30.9 C
Alger
dimanche, juin 16, 2024

L’équivalent de 1,6 milliard de dollars USD a été débloqué par l’Etat algérien pour financer les nouvelles dépenses de plusieurs ministères du gouvernement

C’est une nouvelle enveloppe équivalent à 1,6 milliard USD qui a été débloquée par l’Etat algérien pour financer de nouvelles dépenses enregistrées au niveau de plusieurs ministères stratégiques du gouvernement algérien, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Il s’agit effectivement d’un budget de 225,6 milliards de Da, soit l’équivalent de 1,6 milliard de dollars, qui a été transféré au profit de plusieurs importants ministères comme le ministère des Finances, de l’Intérieur et des Collectivités Locales, des Affaires Etrangères, le ministère de l’Education Nationale ou celui de la Communication ainsi que le Premier-ministère, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations. Cette nouvelle enveloppe va servir à financer les dépenses de plusieurs activités liées au fonctionnement de ces ministères. Ces activités ont été rajoutées à l’organigramme de ces ministères pour couvrir des besoins inscrits sur la période du 2e semestre de l’année 2022.

Il s’agit, à titre d’exemple, d’améliorer les moyens de services mis à la disposition des services centraux du Premier-ministère ou d’offrir de nouveaux budgets pour plusieurs institutions relevant du ministère des Finances comme la Direction Générale des Douanes algériennes ou encore la Direction Générale des Impôts. Ces institutions termineront l’année 2022 avec de nouvelles dotations budgétaires qui amélioreront, par exemple, les allocations ou les indemnités offertes au personnel de leurs directions centrales.

L’Etat algérien a consenti également à des efforts financiers pour couvrir les dépenses nécessaires au développement des activités de coopération internationale souhaitées par le ministère des Affaires Etrangères. Force est également de constater que de nouvelles subventions ont été accordées à des établissements relevant du ministère de l’Intérieur. De nouveaux budgets conséquents ont été accordés enfin à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), à savoir la Police Algérienne, pour renforcer ses moyens, ses équipements et ses unités d’intervention sur l’ensemble du territoire national.

Algérie Part reviendra dans une prochaine publication sur ces nouveaux financements publics en publiant de nombreuses informations détaillées sur leur affectation précise auprès des institutions et organismes gouvernementaux qui ont été désignés pour bénéficier de ces nouveaux flux d’argent public.

dernières nouvelles
Actualités