26.9 C
Alger
dimanche, juin 16, 2024

L’équivalent de 7,2 millions de dollars pour un nouveau siège du ministère de la Solidarité Nationale qui n’a… pas encore vu le jour

Depuis 2014, le ministère de la Solidarité Nationale devait s’offrir un nouveau siège et déménager dans de nouveaux locaux. Un budget public a été débloqué officiellement depuis l’année 2014. Un budget qui n’a pas cessé de s’alourdir au cours des années jusqu’à l’équivalent de 7,2 millions de dollars en 2017. L’argent a été une nouvelle débloqué et transféré vers le ministère de la Solidarité Nationale pour financer la réalisation de ce nouveau siège. Le hic est que ce siège… n’a jamais vu le jour. Pis encore, son chantier n’a pratiquement jamais démarré. Explications et révélations.  

En 2014, le gouvernement algérien a donné son feu vert pour lancer l’opération portant étude et suivi de la réalisation du siège du ministère de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme (MSNFCF). Un premier budget de de 189 millions de DA a été débloqué, mais qui a été annulée par décision n ° 762 /MF/DGB du 29 décembre 2016 pour des raisons qui n’ont jamais été expliquées ou justifiées.

Ensuite, ue nouvelle opération a été notifiée et enregistrée en 2017 intitulée « étude, suivi,
réalisation et équipement du nouveau siège du MSNFCF « . Elle avait été approuvée et validée par le gouvernement algérien en la dotant d’un budget 01 milliard de DA, à savoir l’équivalent de 7,2 millions de dollars.

Pour accueillir ce nouveau siège, le MSNFCF a acquis un terrain depuis 2016 avec un montant de 225.900.000 DA. Mais le terrain est resté longtemps vague et le chantier n’a jamais été lancé. Pourquoi ? Personne ne le sait. Certaines sources imputent le gel de ce projet aux circonstances politiques du pays en 2019 ensuite l’impact de la crise sanitaire en 2020 sur le fonctionnement des divers ministères du pays. D’autres sources affirment que de nombreuses lacunes entourent la réalisation de ce nouveau siège et qu’une mission d’inspection dépêchée en 2019 par le Premier-ministère a imposé le gel de ce projet en attendant des éclaircissements. Quoi qu’il en soit, l’argent public a été transféré et en partie utilisé pour les besoins de ce projet qui est… inexistant. Encore une fois, la mauvaise utilisation des deniers publics porte un énorme préjudice à la crédibilité de l’Etat algérien et l’équilibre de ses… finances.

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق