22.9 C
Alger
jeudi, juin 20, 2024

Non, le vrai gagnant est… le Qatar !

Des stades futuristes, des enceintes sportives au design révolutionnaire, des infrastructures neuves dotées des toutes dernières technologies, une organisation impeccable, une ambiance festive très joyeuse, etc., les succès enregistrent par le Qatar, le pays organisation de cette Coupe Arabe de la FIFA 2021 vaillamment remportée par l’équipe nationale d’Algérie, ont  fait de ce petit pays du Golfe une véritable révélation mondiale. 

Naguère une simple partie de ce vaste désert de la péninsule arabique, le Qatar a su comment passer d’une terre inhospitalière martyrisée par la sécheresse et la rudesse de vie à…. une véritable puissance rayonnante régionalement et, maintenant, internationalement avec sa modernité impressionnante dont il vient de faire la parfaite démonstration à toute la planète en prévision de la prochaine Coupe du Monde de Football qui aura lieu entre le 21 novembre et le 18 décembre 2022.

Cette Coupe Arabe 2021 n’est, en réalité, qu’un test grandeur nature pour le petit Qatar qui se prépare pour accueillir l’évènement sportif le plus regardé et le plus suivi à travers la planète : la Coupe du Monde de Football. Le petit émirat du Golfe se prépare pour ce grand évènement depuis 2013/2014 période durant laquelle il avait consenti à plus de 200 milliards de dollars d’investissements pour financer toutes les nouvelles infrastructures nécessaires à l’organisation de cet évènement planétaire. Seulement 6,5 milliards de dollars ont été dédiés pour la construction et la réception de 8 nouveaux stades aux normes les plus exigeantes faisant de ces nouvelles enceintes des concurrents aux meilleurs stades européens.

La partie la plus importante de ces investissements a été consacrée aux infrastructures dans les transports, télécommunications, tourisme, hôtellerie, etc. 45 milliards de dollars ont investis rien que pour le projet de la ville nouvelle de Lusail City et le projet Qatar Integrated Rail, la réalisation de quatre lignes de métro ainsi que deux réseaux ferroviaires, dont un à grande vitesse pour les passagers et un autre pour le transport du fret, a coûté pas moins de 35 milliards de dollars.

On peut citer aussi la construction d’un réseau secondaire de route, des travaux de drainage, des investissements en télécommunication ou encore la construction de ports. En réalité, non, le Qatar n’a pas pas « dépensé » 200 milliards de dollars à l’occasion de la Coupe du monde, mais il a investi 200 milliards de dollars à l’occasion de la Coupe du monde, à la fois pour développer ses infrastructures et pour se transformer, à l’instar de Dubai, en paradis du tourisme quand la manne du pétrole aura disparu.

Ces investissements finiront par bénéficier aux Qataris. La Coupe du Monde de Football permettra ainsi de dessiner un « nouveau Qatar » qui devenir la nouvelle Mecque du tourisme et le théâtre d’un nouveau modèle économique affranchi de la dépendance vis-à-vis du pétrole et du gaz. Ce n’est qu’une étape qui a été imaginée dans l’ambition plan intitulé le  « Qatar National Vision 2030 », document phare qui guide l’action gouvernementale à moyen terme, dans lequel le Qatar établit un programme concret pour se joindre à la transition écologique et développer une économie du savoir à travers  la recherche fondamentale qui est mise à contribution au sein du Qatar Scientific and Technologic Parc (QSTP), pépinière issue de la Qatar Foundation dont le but est de créer un environnement incitatif visant la synergie intersectorielle entre le tissu universitaire et les applications professionnelles.

L’Algérie, autre pays pétrolier et gazier de la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA), devra s’inspirer de cette stratégie pour donner naissance à une véritable « Nouvelle Algérie » plus adaptée aux mutations du monde demain. Au lieu de cela, l’Algérie se contente de gagner des matchs négligeant la véritable compétition : celle du développement et de la sécurité des générations futures.

dernières nouvelles
Actualités

15 تعليقات

  1. Moi, je suggère à l’Algérie, à l’instar du Qatar qui investit pour le football et le tourisme à l’occidental, d’organiser une coupe du monde arabe de récitateurs de coran pour rentabiliser, au moins, notre grande mosquée d’Alger, avant de lancer une grande OPA sur tous leurs imams, comme ils ne se gênent pas avec le débauchage de nos footballeurs.
    Et à terme, on pourra même se permettre d’aller déboulonner la Mecque pour l’installer chez-nous !
    Il se pourrait d’ailleurs, qu’ils nous la brade, puisqu’ils ont décidé de faire leur retour aux sources avec leurs cousins sémites !
    Oeil pour oeil, dent pour dent !

  2. Boussad : Tu as raison, il faut absolument rentabiliser la grande Mosquée !
    Il faut mettre en pratique l’idée Géniale de Grand Bengrina : on donne le Baccalauréat aux récitants du Coran !
    C’est une Pierre 2 coups : il y aura du monde fanatise à la grande Mosquée et le taux de réussite au bac va bondir : Voilà l’avenir de l’Algérie !
    Concernant les juifs et les Arabes du Golfe, ils ont une origine commune : le Moyen-Orient !
    C’est tout à fait normal qu’ils aient de bons rapports, il y a des ressemblances entre le Talmud et le Coran !

  3. Les faux Arabes Algeriens sont, de qu’on appelle je crois en anglais, des « party poopers ». Ils se sont faits inviter eux memes a une celebration dont ils ne font pas partie et ont ch*er dans la soupe car le Qatar, vrai pays arabe, etait suppose remporter cette coupe. Helas ces maudits fake arabes sont venus tout ruiner pour quelques dollars. On aurait du les payer pour qu’ils retent chex eux.
    Je me demande si les equipes Amazigh decident de creer une coupe Amazigh et on verras si les regimes des faux pays Arabes d’Afrique du Nord, vont les autoriser a le faire. Les gens soufrent de plusieurs mauX en Algerie mais celui de la fausse identite est la pire car toute la banqueroute algerienne vient de la; le sous estime maladive qui ne vous place nul part car vous refusez d’etre ce que vous etes reellement. Aucun peuple au monde n’est tombe dans ce panneau de la miserabilite identitaire car l’identite, la vraie, devrait faire la force du peuple. Demander aux Japonais, Allemands et autres…

  4. « Au lieu de cela, l’Algérie se contente de gagner des matchs négligeant la véritable compétition : celle du développement et de la sécurité des générations futures ». Avec tout le respect que je dois à l’auteur de cet article, sa conclusion est complètement à côté de la plaque. Ce n’est pas comme si l’Algérie officielle a privilégié le sport, le foot en particulier, au détriment du « développement et de la sécurité des générations futures ». L’Algérie gagne des matchs alors que ses joueurs ne bénéficient d’aucune infrastructure sportive digne de ce nom. Même pas un stade acceptable où jouer une rencontre officielle. Elle gagne des matchs malgré un football national gangréné par la corruption. L’Algérie gagne des matchs contre des adversaires mieux sportivement nantis et malgré les politiques désastreuses de ses propres dirigeants. N’en déplaise, avec tous ses moyens gigantesques, le Qatar n’arrive pas encore à gagner des matchs comme l’Algérie, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Heureusement que l’Algérie sait au moins gagner des matchs. Autrement c’est la scoumoune totale et la harga deviendrait alors le seul et unique exutoire à la portée de nos jeunes.

  5. Bravo aux joueurs …ils doivent ce succès à leurs talents , leurs volontés et leurs courses et ont été soutenus par tous les algériens y compris dans la diaspora
    contre Les haineux esclaves du baron de la drogue, Amir el haschaschine et proxénète
    Le missile intercontinental de Belaili à fait beaucoup de dégâts irréparables
    En lisant la presse du makhnez, ils ( l’équipe des hascschaine) devait infliger une raclée , genre 4 ou 5 à 0…
    Ils ont gagné alors que d’autres pays du kharabs ont investi des sommes astronomiques s’achetant même des joueurs étranger
    Le traitre c’est toi Semmar toujours entrain de rabaisser « des algériens » , ton pays
    Le Qatar a acheté des joueurs, un staff, des stades , la coupe du monde car eux , les Qataris ne sont que 2 millions d’habitant s et produisent 3 fois plus de pétrole et exportent 2 fois plus de gaz que l’Algérie…
    Ils n’ont ni agriculture, ni industrie, ni même main d’œuvres …ils achètent et emplois des esclaves en Asie
    Personne n’enlèvera aux joueurs, au Staff et à l’Algérie ce nouveau trophée …

  6. le SOFT POWER vaut des milliards
    Un tournoi international organisé par la FIFA dans les stades de la future coupe du monde et des match d’un niveau mondial Algérie-Maroc, Algérie-Qatar, Algérie-Tunisie…

    Le but stratosphèrique de Belaili comme l’arbitrage de la fameuse demi-finale entre le pays organisateur et l’Algérie ont été vu, lu et commenté sur tous les continents
    Le monde entier a entendu parlé de l’équipe algérienne