23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Exclusif. Abdelhafid Allahoum bientôt éjecté du Palais Présidentiel d’El-Mouradia pour partir à l’étranger en qualité d’ambassadeur

Abdelhafid Allahoum, l’un des conseillers les plus proches et influents du Président Abdelmadjid Tebboune, sera bientôt éjecté du Palais Présidentiel d’El-Mouradia pour partir à l’étranger en qualité d’ambassadeur, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

L’ancien député de l’Assemblée populaire nationale entre 1982 et 1987, originaire de la wilaya de M’sila, Abdelhafid Allahoum n’est plus dans les bonnes grâces du Chef de l’Etat, a-t-on encore pu confirmer auprès de nos sources. L’ancien poste de receveur des contributions à Oran a fortement déçu Tebboune en raison de ses multiples dérives et abus de pouvoir dont il s’est rendu coupable en gérant plusieurs dossiers sensibles qui lui ont été confiés au niveau de la Présidence de la République.

Il est également reproché à ce conseiller qui se targuait d’être l’ami intime du Président de la République ses interventions intempestives dans les affaires internes de plusieurs partis politiques comme le FLN ou des institutions publiques comme l’agence de presse étatique APS. Abdelhafid Allahoum a également instrumentalisé ses fonctions auprès du Chef de l’Etat pour parrainer plusieurs fonctionnaires et hauts responsables en intercédant en leur faveur dans le but de leur obtenir des postes de diplomates à l’étranger ou des fonctions névralgiques au plus sommet de l’Etat algérien.

Chargé « officiellement » des relations extérieures, Abdelhafid Allahoum a outrepassé à maintes reprises ses prérogatives pour promouvoir les intérêts de son propre agenda personnel au détriment de l’intérêt suprême de l’Etat. Algérie Part avait publié plusieurs révélations détaillées sur les agissements occultes et malhonnêtes de ce conseiller au Palais Présidentiel d’El-Mouradia.

Le prochain départ d’Allahoum de la Présidence de la République pour occuper les fonctions d’ambassadeur à l’étranger est une forme de sanction qui a été prise à son encontre. Mais c’est aussi une « voie de garage » qui pourrait lui permettre d’éviter d’éventuels déboires judiciaires découlant de ses multiples dérapages.

 

dernières nouvelles
Actualités