18.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Révélations. Comment l’ancien DRH des douanes algériennes est mort dans la rue après avoir été « lynché » par une nouvelle mafia

Le 29 mai 2023, un homme est mort en pleine rue et au milieu des étals du marché de la cité populaire des 720 logements à Ain Naadja, l’un des quartiers les plus populaires et déshérités de la capitale Alger. La mort soudaine de cet homme avait profondément bouleversé la foule des témoins oculaires qui ont assisté directement à ce drame. La photo du défunt a été diffusée largement sur les réseaux sociaux car l’identité de l’homme décédé n’était pas connue et des personnes bienveillantes voulaient retrouver sa famille pour les alerter de la disparition brutale de leur proche.

Il s’avère au final que cet homme ayant perdu la vie à la suite d’un arrêt cardiaque soudain est l’ancien Directeur des Ressources Humaines à la direction générale des douanes au ministère des finances. Il s’appelle Sofiane Khiari, il était âgé de 47 ans et il avait brillé par une belle carrière au sein des douanes algériennes avant d’être évincé violemment en subissant un lynchage médiatique d’une extrême ignominie, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations.

Sofiane Khiari dérangeait directement les intérêts mercantiles d’une mafia des importateurs téléguidée par des anciens officiers du renseignement militaire dont certains d’entre eux occupent depuis septembre 2022 des fonctions importantes au sein de la Direction de la Documentation et de la Sécurité Extérieure (DDSE), le renseignement extérieur algérien. Ce lobby couvrait les affaires illicites de certains importateurs véreux qui s’adonnaient à des activités de transferts illicites de devises vers l’étranger et Sofiane Khiari était leur ennemi juré car il les combattaient sans aucune relâche depuis mai 2019, date à laquelle il était le premier responsable de la direction de renseignement et la gestion des crises au niveau de la Direction Générale des Douanes algériennes.

Il était effectivement l’homme qui vérifiait minutieusement les déclarations douanières de certains opérateurs suspects en allant jusqu’à contacter leurs fournisseurs à l’étranger et en analysant les cours mondiaux ou prix internationaux des marchandises importées vers l’Algérie. Le travail de cet homme intègre a beaucoup bousculé les intérêts d’une nouvelle mafia discrète qui avait actionné contre lui une campagne de dénigrement médiatique enclenchée sur les réseaux sociaux et conduite essentiellement par un lobbyiste établi à Londres, choyé par certains officiers des services de renseignement.

Après avoir obtenu son limogeage forcé, la même mafia a voulu en finir avec Sofiane Khiari en manipulant des juges et des services de sécurité dans le seul but d’orchestrer son incarcération arbitraire. L’ex-DRS des Douanes algériennes a été ainsi auditionnée par les services de sécurité à maintes reprises et il s’est retrouvé également devant des magistrats pour des enquêtes liées à des faits… de corruption alors qu’il avait lui-même combattu avec abnégation ce fléau ravageur.

Fatigué de subir tous ses assauts incessants de la hogra, abandonné par ses collègues et sa tutelle à la direction générale des Douanes, Sofiane Khiari sombre dans la dépression et son cœur finit par le lâcher. Une tragédie qui en dit long sur le pouvoir de nuisance des manipulations des lobbys mafieux bien introduits au sein du pouvoir algérien. Notre directeur de publication, Abdou Semmar, apporte dans ce podcast vidéo des informations inédites sur les dessous de ce scandale qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d’encore dans les jours à venir en Algérie.

dernières nouvelles
Actualités