23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Les garde-côtes algériens accusés de tirer sur des Harragas désarmés et inoffensifs

Les Garde-côtes algériens qui relèvent du Commandement des Forces navales sont au coeur d’une très vive polémique en raison d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par un militant espagnol très influent sur internet car il est l’un des observateurs les plus avertis de l’émigration clandestine en Méditerranée. Cette vidéo montre effectivement des garde-côtes algériens traquant une embarcation de Harragas en lui tirant dessus à balles réelles menaçant ainsi l’intégrité physique de migrants algériens pacifiques, désarmés et inoffensifs. 

Cette vidéo a été partagée par Francisco José Clemente Martin, le militant associatif et défenseur des droits des migrants qui publie quotidiennement des informations détaillées et précises sur le nombre des Harragas algériens arrivés en Espagne ou exposés à tous les risques pour atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune.  Franciso José Clemente travaille directement avec l’ONG Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne) et qui se mobilise au quotidien pour appuyer les recherches des secours en mer dans l’espoir de sauver des migrants algériens d’une mort tragique lorsqu’ils tentent d’atteindre les plages espagnoles.

Sur sa page Facebook, Francisco José Clemente Martin a publié une courte vidéo en expliquant que les garde-côtes algériens ont tiré sur plusieurs harragas provoquant ainsi plusieurs blessés graves. Selon la même source, cet incident s’est produit sur la plage de Cap Falcon à Oran. Il s’agit d’une plage qui est située sur la commune de Aïn El Turk, dans la wilaya d’Oran. Sa position exacte est tout à l’ouest de la baie de Aïn El Turk.

L’embarcation ciblée par les garde-côtes algériens devait récupérer des Harragas algériens pour les emmener jusqu’aux côtes du sud de l’Espagne. Les images diffusées par Franciso José Clemente ont suscité une énorme polémique sur internet. Les internautes algériens ont dénoncé vigoureusement cette violence excessive et injustifiée à laquelle ont recouru les garde-côtes algériens. Beaucoup des commentateurs ont estimé qu’il s’agit d’une dérive « criminelle » intolérable qui pourrait mettre en péril la vie des migrants infortunés. Il aurait été totalement possible de procéder à l’arrestation de ces migrants sans fair usage de tirs potentiellement mortels.

Signalons enfin que les autorités algériennes n’ont toujours pas réagi à cette polémique et le Commandement du Service national de Garde-côtes n’a pas répondu aux critiques sévères soulevées par les internautes algériens concernant la violence inappropriée de l’intervention de ses unités au niveau des côtes de la wilaya d’Oran.

 

dernières nouvelles
Actualités