22.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

Record sinistre en Algérie : plus de 90 militants du Hirak trainés devant les tribunaux dans pas moins de 8 wilayas

C’est nouveau record sinistre que vient d’enregistrer l’Algérie ce dimanche 16 mai 2021. Et pour cause, plus de 90 militants du Hirak ont été traînés devant les tribunaux dans pas moins de 8 wilayas à travers le pays. Il s’agit des manifestants pacifiques qui ont été interpellés et embarqués violemment vendredi 14 mai en marge  des marches populaires du Hirak organisées spontanément dans une vingtaines de villes du pays. 

Plus de 90 militants pacifiques dont des femmes et des personnes âgées ont été ainsi présentées devant des Procureurs de la République qui doivent ainsi trancher sur leur sort et décider s’ils doivent les inculper officiellement ou les relâcher librement. Naturellement, au regard de l’obséquiosité de la justice algérienne, il ne faudra pas espérer des miracles. De nombreux avocats, défenseurs des Droits de l’Homme, ont confié à Algérie Part craindre le pire d’ici la fin de la journée de cette très tendue journée du dimanche 16 mai.

Et pour cause, des manifestants pacifiques risquent d’être incarcérés arbitrairement et placés ainsi en détention pour remplir encore davantage les prisons algériennes de détenus d’opinion et de détenus politiques.

Cette journée sera ainsi longue, très longue car les présentations devant les magistrats se multiplient depuis les premières heures de la matinée. Au tribunal de Bab El-Oued, le destin plus de 34 manifestants du Hirak est entre les mains du Procureur et des juges d’instruction qui devront rendre leurs décisions d’ici la fin de la journée. Au tribunal de Sidi M’hamed, 13 personnes placées en garde-à-vue ont été présentées devant le Procureur de la République. A Sétif, plus de 24 manifestants du Hirak placés en garde-à-vue attendent également la décision des juges du tribunal pour connaître définitivement leur sort.

Plusieurs indices reflètent malheureusement une volonté manifeste du régime algérien de priver ces militants du Hirak de leur liberté. Beaucoup d’entre eux risquent d’être ainsi placés sous mandat de dépôt dés ce dimanche 16 mai.

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق