23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Extraordinaire chute des arrivées des Algériens résidents à l’étranger

Les Algériens résidents à l’étranger visitent de moins en moins leur pays natal l’Algérie. Nous avons obtenu au cours de nos investigations des données faisant apparaître une chute phénoménale des arrivées des membres de notre communauté nationale établie à l’étranger. 

En effet, les statistiques obtenues par Algérie Part concernant les arrivées aux frontières du pays des visiteurs en provenance de l’étranger par pays de 2016 à 2019 dévoilent une baisse continue et permanente du nombre des résidents algériens à l’étranger qui retournent visiter leur pays d’origine. Ainsi, en 2016, pas moins de 716 732 ressortissants algériens établis à l’étranger se sont rendus en Algérie. En 2017, ce nombre est porté jusqu’à 742 410 visiteurs provenant de l’étranger. Il s’agit encore une fois du nombre précis des résidents algériens établis à l’étranger qui ont visité leur pays durant toute l’année 2017.

A partir de 2018, ce nombre entame une chute vertigineuse. D’abord, 638 360 résidents algériens à l’étranger sont retournés dans leur pays pour y séjourner le temps d’une visite en 2018. Et en 2019, année pendant laquelle une profonde et grave crise politique éclate dans le pays, les arrivées des immigrés algériens a chuté significativement pour atteindre les 437 278 visiteurs. C’est dire que la dynamique  du Hirak, le mouvement de contestation populaire, et la répression politique qui s’en est suivie au cours de l’année 2019 n’a pas suscité l’enthousiasme de la diaspora algérienne dont les membres ont été visiblement rétifs à retrouver leur pays d’origine.

Cependant, en 2020, l’Algérie va totalement se fermer et se recroqueviller sur elle-même empêchant ainsi tous les résidents algériens établis à l’étranger de visiter leur propre pays de naissance. En effet, seulement 3 426 ressortissants algériens établis à l’étranger ont pu visiter leur pays durant le 4e trimestre de l’année 2020 et uniquement 1 790 résidents algériens à l’étranger ont pu se rendre dans leur pays pendant le 3e trimestre 2020. Ces chiffres époustouflants démontrent que l’Algérie était devenue en 2020 totalement inaccessible à ses propres enfants qui ont, certes, émigré à l’étranger pour chercher de meilleures opportunités socio-économiques, mais sans avoir jamais renié leurs origines et leur profond attachement à leur terre ancestrale.

 

 

 

dernières nouvelles
Actualités