21.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Pourquoi l’Algérie doit s’inspirer de l’exemple d’Alitalia pour déclarer la faillite d’Air Algérie et la remplacer par une autre compagnie

C’est l’exemple parfait que l’Algérie doit suivre. l’Italie a décidé officiellement de dire au revoir à sa légendaire compagnie aérienne Alitalia qui est déclarée en faillite et sera remplacée par une nouvelle compagnie nationale avec de nouveaux objectifs et une nouvelle restructuration afin de s’adapter aux nouvelles mutations mondiales du trafic aérien. C’est la même démarche rationnelle et intelligente que devrait suivre l’Algérie avec sa compagnie vieillissante et déficitaire Air Algérie. Explications. 

Alitalia a effectué son dernier vol le jeudi soir à 22h05 de Cagliari à Rome. Un vol empreint de nostalgie où les 177 passagers de l’Airbus A320  » Primo Levi  » ont été confiés à une légende de l’aéronautique transalpine, le commandant Andrea Gioia, plus de 15.000 heures de vol au compteur et chez Alitalia depuis 1989.

Après trois longues années de grosses difficultés financières, les autorités italiennes ont fait un choix décisif : enterrer Alitalia pour donner naissance à une nouvelle compagnie nationale appelée Viva ITA.  Durant ces trois dernières années, le gouvernement italien a injecté pas moins de 1,8 milliard d’argent public dans les caisses d’Alitalia pour tenter de la redresser. En vain car la pandémie de la COVID-19 a fini par fragiliser définitivement encore davantage les déséquilibres de la compagnie publique italienne dont le fonctionnement n’est plus adapté aux besoins du marché mondial du transport aérien.

Les autorités italiennes ont donc élaboré un plan de redresse au cours duquel il a été décidé d’acter la disparition d’Alitalia pour donner naissance à ITA, une autre entreprise publique appelée officiellement Italia Trasporti Aereo (ITA). Une société créée afin d’optimiser au mieux les « actifs » d’Alitalia, tant économiques que symboliques.

Même flotte, même livrée, mêmes uniformes, même code de vol (AZ), et même identification de billet. Juste le symbole, ce « A » tricolore, a été relifté, à peine. Selon les médias italiens, il s’agit d’un nouvel acteur qui ne reprendra qu’une partie des créneaux de l’ancienne compagnie nationale.

La nouvelle compagnie ne va employer que seulement 2800 employés et desservira 44 destinations avec 52 avions. Ce plan a été tracé parce que ITA se veut avant tout efficace et viable.  10.500 employés d’Alitalia vont demeurer sur le carreau et feront l’objet d’un plan social au cours duquel les autorités italiennes vont essayer de proposer de nouveaux emplois à ces travailleurs. Les autorités italiennes espèrent que 5 750 salariés devraient être embauchés en 2022 par la nouvelle compagnie aérienne, sur un total de 10 500 employés d’Alitalia.

Dans la douleur, l’Italie a décidé ainsi de tourner la page de 74 ans d’histoire. Alitalia a débuté le 5 mai 1947 sous le nom d’Aerolinee Italiane Internazionali, avec son premier vol Turin-Rome-Catane. Le premier vol intercontinental a eu lieu un an plus tard, de Milan vers l’Amérique latine. En 1975, la compagnie aérienne a fusionné avec Linee Aeree Italiane et le nom Alitalia a été choisi. La compagnie avait atteint le cap du million de passagers transportés dans les années 60, et les 25 millions dans les années 90.

Mais l’Italie n’a pas voulu prendre en otage des millions de voyageurs qui souffrent des mauvaises prestations d’Alitalia. Elle a fait ainsi le choix d’écrire une nouvelle page de l’histoire du transport aérien dans le pays.

Une démarche salutaire saluée par de nombreux experts du transport aérien en dépit de la « casse sociale » que devront assumer les employés limogés ou écartés de la nouvelle compagnie.

L’Algérie devrait vraiment s’inspirer de cet exemple italien car la situation d’Air Algérie est encore plus chaotique que la compagnie Alitalia.

Symbole de l’histoire de ce pays, Air Algérie collectionne les déficits et les mauvais bilans financiers depuis de nombreuses années et ce bien avant la pandémie de la COVID-19 qui a totalement bouleversé le transport aérien international. Les autorités algériennes savent depuis au moins fin avril 2021 que la compagnie nationale Air Algérie a besoin d’un financement dépassant l’équivalent des 900 millions d’euros pour renflouer ses caisses et relancer ses activités après le coup dur de la pandémie de la COVID-19.

Cet argent que la compagnie Air Algérie a demandé officiellement au gouvernement algérien s’ajoute aux autres frais et budgets nécessaires pour assurer le service continu d’une compagnie aérienne qui devrait être déclarée en faillite si on applique scrupuleusement les règles du code de commerce.

Plombée par le poids lourd de ses effectifs pléthoriques, à savoir plus de 10 mille travailleurs, le recrutement basé sur le népotisme et le favoritisme, la très mauvaise gestion en raison des interférences politiques imposées par les hauts responsables de l’Etat algérien qui abusent de leurs fonctions pour profiter excessivement des services de la compagnie, Air Algérie est une compagnie moribonde depuis des années qui survit uniquement grâce à l’argent public injecté d’une à une autre.

Ses mauvaises prestations notamment les retards accumulés sur la quasi-majorité de ses lignes et destinations ne cessent de susciter la colère et l’exaspération de ses passagers. Comme Alitalia, mais dans des proportions beaucoup plus graves et alarmantes, Air Algérie prend en otage tous les voyageurs algériens en leur imposant une cherté excessive des billets d’avion et des prestations chaotiques de ses services. Tout le transport aérien est monopolisé ainsi en Algérie par une compagnie étatique vieillissante et déstructurée. Il est temps de l’enterrer pour donner naissance à une nouvelle compagnie beaucoup plus rigoureuse et efficace. Exactement comme l’Italie vient de le faire. Il ne sert absolument à rien de continuer à assurer la survie d’une Air Algérie qui ne peut plus exister dans le monde d’aujourd’hui parce qu’elle est gérée comme une entreprise au service d’une élite dirigeante au détriment de l’intérêt général du pays et de ses voyageurs.

 

dernières nouvelles
Actualités

12 تعليقات

  1. N’importe quoi cet article… oser comparer la compagnie aérienne de la 3eme puissance économique européenne (2500 milliards $ de PIB), membre du G7 et 3eme destination touristique au monde avec celle d’un pays qui a un PIB d’a peine 150 milliards $, zéro touristes si on exclut les flux de la diaspora, un peuple qui fuit la dictature dans les barques de fortune … si Air Algérie est déclarée en faillite ce sont les 200 000 billets que cette campagnie ne va plus rembourser aux Algériens bloqués à l’étranger depuis bientôt 2 ans!
    Air Algérie sert seulement de boîte de blanchiment et de transfert des devises d’Algerie pour payer les salaires et revenus des familles des généraux/ministres en France, Canada, Suisse, Belgique….

  2. Societe mafieuse ou le traffic de drogue, de recel, de devise,…fils, filles de la monenclatura du système, généraux, compradores, oligarques, politiques,…. en bandes organisées ternissent l’image du pays qu’ils ont privatisé et/ou colonisé. Air Algerie est une pompe à fric pour le systeme algérien qui méprise le peuple algerien en le spoliant, en nuisant à son image et le dévalorisant. Ils ont fait pire que ceux qui sont accusés d’être les anciens colons. On amuse la galerie avec les demandes de repentance,reconnaissance mémorielles mais la caste aux pouvoirs est pire et aider par la 5eme colonne.

  3. Oui et pourqoui pas???
    Je suis d’accord a conditions que notre Company change de Nom et des cadres Managers…

    Pour le nom par Exemple
    Au lieu de Air Algerie…plutot Algerian Airways.

    Du coup on se debaressera de la longue et fatiguante histoire de Air France mais en meme on se lancera et se projetera vers le future et l’internationalisation de notre malade et defunte company.

    Pour le Management.
    Des cadres de moins de 50 ans et non politises.
    Aucun lien avec la politique de nos Administrators.
    …………………..
    Une nouvelle politique managerial assumee par les nouveaux diplomes et Experimentes des dossiers complexes qui ont un rapport avec l’Aerien, le tourisme, la Micro Economie nationale et Macro Economie Internationale et surtout la complexity des technologies de l’Avigation….

    En sus de tout ca, il faut creer des centres de Formations, des Ateliers pour reparation et un grande Ecole de Technologie de pointe dediee uniquement a l’Aviation.
    Voici la nouvelle Algerie.
    Avec sa nouvelle company Algerian Airways)

    Nous n’avons pas besoin de nous comparer par rapport au PIB ou le nombre de touristes….

    Mais copier une idee convaincante et deja realisee avec preuve sur table, je suis preneur….

    Les Japonais l’ont fait et on connait le resultat.
    __________________________
    Je suis pour les idees nouvelles et constructives puis alors un debat constructif meme avec nos Ennemis a qui nous donnerons l’occasion de les faire taire car l’Algerie est remplie de tete jeunes et ambitieuses.
    Ne nous devons pas avoir honte de surclasser nos Ennemis

  4. Axis7, mon akchiche pourquoi tu viens trainer tes guêtres ici, sur un site qui ne concerne que les Algériens ?
    Tu es payé pour ça ? C’est triste de te voir trainer tes haines et rancœurs ici, vas chercher a te rendre utile pour ton pays et ton peuple, les problèmes et soucis n’y manquent pas.

  5. A Abdou
    ils ne peuvent pas faire comme les italiens pour deux raisons toutes simples
    La première ils ne savent pas faire, et la deuxième non pas des moindres, pour une dictature déclarée
    une entreprise nationale en faillite serait pour eux un aveu d’échec , mais comme tout le monde le sait
    la junte ne commet jamais d’erreur, donc pas de risque.

  6. YAKA FOKON
    Zemmar a toujours des solutions pour remettre l’Algerie sur les rails!
    on devrait le nommer à la fois premier ministre et ministreS, ça a l’air d’etre simple pour lui pourquoi nommer des ministres, il sait tout.
    Il sait même gérer un journal en ligne avec de nombreuses investigations, et vivre à l’etranger sans moyens…
    Il est fort ce Zemmar …futur prix Nobel d’économie

  7. Air Zlata ou Zlata Air? Air Zlata pour des vols planants et kiffants.
    A debattre au prochain comité de defense et d’insécurité avec l’Etat Major de l’Armée algérienne et Taboune. La compagnie decline toute responsabilité en cas de smartphones volés ou manque d’eau dans les chasse d’eaux des toilettes de l’avion. Chiez avant de monter à bord svp.

  8. Il est difficile de faire la même chose pour Air Zatla et Air trafic des smartphones car 600 enfants des responsables Algériens travaillent à l’étranger au sein des agences commerciales dont le salaire moyen est 3000 Euro sans rien faire, on continue à pomper cette compagnie de voyous et racaille avec notre argent public.

  9. Les Jaloux et les mecontents reztent assis et critiquent.
    C’est leur domaine de predilection…
    Quant aux gagnants, et autres supporters de la Nouvelle Algerie restent debout et applaudire la voix de la nouvelle generation…

    A choisir,,,, moi je prefere rester debout et applaudire plutot que de tuer des jeunes Algeriens et Algeriennes en les insultant 24h/24h.
    ……………………………………….
    Demandez A la Putte de Morgane l’abbeille Tueuse et Mon petit Lapin El locco….
    La reponse sera Claire….comme de l’eau….
    La Conne et Mon petit Lapin preferent tuer plutot que de nourir…..

    Et vous savez pourqoui?????
    L’abbeille Tueuse nourri son petit frere avec son miel plein de batteries.
    Et Mon petit Lapin deguste et deguste…..
    Mon petit El Locco Confends l’abbeille Tueuse a l’abbeille au miel des fleurs….
    Pour les autres Cons,,,, vous etes mal places pour nous critiquer 24h/24h….
    Mais bon, c’est entre nous, daccord???
    Il faut surtout pas le dire a la Conne et en particulier a Mon petit Lapin sinon je passerai une mauvaise soiree..