22.9 C
Alger
mercredi, juin 7, 2023

Le gaz algérien de retour en France après des années de déclin ?

L’Algérie pourra-t-elle devenir une source alternative d’approvisionnement en gaz naturel pour la France qui cherche des solutions urgentes afin de remédier à la dépendance vis-à-vis russe ? Des négociations sont en cours entre les deux pays pour trouver des solutions permettant à l’Algérie d’augmenter ses exportations gazières vers la France. Si ces solutions se concrétiseront, le gaz algérien fera son grand retour sur le marché domestique français où, malheureusement, il avait reculé dangereusement en raison des baisses régulières des exportations algériennes. Explications. 

La France consomme en moyenne annuellement 534 milliards de kilowatt-heures (KW). Le gaz algérien représente en moyenne 8 % de cette consommation. Cela signifie que le gaz naturel importé par la France depuis l’Algérie représente 8 % de sa consommation nationale. Mais les parts de marchés du gaz naturel algérien en France se sont beaucoup rétrécis au cours de ces deux dernières décennies.

En effet, en 2000, l’Algérie fournissait à la France pas moins de  112,22 milliards de KW. A partir de 2005, ces volumes de gaz naturel ont commencé à baisser significativement pour atteindre les 86 milliards de KW. Dés 2016, ces volumes ont baissé jusqu’à 60,5 milliards de KW. Et en 2017, les quantités de gaz naturel fournies par l’Algérie à la France ont baissé encore une fois jusqu’à 40 milliards de KW. En 2018 et 2019, ces volumes sont descendus sous la barre des 40 milliards de KW avant de remonter légèrement à 42 milliards de KW en 2020.

Cers données traduisent effectivement un effondrement des parts de marchés du gaz algérien sur le marché domestique français. Une chute qui coïncide avec la baisse drastique des exportations du pays en passant de 64 milliards de mètres cubes vendus sur le marché international en 2005 à moins de 40 milliards de M3 depuis 2016.

Avec le nouvel accord en cours de négociation entre l’Algérie et la France, le gaz algérien pourrait revenir enfin sur le devant de la scène et jouer un rôle déterminant pour la sécurité énergétique des consommateurs français.

dernières nouvelles
Actualités