les risques pour atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune. Franciso José Clemente travaille directement avec l’ONG Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne) et qui se mobilise au quotidien pour appuyer les recherches des secours en mer dans l’espoir de sauver des migrants algériens d’une mort tragique lorsqu’ils tentent d’atteindre les plages espagnoles.

Auparavant, il était également membre actif d’une ONG spécialisée dans l’accueil de migrants arrivés en Espagne sur des embarcations de fortune. Passionné par la mer et la photographie, Francisco José est le créateur du fameux compte Twitter « Héroes del Mar ». Il couvre la majorité des embarcations de la Mer d’Alboran en lançant des alertes et en diffusant des informations.

Il s’agit de l’une des sources les plus fiables concernant l’observation du phénomène de la harga depuis les côtes algériennes vers l’Espagne. Et d’après cette source, il y a au moins 6 femmes et 8 enfants algériens qui font partie du contingent de ces victimes emportées par des tempêtes demeurent encore recherchées par les sauveteurs de la Guardia Civil espagnole. Les cadavres de deux harragas algériens ont été, en revanche, repêchés par les garde-côtes espagnols alors que deux survivants ont pu être secourus après avoir survécu miraculeusement au naufrage de leurs bateaux.

3 Harragas algériens ont même tenté de rejoindre les côtes espagnoles à bord d’un scooter des mers ! Ils sont, malheureusement, déclarés disparus et les chances de les retrouver sains et saufs s’amenuisent de jour en jour. Face ces évènements sinistres et tragiques, Franciso José Clemente n’hésite pas à parler de « désastre » sans cacher sa vive émotion et sa profonde douleur. En Algérie, ces disparitions et ces drames n’ont pas suscité le moindre commentaire de la part des autorités algériennes. Une indifférence totale qui nous renseigne sur le niveau de « l’importance » qu’attache le régime algérien à la vie de ses propres concitoyens.

 

dernières nouvelles
Actualités

2 تعليقات