19.9 C
Alger
jeudi, avril 18, 2024

Confidentiel. Le PDG d’Air Algérie empêché de quitter le territoire national et fait l’objet d’une enquête sensible

Le PDG d’Air Algérie, Yacine Benslimane, qui a remplacé le 18 juin 2022 Lamine Mesraoua, qui assumait l’intérim depuis le limogeage de Bakhouche Allache le 11 janvier 2021, fait l’objet d’une enquête très sensible qui risque de compromettre définitivement son avenir à la tête de la compagnie battant pavillon national et pourrait le mener tout droit sur les bancs des accusés des tribunaux algériens, a confirmé Algérie Part au cours de ses investigations. 

Hier dimanche 2 octobre, Yacine Benslimane a été empêché par les agents de la Police aux Frontières (PAF) de l’aéroport international d’Alger de monter à bord de son vol à destination de Montréal au Canada. Surpris et choqué par cette mesure radicale qui ne lui a pas été notifiée par les instances judiciaires compétentes, Yacine Benslimane décide d’alerter son supérieur hiérarchique, à savoir le ministre des Transports, Kamel Beldjoud. Ce dernier lui révèle qu’il fait l’objet d’une enquête très sensible menée actuellement par les services de sécurité.

En effet, il semble que le PDG d’Air Algérie est cité nommément dans un dossier impliquant plusieurs personnalités influentes concernant la fuite d’informations et de documents confidentiels relatifs au processus de consultation internationale lancée le 22 septembre dernier par Air Algérie en direction des constructeurs d’aéronefs pour l’acquisition de 15 appareils neufs.

Pour l’heure, Yacine Benslimane n’a pas été relevé de ses fonctions et aucune sanction officielle n’a été prise à son encontre par la Présidence de la République concernant son avenir à la tête de la compagnie aérienne nationale. Algérie Part reviendra sur ce dossier avec de nouvelles révélations détaillées dans nos prochaines publications.

dernières nouvelles
Actualités