23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Exclusif. Tebboune rappelle l’ambassadeur d’Algérie à Washington pour « torpiller » les ambitions de Lamamra

Enorme malaise au plus haut sommet de l’Etat algérien en raison des vives tensions qui opposent depuis la mi-décembre 2021 le Président Abdelmadjid Tebboune au chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra. Ce dernier est visé par une grande manoeuvre de déstabilisation orchestrée par le Palais Présidentiel d’El-Mouradia dans le but de le « dégager » prochainement du gouvernement et de le remplacer par un nouveau ministre des Affaires Etrangères issu directement de l’entourage le plus proche d’Abdelmadjid Tebboune. 

Comme il a été précisé dans les précédentes révélations faites par Algérie Part, le courant ne passe plus entre Tebboune et Lamamra. Le Président algérien et son entourage, à savoir ses conseillers les plus proches et ses confidents au Palais Présidentiel d’El-Mouradia, sont persuadés que Lamamra nourrit des « ambitions personnelles présidentielles » et fait discrètement du lobbying à l’étranger comme au sein du sérail algérien notamment auprès de l’Institution Militaire pour fédérer autour de sa personne de « potentiels » soutiens qui pourront lui permettre de se présenter comme le candidat du consensus au sein du régime algérien lors des élections présidentielles de 2024.

Affolé par cette perspective, Abdelmadjid Tebboune a préféré « divorcer » brutalement avec Ramtane Lamamra d’autant plus que le Président algérien n’a jamais souhaité réellement le retour du diplomate chevronné au sein du gouvernement. Le retour de Ramtane Lamamra aux affaires le 7 juillet 2021 est uniquement l’oeuvre de l’Etat-Major de l’ANP qui avait beaucoup insisté auprès de Tebboune pour confier les clés de la diplomatie algérienne à celui qui fut Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine de 2008 jusqu’à 2013.

Abdelmadjid Tebboune a été donc forcé de réhabiliter Ramatane Lamamra en juillet 2021. Une décision qu’il semble regretter amèrement aujourd’hui puisque ses conseillers ne cessent de le mettre en garde contre le scénario cauchemardesque d’un « coup de poignard dans le dos » que préparerait Lamamra pour lui succéder au pouvoir à partir de… 2024.

Et pour « neutraliser » son « adversaire » et « futur concurrent », Tebboune a commencé d’ores et déjà à faire le grand ménage au sein de la diplomatie algérienne en s’attaquant aux ambassadeurs et diplomates composant le cercle le plus proche de l’actuel Chef de la diplomatie algérienne.

C’est dans ce contexte, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations, que l’ambassadeur d’Algérie à Washington Ahmed Boutache ait été rappelé discrètement à la fin du mois décembre 2021 par la Présidence algérienne. Abdelmadjid Tebboune et ses conseillers croient savoir que Boutache « travaille » d’abord pour Lamamra avant de servir l’Algérie. Autrement dit, Ahmed Boutache est soupçonné de faire du lobbying à Washington pour promouvoir « la belle image » de son ami et mentor Ramtane Lamamra dans l’espoir d’obtenir le soutien précieux des lobbyistes les plus proches et influents auprès de la Maison Blanche à une éventuelle candidature de Ramtane Lamamra aux prochaines élections présidentielles algériennes.

Selon nos investigations, pour « démolir » Boutache et préparer son remplacement, une enquête a été diligentée discrètement au niveau de l’ambassade d’Algérie à Rome en Italie qui était justement dirigée de 2019 jusqu’à 2021 par….Ahmed Boutache. C’est l’Ex-consul à Milan, puis ambassadeur à Abou Dhabi, Abdelkrim Touahria, un proche de l’entourage de Tebboune, qui a été chargé par le Palais Présidentiel d’El-Mouradia de chercher « des cadavres » dans le placard de Boutache afin de le discréditer définitivement et de le mettre en cause dans des scandales de mauvaise gestion ou de détournements de deniers publics. Il est à signaler que Touharia est l’homme qui a hérité du poste d’Ambassadeur algérien à Rome.

Ces manoeuvres secrètes et indélicates interviennent au moment où Ramtane Lamamra est incapable d’opérer la moindre riposte à cause de l’isolement sanitaire auquel il est soumis depuis plus de 10 jours à la suite d’une infection à la COVID-19, ont certifié enfin nos sources. Ce contexte très sensible au plus haut sommet du pouvoir algérien suscite de nombreuses inquiétudes concernant la stabilité institutionnelle du pays. Cette nouvelle guerre des clans fera des dégâts dangereux sur le précieux équilibre des forces au sein du régime algérien.

dernières nouvelles
Actualités

9 تعليقات

  1. Ça, nous venons de montrer notre mentalité au jour , afin que le monde nous comprendra, dès que quelqu’un tient le pouvoir il n’acceptera jamais qu’autre personnes plus intelligentes se montrent devant lui , c’est cette maladie ( la jalousie) qui nous tue, un âne comme tebbou-nia veut se mesurer à lamamra c’est pas un monde a l’envers. ,tebboun-nia n’est jamais sortie a l’étranger surtout les pays européens de peur qu’il soit en face de certains journalistes qui vont lui démontrer que sa place est dans une écurie de chameaux dans son Bled.

  2. Voilà, la raison principale du choix de la dictature militaire en Algérie !
    Le système pyramidal, fait qu’au sommet, on laisse les clans s’entretuer
    pour que le parrain, tout en haut, le moment venu, récupère la mise.
    Heureux le joyeux larron auto-proclamé, tout haut perché !
    Au dessus de la mêlée ! Car, ils savent depuis 1962 que les clans
    sont d’accord pour ne plus jamais être d’accord !
    Comme les piles, les courtisans ne s’usent que si l’on s’en sert !
    Au suivant …

  3. l’Algérie ou plutôt la houkouma à tous les niveaux est devenue un véritable nid de frelons asiatiques ( ceux qui font de l’apiculture, savent les dégâts que ces derniers causent dans les ruches). Mais moi je soutiens fortement ces guéguerre intestines, il faut qu’ils s’auto détruisent comme ils ont détruit l’Algérie. Et puis l’âge de tous ces voyous fera le reste. Je maintiens que le peuple se lèvera encore,et cela ne sera plus pacifique, car les émeutes de la faim ne sont jamais pacifiques.
    Quant au jour d’aujourd’hui il n’y a plus d’huile de table, le pain à doublé de prix, le poulet est au prix du Filet de boeuf, le kg de crevettes est à 500 000, la tomate à 200 Da, la pomme de terre à 130 , la quasi totalité des Algeriens peinent à se nourrir correctement.
    Et cerise sur le gâteau le soukardji d’El mouradia donne des des centaines de millions à gauche et à droite à ses frères kharabes, c’est la goutte qui fera déborder le vase.

  4. Le KDS sera jeté comme un vieux torchon usé comme tous ses serviles semblables qui l’ont précédé. Celui-là même qui a renié ses racines en affirmant, suite à toute la saga du royaume de la Zetla et sa compromission avec Israël incluant les tractations, armes sophistiquées, base militaire proche de la frontière etc. que c’était la première fois qu’un pays arabe permet à un ennemi de menacer à partir de son territoire un autre pays arabe !!! Quelques jours plus tard, l’immense ministre et Kolossal diplomate KDS, au plus fort de la crise avec la France qui prétendait l’inexistence de l’Algérie avant sa colonisation, le coco, fortuitement par miracle, se rappelait à Rome qu’il y avait un certain roi du nom de Jugurtha qui avait combattu les romains, qui fut détenu à la prison du Tullianum jusqu’à sa mort, endroit historique qu’il est allé visiter, sans doute pour rendre hommage à ce résistant opiniâtre arabe à l’occupation romaine, qui a sacrifié sa vie pour défendre la terre Nord-Africaine, loin de son Hidjaz originel, en gage d’une réelle et effective solidarité de corps arabe.
    Le Douctour A. Benatia, éminent historien arabêtisobobard, en spécialiste de la toponymie et de l’onomastique a bien défini et précisé dans un de ses livres de grandes connaissances que le nom de Jugurtha est de racine et issu de l’arabe , tout comme celui de Massinissa et tant d’autres tartufferies sans limites. Sans doute que Ramtane a puisé certaines de ses connaissances du côté du Douctour Benatia.
    A negrik ay ul disent les anciens, ay thurwemt a thullawin !

  5. On se souvient tous de LamamRat faisant le tour des capitales européennes pour vendre et demander le feu vert au 5e mandat de Bouteflika la Charette roulante. Là on apprend que Lamamrat suupliait via son ambassadeur le feu vert des USA à sa candidature de 2024. Et donc elle est où l’independance s’il faut demander le soutien des capitales occidentales pour un scrutin presidentiel en Algérie? C’est un enième episode du nif haut devant les cameras et pantalons bas en coulisses.
    Par ailleurs Lamamrat se fait toujours siffler et virer comme un toutou. Souvenons-nous de son limogeage humiliant en plein sommet des MAE de la Ligue Arabe à Tunis en mars 2019. Des qu’on le siffle il rapplique sans aucune fierté…. pour être jeté aussitôt.
    On vous disait bien que ce lamamRat soit disant le meilleur diplomate de l’Univers ne valait rien. Force est de constater qu’on avait encore une fois raison. A part ça Tebboune année 2022!

  6. rappelez vous comment abdallah le fils du chauffeur du roi mohamed 6 a humilier et gifler le moqua del de ain sebaa a casablanca après lui avoir craché dessus ! c’est ça la féodalité
    un batard qui crache sur des honnêtes citoyens marocains ! et axis qui essaie de pousser les algériens à la révolte!!!
    😜 mdr ! tu es une taupe des services marocains ! batard ! tu n’arriveras a rien ! les algériens sont fiers et unis
    nik mouk

  7. Tebboune, l’héritage douloureux de Gaid Faieh qui n’a aucune légitimité, au lieu de profiter de cet état de faits pour gagner un tant soit peu le cœur des Algériens en essayant d’aider le pays à dépasser la crise multidimensionnelle que traverse le pays et soulager un tant soit peu les Algériens, il s’adonne aux pratiques de ses prédécesseurs, et essayera sans doute à faire un 2ème et un 3ème mandat , voire un mandat à vie comme a tenté de le faire son mentor Bouteflika . A 76 ans , au lieu de rendre les clés de la maison au peuple il s’occupe à cultiver le complot et les intrigues du palais !!!
    En vérité, l’intronisation de Tebboune à la présidence de la république est symptomatique de l’état de la régression de cette fonction en Algérie ! De tous ceux qui ont occupé ce poste , Tebboune est vraiment le cancre !! Il n’a aucun relief ni aucune consistance . Il ne parle pas du tout l’arabe , et son français est très approximatif ! Et les seuls mots qu’il connaît de Tamazight c’est « asegwas ameggaz » qu’il va encore nous dire le prochain yennayer le 12 janvier !!
    Tebboune a juste le niveau d’un enfant du primaire qui apprend ses langues ou un vendeur de voiture au marché de Tidjellabine !!
    Un illettré multilingue par excellence qui se retrouve à la tête de la pauvre Algérie qui s’enfonce chaque jour un peu plus ! Vivement le retour des Algériens dans la rue pour nous débarrasser de tous ces khorotos !!!

  8. @Axis le désaxé
    Pourquoi tu ne cesses de traîner ton museau de lémurien et ton luc puant sur un site Algérien au lieu d’aller du côté de Casa ou de Marrakech compter le nombre de touristes pedophiles et autres spécimens lubriques qui viennent épancher leur salace lascivité avec les sujets de Pédale 6 ?
    Laisse les Algériens régler leurs problèmes entre eux, ils en sont capables. Tu peux t’en inspirer et amorcer une révolution républicaine avec d’autres sujets soumis comme toi dans votre beau royaume du Zetlaland. Tu seras digne d’un Bolivar, même avec une gandoura de mokoko, soudain appelé par l’éveil d’insoumission et du rejet du larbinisme imposé et rétribué de quelques bouchées de survie subtilisées dans la gamelle à chiens de Haroun El Poussah le bouffi, sous l’œil avisé du majordome-chambellan Azoulay.
    Fais un homme de toi, fais autre chose d’utile à ton royaume de cocagne soldé aux sionistes, tu seras plus utile à ton peuple au d’être le troll larbin de service des chouakers d’HomoPédalo 6 la rondelle, plus prosaïquement ‘’Esseffara’’. Lalatkoum Selma quand elle a découvert le Sujet Rectum Verso sifflet, elle s’est cassée sans attendre. C’est une bonne inspiration pour toi, let’s go !