27.9 C
Alger
samedi, juin 15, 2024

Confidentiel. Cabale judiciaire et sécuritaire en préparation contre l’ex-patron de la JSK, Chérif Mellal

Le Président déchu de la JS Kabylie Chérif Mellal est dans le collimateur des services de sécurité qui préparent à son encontre toute une enquête afin de l’incriminer dans un scandale de blanchiment d’argent et de chèques sans provision, a pu apprendre Algérie Part au cours de ses investigations. Chérif Mellal, président tonitruant de la JS Kabylie qui s’est fait remarquer par son engagement infaillible envers la cause berbère avant d’être éjecté brutalement de la direction du club au début de ce mois de septembre, dérange de nombreux cercles politiques bien introduits au sein du régime algérien. 

Ces cercles ont exercé de fortes pressions pour qu’une vaste enquête soit diligentée par les services de sécurité afin de permettre à la Justice algérienne de convoquer Chérif Mellal et de le poursuivre pour de graves chefs d’inculpation. Ces cercles sont essentiellement composés, a pu constater Algérie Part, d’ancien officiers issus du DRS des années 90 originaires de plusieurs localités en Kabylie. Ces officiers retraités ont gagné un énorme pouvoir d’influence au sein du sérail algérien depuis la fin de l’année 2020 et travaillent d’arrache-pied pour asseoir leur domination politique sur l’ensemble de la Kabylie, région considérée comme « ultra-sensible » par le régime algérien parce qu’elle demeure le coeur battant du mouvement contestataire et populaire algérien.

Et pour concrétiser cette domination, ce nouveau clan veut à tout prix « domestiquer » la JSK pour l’instrumentaliser dans sa propagande anti-Hirak et leurs attaques hostiles contre toute mouvance qui prône le changement démocratique en Algérie. L’exécution de ce plan a nécessité la neutralisation de Chérif Mellal dont le charisme et la personnalité rebelle était considérés comme des « freins majeurs » à ces nouvelles velléités hégémoniques orchestrées en Kabylie.

Depuis son arrivée à la tête de la JS Kabylie en 2018, Chérif Mellal est devenu un personnage très influent en Kabylie. Il a gagné l’adhésion de nombreux fans du club le plus titré de l’histoire du football en Algérie avec 27 titres officiels, 13 tournois et trophées (40 au total).

Il a séduit aussi la rue avec ses décisions en faveur de la promotion de la langue Tamazight et de la Culture berbère. Pour rappel,  la JSK a évolué, le 20 juin dernier au Cameroun, contre Coton Sport avec une tenue en hommage à Tamazight. Les joueurs de la JSK ont disputé cette demi-finale aller de la Coupe de la CAF avec des noms floqués en Tifinagh (caractères amazighs) et l’emblème amazigh sur le dos de leurs maillots. C’était une première pour une équipe maghrébine dans une compétition officielle ! Et cet exploit est essentiellement l’oeuvre de Chérif Mellal qui veut assumer et développer l’ancrage identitaire de la JSK en Kabylie.

D’autre part, Chérif Mellal ne cache pas à son entourage qu’il nourrit de grandes ambitions « politiques ». Anciennement businessman ayant réussi une belle ascension sociale en Allemagne, Chérif Mellal tente depuis 2014 d’investir en Algérie pour contribuer à de nombreux projets de développement. Ses ambitions ont, décidément, fait paniquer ses adversaires qui se sont rapprochés de ce nouveau clan lequel veut « conquérir la Kabylie » pour monnayer cette carte auprès des décideurs du pouvoir algérien.

Concernant le dossier sécuritaire en préparation contre Chérif Mellal, nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que des accusations de blanchiment d’argent et de détournement des fonds de la JSK pour des fins personnelles « sont en gestation » au niveau d’une brigade spécialisée de la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou. Chérif Mellal est sous enquête à propos d’un chèque qui aurait été remis à un particulier pour rembourser une dette contractée par l’ancien Président de la JSK afin d’apporter de nouveaux financements au club. Or, il est reproché à Chérif Mellal d’avoir détourné les fonds de la JSK pour rembourser ce prêt personnel. Par ailleurs, des enquêteurs de la DGSN ont été « chargés » également d’éplucher tous les comptes personnels et anciennes entreprises de Chérif Mellal afin de débusquer le moindre faux pas qui peut lui valoir une inculpation auprès de la Justice algérienne.

Les services de sécurité s’intéressent aussi à ses anciennes affaires d’exportation depuis l’Allemagne de voitures de luxe vers l’Algérie. Chérif Mellal est soupçonné d’avoir usé de subterfuges financiers illicites comme des factures sur-gonflées pour livrer des voitures de prestige à des clients algériens. C’est dire enfin que des jours difficiles attendent l’ex-patron de la JSK qui avait nourri de grands rêves pour ses projets d’installation en Algérie.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. Après les incendies.. voilà qu’ils s’attaquent à un symbole (JSK) en la personne chérif Mellal
    Chaque jour qui passe ce pouvoir s’enfonce et s’enferme dans le tout répressif a l’encontre de la population qui le dérange.. mais cela ne va pas résoudre le problème bien au contraire.
    Il se retrouve isolé… aucune délégation officielle étrangère ne s’est déplacée à Alger depuis deux ans maintenant ..mais à part les libyens et maliens qui eux viennent récupérer de l’argent .
    Tout le monde sait que la communauté internationale est contre les pratiques du pouvoir en place.

  2. Depuis toujours le pouvoir s’est servi de KDS (Kabyles de Services) pour éliminer des Kabyles qui les dérangent. C’est aux Kabyles a qui incombent l’arrachage de ces mauvaises herbes par la racine. Dénoncer ces indicateurs et autres traîtres de nos rangs. La Kabylie n’a rien d’un chien enragé a qui on veut absolument lui prétexter la rage !
    Elle est cette région d’Algérie qui a compris le manège mafieux du régime. Pour barrer définitivement le chemin de la liberté et de la démocratie en Algérie, il faut écraser la Kabylie, comme d’autres l’ont déjà essayé avant. Hélas, le venin du racisme anti-Kabyles fait des ravages en Algérie. Pourquoi les autre régions font-elles le dos rond et assistent au spectacle morbide sans réagir ?
    Il faut être un traître à la cause nationale d’indépendance pour s’en laver les mains !
    Nous sommes entre des mains de bouchers qui se partage la bête Algérie en quartiers. Et bien des moutons légitiment leur sacrifice futur avec fatalisme !
    Achbihoum Zwawas Mââ la Junte ?

  3. @Nacer
    Mellal, qu’il t’en déplaise a gagné la Coupe de la ligue, en dépit des tragiques événements de Kabylie et des entraves habituelles, il a emmené la JSK jusqu’en finale de la Coupe de la CAF, pour laquelle il n’a obtenu aucune collaboration de la ligue du loup-garou l’ex khwandji Medouar, batrou de la ligue chemma, barzidane de l’ASO Chlef et dipiti FLiN Tox dans le grand haras pour équidés qualifiés pour les râteliers, scouzi-moi du peu ! Bien au contraire, le loup-garou a refusé tout report de match de championnat de la ligue chemma pour permettre la préparation de la finale de la CAF. Au contraire 3 matches furent programmés à jouer quelques jours avant la finale CAF, avec le dessein évidemment d’épuiser les joueurs et qu’ils perdent en finale africaine. Il ne fallait surtout pas que la JSK avec ses moyens limités gagne un trophée continental, ce qui serait la plus plus kechfa quand on sait comment l’argent du peuple sert des équipes privilégiées du système : MCA (Sonatrach),CRB (Madar- ex SNTA), USMA (Serport), JSS et CSC (Sonatrach) etc. qui se font toutes sortir dès les premiers tours.
    La JSK est une fierté dont le nom est célèbre et respecté à travers le continent africain plus que toute autre équipe de l’Anjiri ancienne ou nouvelle. Et ça le système de la Ripouxblik n’y peut rien contre, même en sabotant ses structures comme il vient de le faire en amenant le gang de ripoux mené par Cheb Abdou et Abou Dja3far, installé avec le recours au système d’injustice qui sévit dans ce bled Mickey.
    Or tout ça risque de leur jouer un sale tour, le TAS de Lausanne sera saisi du dossier et un peu plus haut la FIFA en démontrant la magouille s’installation delà nouvile dirictsyou de voyous.
    La Kabylie majoritairement supporte Mellal et le respecte et ça, le gang mafieux qui gouverne en 2 de pique le sait fort bien. Alors il faut bien trouver toutes sortes de fourbis pour discréditer et accuser avec sa volonté de puissance nuisible et dictatoriale, comme il le fait avec touts le innocents emprisonnés par la loi des dérives totalitaires.
    Mais un jour se lèvera et dissipera la noirceur qui enveloppe et étouffe le pays.