22.9 C
Alger
jeudi, juin 20, 2024

Le jour où Tebboune avait promis aux Algériens de ne plus couper Internet pendant les épreuves du baccalauréat

Depuis son arrivée à la Présidence, Abdelmadjid Tebboune n’a cessé de souligner la nécessité d’accélérer la numérisation de l’Etat et de ses services. Il ne manquait également pas de multiplier les engagements et les promesses de développer l’économie digitale, nommant, à cet effet, plusieurs, jeunes, ministres délégués. Le 20 septembre 2020, lors d’une rencontre avec des journalistes nationaux, une interview officielle diffusée par l’ENTV, Tebboune avait même promis aux Algériennes et Algériens de ne plus instaurer la coupure générale de l’internet sur l’ensemble du territoire national pendant les épreuves du baccalauréat. 

Encore une promesse présidentielle non-tenue. Encore un mensonge. Preuve en est, depuis ce dimanche 20 juin 2021, toute l’Algérie est « déconnectée » du reste du monde de 8 H 30 jusqu’à 13 H 00 et ensuite durant toute une partie de l’après-midi jusqu’à 18 H 00 heure à laquelle s’achèvent les examens du baccalauréat. Contrairement à ce qui a été promis par Abdelmadjid Tebboune le 20 septembre 2020, les autorités algériennes ont reconduit le même dispositif incompréhensible et unique au monde : couper intégralement Internet pour surveiller drastiquement les candidats aux examens du baccalauréat. Rien n’a donc changé. Et les engagements du Président Tebboune ne sont que des purs mensonges.

Pour rappel, l’Algérie a instauré cette mesure drastique après des cas avérés de triche lors des examens de 2016. Les autorités entendent ainsi empêcher une fuite des sujets sur les réseaux sociaux. Ainsi, à partir de ce 20 juin et jusqu’au 24 juin prochain, Internet sera coupé sur l’ensemble du territoire lors des deux épreuves du baccalauréat.

L’Internet fixe et mobile sera coupé au début de chaque épreuve, soit plusieurs heures de blocage par jour, « conformément aux instructions du gouvernement visant à assurer le bon déroulement des épreuves du baccalauréat », comme le rappelle à chaque fois Algérie Télécom.

En 2016, l’Algérie a été confrontée à une fraude massive. Plusieurs sujets avaient fuité avant l’heure sur les réseaux sociaux. En 2017, les autorités ont demandé aux opérateurs de couper l’accès aux réseaux sociaux, sans empêcher les internautes les plus malins d’y accéder. Depuis ces scandales répétitifs, les autorités algériennes relèvent leur vigilance d’un cran, notamment à l’égard de Facebook. Le réseau social, sur lequel bon nombre de groupes dédiés à la triche avaient fleuri, sera ainsi complètement inaccessible dans le pays sur la période des examens du baccalauréat.

Il s’avère enfin que Tebboune n’a jamais pris au sérieux les engagements qu’il prend auprès des Algériens. Et dire que depuis son arrivée au pouvoir, Tebboune se présente comme un ferveur militant en faveur de la « numérisation » en promettant régulièrement de « mettre fin aux problèmes du débit Internet ». Le 20 septembre 2020, il avait également demandé au ministre du Commerce de doter tous les commerçants algériens, des outils de paiement en ligne avant décembre 2020. Encore une autre promesse non-tenue et un engagement qui n’a jamais été concrétisé. Des promesses en l’air. Comment les Algériens peuvent-ils dans ces conditions prendre au sérieux les annonces de cet homme qui loge au Palais Présidentiel d’El-Mouradia ?

dernières nouvelles
Actualités

6 تعليقات

  1. « Le jour où Tebboune avait promis aux Algériens de ne plus couper Internet pendant les épreuves du baccalauréat »

    C’est comme le jour,

    où il a fait voter une loi contre la discrimination et le racisme et concomitamment il ferme les yeux sur les agissements
    racistes de la secte « badissia-novembria » envers les Kabyles bien que des plaintes soient déposées, toujours en attente d’exécution !!!

  2. Jamais les citoyens n’ont été autant humiliés, méprisés, maltraités que ces dernières années. Considérés pour être modeste, comme quantité négligeable, sans aucune considération on leur coupe d’autorité la liaison internet dont les redevances excessivement élevées sont régulièrement acquittées sans aucune amélioration en contre partie des prestations exigées notamment la faiblesse de la bande passante, le faible débit, l’absence d’information envers les abonnés etc. à cela s’ajoute le mépris intolérable affiché et la façon intolérable dont sont traités les citoyens qui lors des operations de retrait de leur argent on leur fourgue des billets de banque notamment ceux de 500 DA maculés de toutes sortes de saletés, allant de la salive, de la graisse, répugnants à leur toucher, voire meme un vecteur de propagation de maladies. C’est ainsi qu avec notre argent l’on est confronté lors de nos transactions commerciales à toutes sortes de remontrances et parfois de refus de ces billets qui sont la honte de la république et des responsables concernés dont le maintien en circulation constitue hélas un discrédit aux symboles de l’état.
    Pauvre Algérie nécessitant une désinfection totale de l’ensemble de ses rouages et le renouvellement générationnel de gestionnaires compétents , honnetes et patriotes

  3. Au pays des rêves Bleus porcinet et Bouriquet
    Promettent énormément de choses dont
    Notamment une nouvelle Algérie nettoyé et apaisé
    De tous les voleurs , violeurs et autres vermines
    Alors que c’est tout le contraire qui est fait .
    La mythomanie est légion comme celle distribués
    Aux soit disant plus grands“président et Émir de tous les temps.
    Pauvre de vous.
    (Ps) l’Algérie est le seul pays au monde à couper
    Internet pendant les examens scolaires.

  4. Halte au racisme et a la violence. Liberer tous les detenus d’opinion!

    IWADIYEN (TAMURT) – Kidnappé vendredi dernier, le militant indépendantiste, Taleb Elhadi, est en ce moment détenu au niveau de la brigade de gendarmerie d’Iwadiyen (Ouadhia), selon plusieurs sources sur les réseaux sociaux.

    Ces mêmes sources affirment que l’enfant d’Aït Abdelmoumen a été frappé et blessé au niveau de ses yeux. Des appels à la mobilisation devant la brigade de gendarmerie d’Iwadiyen pour exiger la libération de Taleb Elhadi ont été lancés sur les réseaux sociaux. Pour rappel, c’est vers 05 heures du matin que des gendarmes encagoulés ont interpellé chez lui ce militant indépendantiste.

    Cette interpellation s’inscrit dans une stratégie machiavélique mise en oeuvre par la junte militaire d’Alger visant à museler la voix des indépendantistes kabyles. Plusieurs arrestations ont déjà été opérées récemment dans les rangs des militants souverainistes.

    Arezki Massi