18.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Les émeutes du sud s’étendent jusqu’à El-Oued

La vague de protestations violentes contre le chômage et la pauvreté endémique au sud du pays vient de s’étendre jusqu’à El-Oued où des jeunes manifestants ont brûlé des barricades pour bloquer la route qui mène vers la commune Debila. Il s’agit de manifestants originaires de la commune de Hassani Abdelkrim, une localité frappée de plein fouet par la précarité et la misère sociale en raison du sous-développement profond qui prend en otage la population locale. 

C’est la première fois que cette vague de violentes protestations sociales ont touché de plein fouet les localités de la wilaya d’El-Oued. Cette vague a déferlé depuis la région d’Ouargla qui continue d’enregistrer pour le 8e jour successif des émeutes, des affrontements avec les forces de sécurité ou des accès routiers régulièrement bloqués par des émeutiers exaspérés par l’appauvrissement accéléré de la région depuis le début de la crise financière ayant étouffé le pays depuis le début de la crise sanitaire avec l’avènement de la pandémie de la COVID-19.

Ce mercredi 14 juillet, des manifestants de la localité Bouameur à Ouargla ont une nouvelle fois coupé la route la plus fréquentée par les automobilistes en guise de protestation contre le manque criant d’emplois et de perspectives économiques dans leur région. Plusieurs sources locales ont attesté à Algérie Part que toute la région d’Ouargla continue de bouillonner de colère et les jeunes chômeurs demeurent toujours déterminés à poursuivre la contestation jusqu’à la satisfaction de leurs revendications par les autorités publiques. « Du travail pour pouvoir vivre dignement », c’est ce que les jeunes du sud ne cessent de clamer haut et fort depuis plusieurs jours en l’absence d’un interlocuteur au plus haut sommet de l’Etat algérien qui veut bien leur tendre l’oreille.

dernières nouvelles
Actualités