23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

L’incroyable affaire Boudiab : des innocents en prison pour avoir uniquement traversé la frontière au même moment qu’un milliardaire détesté et recherché par Tebboune

C’est certainement l’affaire la plus extravagante de ces 4 dernières années en Algérie. Le 29 mai 2023, un tribunal local relevant la Cour de Justice de Tébessa, à l’extrême est du pays, a condamné à des peines allant de 5 jusqu’à 10 années de prison ferme 5 citoyens dont un Policier de la Police aux Frontières (PAF) en les jugeant pour complicité dans la fuite illégale du territoire algérien du milliardaire Amar Boudiad, l’un des 4 frères Boudiab, une richissime famille de Béjaïa propriétaire du groupe privé Boudiab qui compte treize entreprises implantées en Algérie, en Espagne et en France, a pu confirmer AlgériePart au cours de ses investigations.

Amar Boudiab est le cerveau de sa fratrie et il était dans le viseur des services de sécurité et de la Justice. Il devait être convoqué, interpellé, placé en garde-à-vue et ensuite incarcéré comme de nombreux autres hommes d’affaires ayant prospéré durant l’ère Bouteflika. Il s’avère, a-t-on confirmé au cours de nos investigations, que les frères Boudiab étaient particulièrement ciblés par le Président Abdelmadjid Tebboune qui leur en voulait personnellement et qui avait pressé la Justice de les soumettre à une enquête approfondie afin de préparer le terrain à leur future… incarcération. Mais début novembre 2022, les frères Boudiab prennent connaissance des rouages du plan machiavélique enclenché à leur encontre et décident de prendre rapidement la fuite pour se réfugier à l’étranger notamment en France et Espagne.

C’est dans ce contexte que le milliardaire Amar Boudiab a fui l’Algérie en traversant la frontière algéro-tunisienne le 1er novembre 2022 via un poste frontalier situé dans la wilaya de Tébessa. La fuite précipitée d’Amar Boudiab qui a déjoué la vigilance des services de sécurité a rapidement provoqué la colère noire d’Abdelmadjid Tebboune lequel a instruit en toute urgence le ministère de la Justice de mener une vaste enquête pour retrouver tous les complices ayant permis « l’évasion » vers l’étranger du principal membre de la richissime fratrie Boudiab. La Cour de Justice de Tébessa s’exécute et traque ses supposés complices qui… n’existent que dans l’imaginaire des juges et gendarmes chargés de mener cette enquête puisque Amar Boudiab a quitté Tébessa vers la Tunisie en accomplissant toutes les formalités de contrôle de la Police aux Frontières (PAF) au niveau d’un poste frontalier réglementaire dans la wilaya de Tébessa. Il avait présenté son passeport le plus normalement du monde et le Policier de la PAF qui l’avait contrôlé l’a autorisé à quitter le pays puisqu’il n’y avait encore aucune Interdiction de Sortie du Territoire National (ISTN) prononcée légalement à son encontre. Il était uniquement sous surveillance policière au niveau de la wilaya de Béjaïa. Une surveillance qu’il avait pu déjouer en rejoignant la frontière algéro-tunisienne du côté de la wilaya de Tébessa vers 4 H du matin le 1er novembre 2022.

Mais pour calmer la colère du « Président », les juges sacrifient des innocents et ordonnent l’incarcération de 4 citoyens dont le seul « crime » est d’avoir traversé la frontière algéro-tunisienne en même temps que le milliardaire Amar Boudiab ! Ces 4 citoyens n’ont strictement aucune relation avec le milliardaire honni par le Président Tebboune. Ils n’ont jamais entretenu la moindre relation avec lui ni un quelconque contact comme l’enquête de la Gendarmerie Nationale l’a constatée à la suite de ses diverses investigations. Ces données ne vont pas empêcher les juges de la Cour de Justice de Tébessa d’ordonner l’emprisonnement de ces 4 citoyens brisant ainsi leur famille et leurs proches. C’est une dérive inédite dans les annales judiciaires : des condamnations à la prison ferme sans aucune preuve ni le moindre délit commis à l’exception d’avoir été présent au mauvais endroit et au mauvais moment. Nos révélations les plus détaillées dans ce podcast vidéo de notre Directeur de Publication, Abdou Semmar :

tebboune #alger #pouvoir_algérien #abdousemmar #tunisie #tebessa #bejaia #corruption #justice #istn #injustice #france #espagne #monaco #paradisfiscaux #argent #MOB #fortune

dernières nouvelles
Actualités