23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

Plus de 575 Harragas algériens dont de nombreux enfants et des femmes enceintes secourus et interceptés par les garde-côtes espagnols ce dernier week-end

C’est un nouveau « débarquement » massif des harragas algériens que les autorités espagnoles ont affronté ce dernier week-end, à savoir les samedi 16 et dimanche 17 octobre derniers. Et pour cause, plus de 575 harragas algériens ont été secourus ou interceptés par les garde-côtes espagnols dont les unités de sauvetage et d’intervention ont été mobilisées jour et nuit durant ce dernier week-end pour repêcher des migrants algériens menacés par une mort certaine à bord de leur embarcation de fortune naviguant sur les eaux territoriales espagnoles. 

De nombreuses femmes et plusieurs enfants ont été identifiés par les autorités espagnoles lors de ses diverses opérations de sauvetage. Ainsi, au large de Carthagène, une ville portuaire et une importante base navale située dans la région de Murcie, au sud-est de l’Espagne, 15 embarcations de Harragas algériens ont été secourues par les unités maritimes de la Guardia Civil espagnole. Ces embarcations transportaient pas moins de 159 migrants algériens dont 6 femmes ainsi que 13 enfants.

Au large des côtes de la province d’Almería en Andalousie, 9 embarcations ont été prises en charge par les garde-côtes espagnols avec à leur bord pas moins de 67 migrants dont au moins de deux mineurs algériens. Un peu plus tôt, 4 femmes dont une jeune mère enceinte accompagnée par une fillette ont été repêchées par un bateau espagnol au niveau des eaux territoriales d’Almeria en compagnie de 12 autres Harragas algériens.

Au large des Iles Baléares, plus de 45 harragas algériens ont été secourus après avoir perdu le contrôle de leurs embarcations qui tentaient de débarquer sur les rivages de plusieurs iles espagnoles très prisées ces dernières semaines par les migrants algériens. Au large de la province d’Alicante, la plus importante ville portuaire de la Costa Blanca, au sud-est de l’Espagne, une femme accompagnée de 4 enfants âgés respectivement de 5 à 7 ans a été identifiée lors d’une opération de sauvetage ayant permis de récupérer 5 autres harragas algériens.

Ces opérations se sont déroulées uniquement le dimanche 17 octobre. La veille, à savoir le samedi, au moins 227 nouveaux Harragas algériens ont été repêchés par les secours en mer au niveau de plusieurs régions côtières espagnoles. Et au moins 3 femmes enceintes ont été retrouvées parmi ces aventuriers algériens prêts à prendre tous les risques pour atteindre l’Eldorado européen. L’Espagne subit depuis le mois de septembre dernier une très forte affluence, qualifiée par les spécialistes espagnols de l’immigration clandestine d’affluence historique et inédite,  des migrants clandestins algériens. Leur nombre ne cesse de battre des records et les perspectives de l’avenir s’annoncent très sombres car la forte détérioration de la situation politique et économique en Algérie incite plus que jamais des milliers de jeunes et d’adultes algériens à fuir massivement leur pays.

Rappelons enfin que le militant associatif et défenseur des droits des migrants Francisco José Clemente publie quotidiennement des informations détaillées et précises sur le nombre des Harragas algériens qui s’exposent à tous les risques pour atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune lesquelles tombent souvent en panne en haute mer et dérivent ensuite pendant plusieurs jours avant d’être repérées par des navires de plaisance ou de commerce maritime. Par ailleurs, l’ONG Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne) se mobilise au quotidien pour appuyer les recherches des secours en mer dans l’espoir de sauver des migrants algériens d’une mort tragique lorsqu’ils tentent d’atteindre les plages espagnoles.

 

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق