23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Exclusif. Des militaires russes ont réalisé des exercices dans la plus grande des discrétions à Béchar de la fin janvier jusqu’au début du mois de févier

Une centaine de soldats russes avaient atterri à la fin du mois de janvier 2023 dans une localité de la wilaya de Béchar en Algérie. Ces soldats russes ont exécuté secrètement des exercices militaires conjoints avec les forces de l’armée algérienne. Ces exercices ont duré jusqu’au début de ce mois de février, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations.

Les autorités algériennes et à leur tête le ministère algérien de la Défense Nationale n’ont pas voulu la moindre information concernant l’organisation de ces opérations militaires qui entrent dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale avec la Russie. Un dispositif très strict a été déployé à Béchar pour verrouiller tous les accès à la zone concernée par ces exercices militaires discrets. Par ailleurs, les autorités algériennes ont imposé un blocus de l’information entourant les tenants et aboutissants de cette opération militaire. Aucune donnée n’a pu fuiter vers la presse et il nous a fallu procéder à de très nombreux recoupements pour obtenir des informations lapidaires sur l’arrivée de ces soldats russes sur le sol algérien.

Selon nos sources, les autorités algériennes ont interdit toute médiatisation ou publication de la moindre information sur ces exercices militaires conjoints avec la Russie au nom de la « protection de la sécurité nationale ». Mais en vérité, le dessein des dirigeants algériens est d’éviter toute mise en avant ou en valeur de la présence militaire russe sur le territoire national afin de ne pas offusquer les partenaires occidentaux de l’Algérie notamment les Etats-Unis ainsi que la France qui avaient exercé d’intenses pressions pour contraindre le régime algérien à prendre ses distances vis-à-vis de Moscou et du Kremlin.

Selon nos sources, la présence de ces soldats russes entre dans le cadre du fameux projet qui devait avoir lieu du 16 au 28 novembre 2022 où devaient se tenir des exercices militaires conjoints entre les armées russe et algérienne, à 50km de la frontière avec le Maroc. Ces manœuvres étaient prévues de longue date, mais à la surprise générale, fin novembre 2022, le ministère de la Défense Nationale à Alger avait finalement annoncé que celles-ci avaient été annulées, sans en préciser la raison. Ce sont, en toute vraisemblance, ces exercices militaires algéro-russes qui ont été reportés et organisés finalement de la fin janvier jusqu’au début février 2023. En se donnant beaucoup de peine pour éviter toute forme d’exposition médiatique, l’Algérie aurait réussi à contourner les pressions occidentales pour poursuivre le renforcement de ces liens militaires avec la Russie, ennemi juré des partenaires occidentaux de notre pays.

Rappelons enfin qu’en septembre 2022, l’Algérie était le seul pays africain ayant participé aux exercices « Vostok 2022 », en Sibérie, tandis qu’au mois d’octobre 2022 des navires russes jetaient l’ancre à Alger pour des exercices navals. Il est à noter que c’est la première fois que de telles opérations militaires conjointes avec la Russie se dérouleraient sur le sol algérien.

dernières nouvelles
Actualités