23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Révélations. L’incroyable Affaire Mediapro : le scandale le plus extravagant de l’ère Tebboune

C’est une histoire digne des plus hilarants des gags que l’on pourrait imaginer. Et pourtant, cette histoire malheureuse est bel et bien vraie. Le 3 juin 2023, l’Union Sportive de la Médina d’Alger (Usma) a remporté la Coupe de la Confédération africaine, une compétition de la Confédération africaine de football (CAF), face au club tanzanien de Young Africans en finale retour. Malgré leur défaite à domicile (0-1), les Algérois ont gagné le droit de brandir le trophée grâce à leur victoire au match aller (2-1). C’est une première pour le foot algérien. Mais avant le coup de sifflet final de ce match, un scandale avait éclaté au sein du régime algérien donnant lieu à des manœuvres de guerre de clans d’une absurdité absolue.

La DGSN, la police algérienne, a procédé à la surprise générale, le jour même de cette finale organisée au célèbre stade du 5 juillet à Alger, à l’arrestation de 4 responsables des services des douanes algériennes au niveau du Port d’Oran. Placés en garde-à-vue et transférés à Alger pour être auditionnés, ces 4 douaniers ont été accusés d’avoir permis l’entrée sur le sol algérien d’équipements audiovisuels appartenant à une supposée chaîne de télévision espagnole non-agréée en Algérie. Mais en réalité, il s’agissait des équipements de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) qui ont été importés en toute urgence par une société de production audiovisuelle espagnole et spécialisée dans la retransmission en direct des matchs de foot ainsi que la réalisation de la VAR dans les compétitions internationales. Il s’agit de la célèbre société MEDIAPRO, partenaire exclusif de la CAF dans les compétitions continentales africaines, réputée dans le monde entier pour ses prestations de qualité dans la réalisation vidéo des matchs de football.

Il faut savoir que MEDIAPRO est l’un des groupes audiovisuels les plus importants d’Europe. Avec une présence dans le monde entier, le groupe fournit des solutions techniques créatives dans l’objectif de créer et transmettre tout type de produits audiovisuels. L’espagnol MEDIAPRO est considéré comme le leader en Europe et unique en son genre sur le marché d’intégration des contenus avec services de production et distribution.

Pour se conformer aux exigences de la CAF en matière de diffusion et d’organisation d’un match international, en l’occurrence de la finale de la Coupe de la Confédération opposant l’USMA à son rival tanzanien, les autorités algériennes étaient contraintes d’autoriser rapidement le dédouanement des équipements audiovisuels de Mediapro sinon la tenue de ce match au stade du 5 juillet aurait été compromise car cette enceinte sportive n’était pas pourvue des équipements adéquats pour une bonne utilisation de la VAR, élément central aujourd’hui pour garantir le bon déroulement d’un match de football dans une compétition internationale ou continentale.

Des techniciens espagnols ont été également dépêchés en toute urgence à Alger pour installer ces équipements de la VAR et les tester afin que le dispositif soit opérationnel dés le début de la Finale tant attendue de la coupe de la CAF à Alger. Cependant, aucune autorisation en bonne et due forme n’a été accordée à l’ENTV pour permettre le déploiement sur le sol algérien de ces équipements audiovisuels.

Toutes les instructions ont été communiqués par « Téléphone » depuis la Présidence de la République jusqu’au ministère de la Communication afin de contraindre les douaniers du Port d’Oran d’autoriser le dédouanement très urgent de ces équipements indispensables à la tenue de la finale africaine de l’USMA au stade du 5 juillet. Au lendemain de cette finale, les douaniers arrêtés par la DGSN ont été relâchés, mais les enquêteurs ont fini par comprendre qu’ils ont provoqué un énorme scandale surréaliste. Et pour étouffer cette affaire incroyable, des responsables du ministère de la Communication et de l’ENTV ainsi que du ministère de la Jeunesse et des Sports ont été suspendus de leurs fonctions. Au pays où le téléphone est Roi pour gérer les affaires de l’Etat, ce scandale gaguesque témoigne de l’illogisme qui domine les esprits des dirigeants algériens.

Mais par la suite, de nouveaux éléments ont commencé à émerger mettant encore davantage en lumière la dimension extravagante de ce scandale. Et pour cause, une enquête sécuritaire et judiciaire de vaste ampleur a été enclenchée au lendemain de la finale de la Coupe de la CAF à Alger à la suite d’une simple confusion policière laissant croire qu’une chaîne de télévision espagnole a pu s’introduire illégalement sur le territoire national alors qu’il s’agit des techniciens et équipements de la société de production télévisuelle espagnole Mediapro chargée par la Confédération Africaine de Football (CAF) d’assurer la retransmission des matchs de football des compétitions continentales et de la prise en charge de la VAR pour les besoins de l’arbitrage de la finale de la Coupe de Confédération gagnée samedi 3 juin dernier par l’USM d’Alger face à son rival tanzanien Young Africans. Des douaniers arrêtés, le directeur du Port d’Oran suspendu de ses fonctions, des responsables de l’ENTV, chaîne de télévision étatique sanctionnés, et des hauts responsables du ministère de la Communication et de la Fédération Algérienne de football (FAF) sont officiellement placés sous enquête, l’affaire Mediapro est devenue rapidement un scandale délirant.

En effet, nous avons pu découvrir de nouveaux éléments sur les dessous de ce scandale « Mediapro » en Algérie. Il s’agit en vérité d’une affaire qui a été préfabriquée juste pour calmer la colère noire de Tebboune lequel cherche à se venger contre l’Espagne et ses dirigeants avec lesquels il est en conflit à cause de leur soutien à la position marocaine dans le dossier du Sahara Occidental. Et pourtant, il s’agit d’une affaire purement sportive qui a été provoquée au départ par l’incompétence et manque de sérieux des dirigeants de la chaîne de télévision étatique algérienne l’ENTV.

Cette dernière n’a pas su répondre dans les délais impartis et réglementaires à la Confédération Africaine de Football (CAF) et la Fédération Algérienne de Football (FAF) pour s’engager à diriger la retransmission de la finale de la Coupe de Confédération africaine ayant opposé le samedi 3 juin dernier l’USM d’Alger à son rival tanzanien Young Africans. La réalisation d’un match de foot dans les conditions du direct est réglementée par un cahier de charges strict établi par la CAF conformément aux normes mondiales établies par la Fédération Internationale de Football (FIFA). L’ENTV n’a pas répondu convenablement aux exigences de ce cahier de charges obligeant ainsi la FAF et la CAF à faire appel à la société de production télévisuelle et audiovisuelle Mediapro, un célèbre groupe espagnol disposant de plusieurs références internationales. Or, dés leur arrivée à Alger, les techniciens et ingénieurs de Mediapro vont être surpris par l’accueil hostile de l’ENTV qui a squatté le stade du 5 juillet à Alger pour diriger unilatéralement la réalisation de la finale retour de l’USMA créant ainsi une anarchie sans précédent qui a failli compromettre le bon déroulement de cette finale à Alger. Mediapro s’est ainsi contentée de prendre en charge la fourniture des prestations de la VAR pour les arbitres de cette finale. Mais la mauvaise coordination avec les équipes de l’ENTV a saboté leur travail.

Dés la fin de cette finale de la Coupe de la confédération de la CAF, la Police algérienne a débarqué en force au stade du 5 juillet pour tenter d’interpeller les techniciens espagnols donnant ainsi naissance à un feuilleton totalement délirant où un simple match de foot est devenu la « cause » d’un véritable scandale d’Etat qui a ébranlé les douanes algériennes, l’ENTV, la FAF et des départements ministériels du gouvernement. Voici toutes nos révélations les plus détaillées sur cette affaire, la plus extravagante de l’ère Tebboune, dans ces podcasts vidéos de notre directeur de publication, Abdou Semmar.

dernières nouvelles
Actualités