23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Exclusif. Insultes, menaces : grave incident à la direction générale de Sonatrach entre le PDG et le SG

Grave incident ce mardi 23 mars à la direction générale de Sonatrach. Le secrétaire général de la compagnie nationale des hydrocarbures, Rachid Si Mohamed, s’est gravement disputé avec le PDG du groupe, Toufik Hakkar. Et cette dispute a pris une dimension totalement alarmante lorsque de graves menaces ont fusé du bureau de Rachid Si Mohamed. 

Tout a commencé lorsque le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a décidé de limoger et de remplacer brutalement Rachid Si Mohamed. Toufik Hakkar a voulu nommer Fethi Arabi, l’actuel vice-président Responsable du Business Développement & Marketing de Sonatrach, à la place de Rachid Si Mohamed. Cette décision devait prendre effet à partir d’aujourd’hui mardi 23 mars. Une cérémonie de passation de consignes était rapidement prévue. Mais à la surprise générale, Rachid Si Mohamed se révolte et refuse de céder son bureau à Fethi Arabi, l’un des plus proches collaborateurs de Toufik Hakkar.

Pis encore, Rachid Si Mohamed entre dans une colère noire et apostrophe Fethi Arabi dans son bureau en lui demandant de transmettre un message précis et clair à Toufik Hakkar : « Si je suis limogé, je vous jure que le dossier de PETROGEL passera dés demain devant la justice » !

Rachid Si Mohamed a jeté un véritable pavé dans la mare à travers cette crise de colère et confirme ainsi qu’il détient des informations compromettantes contre Toufik Hakkar concernant notamment son implication dans les pratiques scandaleuses ayant permis d’offrir des « indus avantages » et « des privilèges illicites » à l‘opérateur privé PETROGEL, l’un des plus acteurs privés de la distribution des carburants en Algérie, dont les propriétaires entretiennent avec Toufik Hakkar des relations affairistes très troublantes comme il a été révélé par Algérie Part au cours de ses nombreuses enquêtes publiées à propos de ce dossier. 

Il est à souligner que Rachid Si Mohamed entretient des relations très tendues avec Toufik Hakkar depuis plus d’un mois. Le PDG de Sonatrach a, d’ailleurs, privé son SG de toutes ses prérogatives. A l’origine de ces tensions, un conflit ayant éclaté… entre les épouses de Toufik Hakkar et Rachid Si Mohamed. Madame Yamina Hakkar a voulu se venger de l’épouse du SG de Sonatrach en les mettant tout bonnement à l’écart du Top Management de Sonatrach allant jusqu’à décider de les licencier ! Cette historie a fait couler beaucoup d’encre et de nombreux cadres dirigeants de Sonatrach sont estomaqués par la déchéance morale de leur compagnie qui patauge dans la médiocrité et l’instabilité en raison des divisions qui rongent en ce moment le clan Hakkar.

 

dernières nouvelles
Actualités

12 تعليقات

  1. J admire , la fraicheur ,la puissance et l exactitude de tes informations . Lache pas mon frere . Ceci dis , le pays commence a ressembler a une marre d eau stagnante , ca commence a puer et ca ne bouge pas . Et crois moi que le hirak n y changera rien . On sortira autant de fois qu on veut ca ne marche pas . Ca prend un bon catalyseur pour faire bouger les choses . La mafia institutionalise comme tu dis ne partira jamais de facon pacifique et le peuple n a pas les moyens pour les contrer . Ca sent de plus en plus le pourissement et peut etre une vrai intervention etrangere style France russie ou meme turquie

  2. Dans un système « Clanique » la compétence n’est pas la tasse de thé préférée. A ce rythme, on aura bientôt une sorte de
    « peuple élu » ou plutôt , « Région élue » pour se partager tous les postes de gardes chiourmes, qui vont inévitablement finir par accompagner la liquidation de la boîte chez le syndic. H’yini El yawm, Wa Aktalni Ghadwa !

  3. Ouldkadour libéré avec une caution de 300 milles dollars, Tebboune et Zeghmati pour dire Me…. au juge qui a émis un mandat international n’ont pas voulu le réclamer aux Emirats , parceque les Emirats sont amis a Israël ce qui veut dire que les palestiniens passent avant l’argent des algériens , c’est faux ce prétexte , c’est que Ouldkadour est l’ami de Zeghmati , alors tant pis pour ce que pense le peuple ,et l’Algérie a perdu l’argent qu’à volé Ouldkadour mais aussi 300 milles dollars , bravo pour le mensonge de Tebboune qui disait qu’il allait récupérer l’argent spolié par ses amis ,allons le croire et puis voté.

  4. Le pays part en cacahuètes, le régionalisme chez nous est légion, dès que un clan est au pouvoir, il s’en presse de mettre aux postes stratégiques des personnes de sa région tout en sachant qu’ils lui seront fidèles quoiqu’il arrive, tout en sachant que ces personnes sont incompétentes pour ces postes, pourvus qu’elles exécutent les ordres . En attendant nos compatriotes n’ont plus les moyens d’acheter des alimentaires de première nécessité.pauvre Algérie et pauvre algériens.

  5. Mais qu’est-ce que c’est que ce carnaval ? Nice, Rio, Venise et d’autres ont leur carnaval mais alors celui d’Alger les a dépassé en médiocrité. Voilà que les femmes de x ou y s’immiscent dans la gestion d’entreprises publiques et plus particulièrement dans la mamelle de l’Algérie. Peut-être ont elles confondues les leurs et celles du pays.

    Il est à remarquer que ce n’est qu’à la suite de cette altercation que le SG a menacé de divulguer le dossier PETROGEL, il est donc complice dans cette affaire puisqu’il ne l’avait pas dénoncer en temps et en heure.

    Il est à remarquer enfin que la gestion de SH est faite à la petite semaine, on recrute et on limoge qui on veut sur le champ en privilégiant souvent ses proches de la famille ou du clan.

    Ce ne sera donc pas de ces façons que le pays s’en sortira. Il faudrait qu’il y ait des hommes avec des couilles et pas des lavettes qui baissent leur pantalon dès le premier coup de vent.