23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Exclusif. Encore une panne au complexe de GNL de Skikda et massacre au gisement de Rhourde Nouss : Les dessous d’un incroyable sabotage

Oui, c’est un pur et simple sabotage qui vient d’être orchestré contre le secteur des hydrocarbures en Algérie, le secteur pourvoyeur de 98 % des devises du pays. Deux malheureux évènements viennent de se produire en Algérie en causant un énorme préjudice financier au pays. Ces évènements nous révèlent la mauvaise foi et la profonde incompétence de plusieurs hauts responsables de Sonatrach coupables d’une inédite mauvaise gestion à l’origine de ces scandales qui causent des pertes financières colossales au Trésor Public. Au delà de l’incompétence, les hauts responsables actuels de Sonatrach recourent au mensonge et à la manipulation pour masquer leurs erreurs et maladresses sciemment passées sous silence pour assurer encore leur maintien aux commandes de la compagnie nationale des hydrocarbures. 

Le premier scandale concerne encore une fois les problèmes opérationnels successifs des complexes de production de GNL du pays. Des problèmes qui plombent dangereusement les exportations nationales de ce combustible. Alors que tout semblait être réglé au sein de l’usine de Skikda, un nouveau problème technique est réapparu au début du mois de ce mois de juin. Et comme à son habitude, la direction générale de Sonatrach ment, manipule et cache la vérité.

Sonatrach a annoncé qu’elle a identifié le 11 juin dernier un défaut technique au sein du système de production de gaz naturel liquéfié (GNL) de l’usine de Skikda. Le problème a été causé par une défaillance soudaine du mécanisme de contrôle d’une turbine à gaz.

Par conséquent, le site a été fermé afin de permettre une inspection approfondie qui permettra d’effectuer les réparations nécessaires, a expliqué la société dans un communiqué du 19 juin. Plus tard, le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a expliqué dans une correspondance adressée au ministère de l’Energie, que l’arrêt a été décidé pour une opération de révision afin de s’assurer qu’une autre panne ne risque pas de se produire encore une fois, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations.

Or, le PDG de Sonatrach a volontairement menti au ministère de l’Energie car nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que le problème se trouve au niveau de l’une des principales turbines du mégatrain de production de cet important complexe de production de GNL. La turbine est tout simplement tombée en panne et les travaux de réparation nécessitent son remplacement occasionnent ainsi des frais onéreux et une immobilisation qui pourrait s’étaler sur plusieurs… mois ! Une véritable catastrophe pour ce site industriel très important pour le secteur gazier en Algérie. D’après nos sources, c’est un défaut de maintenance et un manque cruel de vigilance des responsables de Sonatrach chargés de l’entretien de ce site industriel qui est à l’origine de cet énième incident.

Pour rappel, l’année dernière, le complexe de Skikda a été fermé de janvier à juillet en raison d’une maintenance prolongée. Avant cette maintenance, le fonctionnement de l’usine avait déjà été suspendu en décembre 2019. Au cours des récents travaux réalisés pour relancer la production, plusieurs équipements ont dû être remplacés sur l’une des 14 turbines du mégatrain de production, d’une capacité de 4,5 millions de tonnes par an. Réparer la turbine plutôt que en remplacer les éléments aurait pris 18 mois.

Les exportations nationales de GNL du pays ont affiché 10,9 millions de tonnes en 2020 sur les 24,7 millions de tonnes par an de capacité nominale du pays. Les pertes financières pour l’Algérie. Et pour cause, en 2019, l’Algérie a pu exporter à l’étranger plus de 3,8 milliards de dollars de Gaz Naturel Liquéfié (GNL), l’un des produits énergétiques les plus demandé dans le monde entier. Mais en 2020, ces revenus se sont effondrés de plus de 50 % à cause de ces problèmes techniques et arrêts de production successifs qui viennent aggraver une conjoncture financière suffisamment ébranlée par les fortes perturbations du marché mondial du GNL provoquées par les conséquences économiques désastreuses de la pandémie du COVID-19.

Mauvaise gestion, mauvaises décisions, incompétence, mensonges et manipulations, nous retrouvons les mêmes ingrédients d’un autre scandale au niveau du gisement de Rhourde Nouss (RN). Située à 230 km au sud-est du champ de Hassi Messaoud, le champ de Rhourde Nouss est pratiquement le deuxième plus important gisement de gaz naturel en Algérie après le célèbre champ de Hassi R’mel. Le premier forage a été réalisé à Rhourde Nouss en 1961. Une série de réservoirs contenant du gaz à condensat a été rencontrée à partir de la cote 2 685 mètres. Cette région est caractérisée par la présence de treize accumulations comportant jusqu’à une dizaine de réservoirs, notent à ce sujet les experts en hydrocarbures de Sonatrach. Pour comprendre l’importance stratégique de Rhourde Nouss, il suffit de savoir qu’il a des des réserves prouvées d’environ 370 milliards de mètres cubes. Découvert en 1980, Rhourde Nouss produit environ 1,69 milliards de pieds cubes/jours.

Cet important gisement de gaz naturel fait aujourd’hui l’objet d’un véritable « massacre » aux lourdes conséquences environnementales et économiques. Tout a commencé lorsque la direction générale de Sonatrach a orchestré des manoeuvres pour masquer les déficits de production qui perdurent depuis le début de 2020. La direction générale de Sonatrach a favorisé le renforcement de l’exportation de gaz pour afficher de meilleurs résultats de ventes et de revenus en devises grâce à des nouvelles capacités d’exportation vers l’Espagne et l’Italie.

Et pour ce faire, Sonatrach a voulu faire croire au gouvernement que la production a augmenté alors qu’aucun nouveau apport par la mise en service d’un nouveau gisement n’a eu lieu depuis 2020 et aucun forage de nouveaux puits n’a pas avoir lieu suite à la cessation de l’activité forage de développement et même d’exploration décidé après mars 2020 par la direction générale de Sonatrach dans le but de faire des économies conformément aux recommandations d’Abdelmadjid Tebboune. Or, ces baisses budgétaires ont touché de plein fouet l’exploration de nouveaux champs et puits ce qui a hypothéqué le renouvellement des réserves du pays provoquant ainsi l’affaiblissement de la capacité de production de l’Algérie.

Cette mauvaise décision, encore une autre, l’Algérie va la payer cher, très cher en raison de ses conséquences sur les capacités d’exportation du pays et, par ricochet, la baisse des revenus en devises.

En sacrifiant une partie non-négligeable de l’outil de forage Algérien à savoir les deux société filiales de Sonatrach, Entreprise Nationale du Forage (ENAFOR) et Entreprise nationale des travaux aux puits (ENTP), dont le plan de charge a été réduit d’une manière drastique, les responsables de Sonatrach ont provoqué l’immobilisation de plusieurs dizaines d’appareils de forage depuis plus d’une année avec toutes les conséquences qui en découlent comme le chômage technique de plusieurs équipes d’ouvriers, des difficultés financières qui étouffent l’ENTP et ENAFOR, etc.

Dans ce contexte, pour pouvoir exporter davantage de gaz durant le premier trimestre 2021, le management de Sonatrach a opéré une manoeuvre irrationnelle au niveau du deuxième grand gisement de gaz naturel en Algérie, à savoir celui de Rhourde Nous. Cette manoeuvre consiste à  exporter les quantités de gaz qui devaient être réinjectées dans les puits du gisement  ce qui doit représenter 30% du total gaz soutiré, dédié obligatoirement à la réinjection continue dans les puits gisement pour le maintien de pression et l’optimisation de son exploitation. Il s’agit d’exigence technique et de normes de sécurité qu’il faut absolument observer pour maintenir en vie le plus longtemps possible un gisement de gaz naturel.

Il faut savoir à ce propos que la réinjection de gaz concerne la réinjection de gaz naturel dans un réservoir souterrain, généralement dans un réservoir contenant déjà à la fois du gaz naturel et de pétrole brut, afin d’augmenter la pression dans le réservoir et ainsi augmenter le débit de pétrole brut ou encore séquestrer le gaz qui ne peut pas être exporté. Ce ne doit pas être confondu avec l’extraction par injection de gaz, où le gaz est injecté dans le tube annulaire du puits plutôt que le réservoir. Après que le brut ait été pompé, le gaz naturel est une fois encore récupéré. Comme bon nombre des puits découverts partout dans le monde contiennent du pétrole brut lourd, ce processus augmente leur production.

 

Il est à noter que plusieurs ingénieurs et experts de Sonatrach ont exprimé leur désaccord avec cette manoeuvre très dangereuse pour la sécurité des puits. Malheureusement, ils n’ont pas été écoutés par la direction générale du groupe. Et pourtant, ces ingénieurs de Sonatrach ont beaucoup insisté sur l’importance du recyclage du gaz à travers la réinjection continue dans le gisement d’un pourcentage calculé du total gaz produit.

Les conséquences furent rapides et naturellement catastrophiques car ce que craignait les ingénieurs de Sonatrach s’est malheureusement produit ! Plusieurs puits du gisement de Rhourde Nouss ont subi la remontée des eaux avec du sable, le fléau le plus dangereux pour la pérennité des gisements de gaz et pétrole que les compagnies pétrolières s’échinent à éviter coûte que coûte.

Ces remontées d’eau ont provoqué ainsi l’ennoiement de nombreux puits des gisements de Rhourde Nouss. Selon nos investigations, des dizaines de puits ont été ainsi fermés par les ingénieurs de Sonatrach à cause de cet incident technique et industriel qui ne manquera pas de provoquer un manque à gagner au niveau du champ de Rhourde Nouss. La fermeture des puits est un impératif majeur pour empêcher que les remontées d’eau ne se propagent pas à d’autres puits au risque de provoquer encore leur ennoiement. Les ingénieurs de Sonatrach tentent ainsi de limiter les dégâts en réparant les conséquences funestes des mauvaises décisions émanant de la direction générale du groupe dont les principaux décideurs ignorent, faute de compétences avérées, les nuances complexes de l’industrie pétrolière et gazière.

Prise de panique face aux dégâts irréversibles constatés à Rhourde Nouss, la direction générale de Sonatrach se ravise en instruisant depuis le début de ce mois de juin ses ingénieurs de reprendre la réinjection des quantités de gaz nécessaire pour l’entretien du gisement et d’arrêter définitivement l’exportation de ce gaz à l’étranger.

Une décision qui semble tardive car le mal a été fait et les zones concernées ne débiteront plus à leur débit de production habituel, ce qui a impacté définitivement le niveau de production du gisement de gaz de Rhourde Nous. Il s’agit bel et bien d’un massacre perpétré sur l’un des gisements les plus précieux de toute l’Algérie.

Force est enfin de constater que ce scandale a été étouffé par l’agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures « ALNAFT » qui a, pourtant, pour devoir de s’assurer que l’exploitation des ressources en hydrocarbures est réalisée en respectant une conservation optimale. C’est également l’ALNAFT qui doit étudier et approuver les plans de développement et leurs mises à jour périodiques et l’octroi des autorisations de prospection.

L’AlNAFT doit, désormais, procéder à une évaluation des dégâts subis par le gisement pour quantifier le préjudice qui est énorme menaçant même la durée de vie de cet important gisement. Soulignons enfin que les principaux responsables de ce « massacre » au sens propre comme au figuré sont le PDG de Sonatrach Hakkar Toufik qui a donné l’ordre d’exporter le gaz destiné à la réinjection dans les gisements, le Vice- President Exploration/Production Mohamed Slimani, le Directeur de la Division Production, Taleb Saadi Messaoud, le Directeur des opérations, Berrahal Madjid et le Directeur de la Division Pétroleum Engineering et Développement, Djatou Farid.  Dans un pays qui se respecte et qui est soucieux de la préservation de ses richesses nationales, tous ces responsables devraient être soumis à une enquête minutieuse et sérieuse. Mais l’Algérie n’est pas encore un pays sérieux…

 

dernières nouvelles
Actualités

22 تعليقات

  1. Et pourtant les Kabylistes sont parmi les plus grands fossyeurs de la Sonatracht depuis 1963…Le clanisme a fait des ravages au sein de cette entreprise…. Mais comme bien entendu les Kabylistes ne sont encore une fois que des victimes… Forcément… D’ailleurs nombre d’entre eux sont au Canada ou en France après avoir été mis à l’index et après avoir détourné tout ce qu’ils pouvaient….Et devine la suite : ils se sont découverts une âme de démocrates et de lanceurs d’alerte sur….la Sonatracht.
    Si si c’est pas une blague…

    Ceux qui n’ont pu se tirer avec la caisse se terrent et font du sabotage méthodique de cette entreprise qui les a plus qu’enrichit eux et leur villages… L’actuelle direction paye leur déchaînement à faire payer la fin de leurs inombrables avantages indus…

    Ce sont des Kabylistes mais ils clament qu’ils sont nationalistes et compétents… Depuis le temps on l’aurait vu et on aurait demander à les imiter…Le baril des années 2000 à 140 dollars a fini sur des comptes personnels en devise laissant l’entreprise exangue et sans développement ni projets structurants…. Juste un syphonnage méthodique de l’argent.
    La Issaba Bouteflika le marocain a trouvé une belle alliance avec ces pleureuses le jour et voleurs la nuit…. Hypocrites parmi les plus grands de notre pays….Et quand en plus ils se mettent à donner des leçons de morales t’as envie d’appuyer sur la gâchette…

  2. Je pense cher monsieur presque 75: des travailleurs dé sonatrach et d’air algerie et de la cnan sans des kabyles et en plus dans les consulats sait des kabyles en et tous a l’étranger va le dire le contraire qui sabote alors ? Et après en va dire que en aime pas les kabyles qui et les directeurs de banques qui sont les ministres après en va pleurer va faire bien t’ai investigation je suis pas contre eux mai con arête de dire qui sont victimes sait nous les victimes la France donne le plus a qui le vissa sait les kabyle meme le consul de France la
    Dis non monsieur investigation en
    Ait dans la
    Merde a cause de cette mascarade la puni de l’eau qui tenait les raine suez France non pourquoi tu fait pas une enquête investigation mais source la
    Sait pas pareil en touche a là maman non arête stp fait bien ton travaille cher monsieur investigation

  3. Puisque vos décideurs sont à la tête de l’Algérie depuis 60 ans, qu’attendent-ils pour licencier tous les kabyles, qui, d’après vous, sabotent tout, et les remplacer par ceux de votre clan en qui, vous avez confiance ? D’ailleurs, où en est votre opération « Zéro Kabyle » ? Le seul organe qui fonctionne encore à peu près, chez-vous, ce sont vos langues de vipères.
    Vous frappez et vous pleurez en même temps !
    Vous aviez collaboré hier avec la France, vous collaborez encore, toute honte bue, mais vous faites semblant de l’insulter en public pour cacher votre jeu. Les Kabyles vous connaissent depuis la nuit des temps, vous êtes des doubles faces qui veulent gagner sur tous les tableaux, sans le moindre effort, en rentiers. Au lieu d’accuser à l’emporte-pièce en faisant des amalgames, pourquoi ne pas suggérer à vos « décideurs » entre-guillemets des faire des audit des différentes périodes de vie de la SONATRACH et de faire des comparaisons. Mais, chasser votre naturel, il vous revient au galop, vous n’avez que votre mauvaise langue pour vous défendre de votre passivité endémique !!!

  4. Mon clan c’est celui du mérite pas du népotisme, de l’eugénisme régionaliste d’une ethnie qui se croit supérieure et qui verse dans la victimisation après être trempée jusqu’au cou dans la déliquescence du pays.
    Toi tu regardes (partiellement) la vitrine, moi, les articles qui sont en actions à l’intérieur….
    Ont est un peu près tous pas acheteurs mais pas pour les mêmes raisons et avec la même rigueur intellectuelle.
    C’est ce qui nous différencie je crois.
    Toi tu as un clan moi je demande à mon créateur de m’en préserver.
    Mieux vaut marcher seul que mal accompagné…

  5. Ya François pignon, inteniktuel ixpir international en coùmissiou rougatoîre.
    Parles nous de ton pays, de ta cité, mais reste loin du pays que tu ne connais pas.
    Ali missiou sivoupli avic in tisla e coùmissiou rougatoîre, parles nous de ta Tesla x à 💯 KE.
    Un fieffé menteur, arracheur de dents parlant de religion tfouhhhhhh Aya kjoun.
    Jamais il ne faut faire confiance à un menteur, car c’est des sans foi ni loi.
    Menteur, mythomane.

  6. @Toutoune est à sec ! Meskine.

    Toutoune is seek miskine27 juin 2021 At 16 h 31 min

    Boussad
    Où comment dire tout et son contraire….
    Ton exemple, c’est comme si on était une sur une scène de crime, le couteau à la main taché de sang, et on se défausse avec… » c’est pas moi, c’est le couteau ».
    Tu es le premier à dire que le brisidâne n’a aucun pouvoir non?
    Dans vos récits historiques ont ne voient que de blanches colombes.
    Dans la réalité, que des délits d’initiés dans lesquels Ta région est loin d’être exempte de tout reproche.
    Le corrupteur, voleur et receleur dans un pays de droits prennent les mêmes peines.
    Pour cela, il faut avoir connu autre chose qu’une justice partisane aux ordres suivants les intérêts.
    Bouffer et cracher dans la même gamelle semble être un trait de caractère chez certains.

    boussad27 juin 2021 At 17 h 21 min
    @ A Toutoune est à sec !

    Quoi ? Qu’appelez-vous tout et son contraire ?
    Depuis le coup de force de Boumediène et jusqu’à Chadli et Zerroual, la gouvernance a toujours été militaire !
    Après, pour habiller la gouvernance d’un costume civil, on a coopté que des « Telmidhs Nachites » qui savent bien conjuguer le verbe manger au présent, en prenant soins toutefois, de commencer par « Vous mangez », sous entendu, vous la junte, avant de dire… »Je mange ainsi que mes copains » comme a su le faire Bouteflika pour durer si longtemps !
    Mais, on a vu un contre-exemple de ce qu’il ne fallait pas faire, c’est le malheureux cas de Boudiaf, Allah Irahmouh,
    qui a commencé sa conjugaison par « nous mangeons », en parlant du peuple et de lui avant de finir par « vous mangez »
    qui n’a pas été hélas du goût des décideurs « entre-guillemets » !!! Et, on connaît la suite tragique malheureusement !!!
    Alors, arrêtez tous de vouloir toujours cacher le soleil avec un tamis en se défaussant sur les autres.
    Il n’y a pas d’échappatoire, quand la tête est malade, c’est tout le corps qui subi les conséquences. Pour faire simple, au lieu de se dédouaner en disant que tout le monde est voleur, il faut soigner la tête ou en changer pour mettre fin à l’irresponsabilité !!!

    Pourquoi, vous êtes sélectif, répondez à tous les post puisque vous jouez à l’intellectuel. Ne fuyez pas !

  7. @ Boussad,
    Je tiens à te présenter mes excuses si tu as été choqué par mes propos sur la religion, car je sais que tu es un homme pieux.
    Mais ce zigomar vendeur de shit passe son temps à insulter tout le Monde, même les personnes âgées, alors il fallait lui rendre la pièce et surtout lui dire que son Islam appris dans les cellules de bois d’Arcy n’est pas l’islam de nos ancêtres.
    Un fieffé menteur, nous prenant pour des demeurés, alors après les insultes à Monsieur El Hassi, j’ai décidé de dire stop.
    Les seuls racistes qui existent en Algérie ce sont eux. Quant vous Avez une zoubia pareil qui ose dire que dans nos villages les parents se disputaient pour lui donner leurs filles, comment répondre à cette merde.
    Thanmirth et du fond du cœur, mes excuses si j’ai choqué.

  8. @Loco
    L’essence même de la démocratie, c’est la séparation des pouvoirs, donc, autant que faire se peut, il faut essayer de ne pas mélanger les genres. Des querelles politiques ne devraient pas déteindre sur la sphère privée qui est un domaine personnel à chacun de nous, selon sa croyance ou sa non croyance. Nous pêchons tous par manque de tolérance vis à vis de son prochain. Chacun est libre de faire le choix qui lui convient sans chercher à convaincre ou à en interdire d’autres types de choix. Ceci dit, je comprends les réactions à chaud qu’on peut avoir du comportement de certains manipulateurs qui se servent de la religion pour se servir en politique, alors qu’ils déclarent la religion pour les autres sacrée !!! Nous en sommes victimes hélas en Algérie !
    Donc, sans rancunes.

  9. Boussad est plus qu’à sec
    Sur quoi je suis sélectif?
    Je comprends rien, malgré le fait de jouer selon vous, à l’intellectuel à vos réponses ou questions?
    Merci d’être plus crainte.
    Quand à votre soutien à l’autre fils de pute qui crachait sur vous comme sur moi à travers
    une belle réponse pleine de sagesse et …d’hypocrisie, je vous laisse à votre conscience.
    Dans leurs insultes hier sur la religion, un certain Lo ji qui se sentait les ailes kabylistes pour venir en aide à l’autre fils de putin, gardien de chèvres, nous faisait part de sa vision historique sur les religions.
    Alors, peut-être que tu n’y vois rien à redire par simple corporatisme mais c’est différent pour moi.
    Je ne suis pas dans le tri sélectif des déchets.
    Je le dis et le répète , je l’encule ce fils de pute, ainsi que sa mère, son fachelard de père et tous ses morts….
    Par ailleurs, il me semble que nous tournons en rond par le fait que vous vous efforcé à vouloir me classer dans la catégorie «  ennemis «  parce que je me refuse au racisme primaire kabyliste sur ce site très bien identifié ( islam et arabe).
    Je tiens plus droit que vous parce que moi, je ne choisis pas mes combats en fonction de mes propres intérêts.
    Je suis le premier à défendre les kabyles mais au même titre que les arabes ou l’islam.
    C’est un point de divergences entre nous.
    Dans vos divers hypocrisies, puisque aucun président kabyle n’a jamais été au pouvoir, alors tous vos voleurs ne sont qu’en fait de simples victimes.
    Drôle de raccourci non?
    On ne vous entend jamais concernant vos traîtres qui sont dans toutes les arcanes du pouvoir et administrations.
    Là, bizarrement aucunes insultes…
    Alors, certes, comme l’autre batard pourrait dire, nous n’avons rien de commun mais je pense très honnêtement ne jamais faire le jeu des racismes et ne fait que répondre à la hauteur de leurs missives .
    J’ai pas mal d’argent, un statut social mais surtout un cerveau qui me refuse d’être ingrat.
    Tout ça, je le dois à Dieu même si ça dérange en tournant en rond sur ma personne et en fuyant le débat derrière le cul de ses vachettes ( par procuration).

  10. STATUT SOCIAL: MYTHOMANE-MENTEUR-INCULTE
    COMISSION ROGATOIRE POUR VISITER L’ANJIRI PENDANT CINQ ANS.
    DONNE NOUS LE NOM D’UN VILLAGE KABYLE QUE TU AS SOIT DISANT VISITé?
    ET JE VAIS POSER UNE QUESTION TOUTE SIMPLE.
    MYTHOMANE,CRASSEUX VIVANT DES AIDES SOCIALES COMME UN MORPION SUR LE DOS DES FRANCAIS QUI SE LEVENT TÔT.
    TESLA X A 100 KE.

  11. El Clando

    « CEUX QUI ONT DE L’ARGENT NE S’AFFICHENT JAMAIS, »

    Demande à tes fils de putes de premiers sinistres et à ceux qui squattent nos administrations et entreprises publiques…
    Leurs patriotisme s’affichent particulièrement à Paris…
    Je suis venu en Kabylie, j’ai vu et…vous ai laissé une SADAKA tout en refusant les avances de ceux qui sont vos fiertés et que vous laissez grimper comme des chèvres dans vos arbres…
    Kelb ben kelb

  12. Ya le mythomane,
    Qui peut croire une seule de tes paroles après la coùmissiou rougatoîre illégitime ?
    Qui peut croire que toi le cafard tu as une Tesla ?
    Qui peut croire une seule de tes inepties.
    Tu es un fieffé menteur gros mythomane, voilà ce que tu es.
    Tu es devenu la risée d’ap car tout le monde sait maintenant que tu n’es qu’un vaut rien, un sur la vie de ma mère.
    Mentir dans ta religion c’est halal ou Haram.
    Tfouhhhhhh Aya kjoun.

  13. De quel pays tu parles celui où tu as fait ton service national en chantant la Marseillaise matin et soir.
    Qui peut croire un cafard mythomane, islamisé dans les cellules de la prison d’osny pour trafic de savonettes marocaines.
    Tfouhhhhhh ya le gros mytho. Ton pays c’est là où tu as chanté la Marseillaise

  14. El Clando
    Jamais fait le service militaire, jamais chanté la marseillaise qui est un hymne raciste et hégémonique.
    Jamais vénérer le drapeau amazigh non plus.
    Pas fan des usurpateurs en tous genres.
    Quand on a une identité suffisamment solide, inutile de l’accrocher sur son rétro avec un bout de tissu et c’est d’autant plus valable quand son drapeau ressemble à celui du mouvement LGBT…

  15. Un mensonge de plus un.
    Un post avec kheiredine mostefaoui ou tu étais fier d’avoir fait le service national en France.
    En remontant les pages tout un chacun peut vérifier.
    Mythomane jusqu’au bout des ongles. Arracheur de dents. Un menteur sans vergogne.
    Tfouhhhhhh ya lkedheb.
    J’ai une mémoire, par rapport à toi yal kelb.
    Un mensonge éhonté encore un.

  16. Putain un sans visage vivant dans le mensonge, une vraie race de cafard. Continue je vais te mettre à nu ya rkhiss. Même pas l’odeur d’un homme,les poufiasses ont plus d’honneur que toi.
    Mentir, mentir voilà la seule chose dont tu peux être fier sous homme laquais des français.
    Tfouhhhhhh.
    J’invite qui veut à remonter les posts pour voit ses mensonges et sa mythomanie maladive.
    Tfouhhhhhh Aya kjoun.

  17. Le mensonge est interdit même pour plaisanter
    Le mensonge est interdit, que ce soit en étant sérieux ou en plaisantant. Ainsi, mentir même pour rire est interdit conformément à la parole du Messager de Dieu :

    لاَ يَصْلُحُ الكَذِبُ فِي جِدٍّ وَلاَ فِي هَزْلٍ

    (la yaslouhou l-kadhibou fi jiddin wala fi hazl)

    « Le mensonge n’est permis ni en étant sérieux ni en plaisantant.»