26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Exclusif. SANOFI, El Kendi, Novo Nordisk et les autres : Les 15 laboratoires pharmaceutiques qui dominent le marché du médicament en Algérie

15 laboratoires pharmaceutiques ont dominé essentiellement le marché du médicament en Algérie. Ces 15 laboratoires ont réalisé jusqu’à 2,9 milliards de dollars de ventes cumulées de produits pharmaceutiques sur le marché algérien jusqu’à fin octobre 2021, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations au cours desquelles nous avons pu obtenir en exclusivité le contenu d’une confidentielle étude de marché réalisée par l’Industry Medical Service (IMS Health Algeria), une entreprise américaine d’études et de conseil pour les industries du médicament et les acteurs de la santé qui dispose d’une succursale à Alger. 

Il faut savoir que les études de marchés et enquêtes de terrain menées par IMS Health sont considérées comme une référence mondiale. Et pour cause, il s’agit d’une entreprise américaine proposant des études, du conseil et du service pour les industries du médicament et les acteurs de la santé. Depuis 2012, IMS Health est considérée comme la seconde meilleure entreprise de conseil dans le secteur pharmaceutique, entre McKinsey et le Boston Consulting Group.

L’étude réalisée par la succursale algérienne d’IMS Heatlh en 2021 démontre que 15 laboratoires pharmaceutiques dominent outrageusement le marché algérien des médicaments. Le numéro 1 de ces laboratoires est le français SANOFI qui a réalisé jusqu’à fin octobre 2021 plus de 368 millions de dollars de ventes en Algérie. Le Groupe Danois Novo Nordisk est le numéro 2 du marché algérien avec des ventes estimées à plus de 258 millions de dollars durant la même période de l’année 2021. El KENDI pharmaceutique, la filiale du du groupe jordanien MS Pharma qui est présent au Moyen-Orient, en Turquie et en Grèce, est le numéro 3 du marché des médicaments en Algérie avec des ventes qui ont dépassé les 207 millions de dollars US jusqu’à fin octobre 2021.

C’est un autre groupe jordanien qui est arrivée à la 4e position. Il s’agit de HIKMA Pharmaceuticals qui totalise plus de 161 millions de dollars US de ventes jusqu’à fin octobre 2021.

Le premier groupe algérien de ce TOP 15 des laboratoires pharmaceutiques dominant le marché national est Biopharm et il arrive à la 5e position en totalisant 102 millions de dollars de ventes jusqu’à fin octobre 2021. C’est ensuite un autre groupe privé algérien qui arrive à la 6e position, il s’agit du groupe  Pharmalliance, dirigé par Amel Lamari, fille du défunt général-major Smai, l’ex-patron de la Direction du contre-espionnage, l’une des trois branches du DRS, qui totalise plus de 94 millions de dollars de ventes jusqu’à fin octobre 2021.

Les Laboratoires Beker dirigés par l’algérien Rachid Kerrar décroche la 7e position avec des ventes estimées à plus de 88 millions de dollars. Le groupe privé Merinal dirigé par Nabil Mellah qui est emprisonné pour une sombre affaires aux relents politiques depuis le 10 mai 2021  a pu obtenir une place parmi les 10 premiers laboratoires dominant le marché national des médicaments grâce à des ventes dépassant les 85 millions de dollars jusqu’à fin octobre 2021.

GlaxoSmithKline, une multinationale britannique, l’un des dix géants de l’industrie pharmaceutique mondiale, a pu se positionner en Algérie à la 9e position avec plus de 84 millions de dollars US de ventes jusqu’à fin octobre 2021. La 10e position est occupée par une autre entreprise privé algérienne, il s’agit de Vital Care qui est spécialisée davantage dans la fabrication des dispositifs médicaux. Elle s’est distinguée par des ventes dépassant les 80 millions de dollars US jusqu’à fin octobre 2021. Notons que le groupe étatique Saidal n’arrive qu’à la… 11e position de ce TOP 15 des laboratoires pharmaceutiques leaders du marché national des médicaments. Saidal a réalisé à peine 65,7 millions de dollars de ventes jusqu’à fin octobre 2021 et se retrouve ainsi distancée par de nombreux groupes privés et étrangers qui détiennent des parts de marché beaucoup plus importantes que cette entreprise étatique largement soutenue et financée par les pouvoirs publics.

Après SAIDAL, nous retrouvons plusieurs laboratoires étrangers comme le géant mondial Astrazeneca, classé au 13e rang du TOP 15, qui a vendu pour plus de 57 millions de dollars US en Algérie jusqu’à fin octobre 2021 ou Merck Biopharma, la filiale pharmaceutique du groupe allemand Merck KGaA, qui se classe à la 13e position sur le marché algérien avec des ventes dépassant les 60 millions de dollars US. Les laboratoires INPHA-MédiS, un groupe privé algérien basé à Alger, clôturent ce TOP 15 des laboratoires pharmaceutiques ayant dominé le marché des médicaments et des dispositifs médicaux en Algérie avec des ventes dépassant les 47 millions de dollars jusqu’à fin octobre 2021.

 

dernières nouvelles
Actualités

4 تعليقات

  1. Et alors, tu ne vas pas croire que les entreprises étrangères sont venus en Algérie pour claquer les mains, et tant mieux qu’ils y a des labos pour fabriquer des médicaments et dans tous les pays on trouve des labos venus de l’étranger, tu n’as qu’à compté comien de labos en France, comme par exemple Millan,et autres. Alors zmamra essaie de nous convaincre qu’il est au courant de tout ce qui se passe en Algérie ,tu n’as qu’à éplucher les journaux de l’économie française ils te parlent de tout de ce qu’il se passe en France et tous les pays du monde ,les achats ,les ventes et le benef. Y a zmamra on voit que tu fais partie de l’ancienne école qui a toujours vu que la diaspora est toujours derrière la pelle est la pioche et preuve on voit bien le pouvoir quand il s’adresse aux immigrés il leur parle comme s’ils sont toujours des arriérés ou des mineurs, il est temps de changer votre mentalité , vous n’êtes que des demeurés , vous êtes en retard d’un siècle sur votre vision du monde.