23.9 C
Alger
mercredi, juin 19, 2024

La Présidence algérienne annonce une grâce en faveur de 101 détenus du Hirak

La Présidence de la République vient d’annoncer qu’une nouvelle grâce présidentielle a été décidée en faveur de pas moins de 71 détenus du Hirak. Naturellement, le communiqué officiel publié par le Palais Présidentiel d’El-Mouradia ne cite aucunement le Hirak. Mais il emploie une terminologie propre à la qualification juridique au nom de laquelle de nombreux activistes et militants pacifiques algériens ont été arbitrairement condamnés ou incarcérés par divers tribunaux à travers le pays. 

« Suite au communiqué rendu public mardi par le ministère de la Justice, le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, a décrété, mercredi 04 Dou El Hidja 1442 correspondant au 14 juillet 2021, des mesures de grâce en faveur de trente (30) détenus, condamnés définitivement dans des affaires d’attroupement, de troubles à l’ordre public et d’autres actes y afférents », lit-on ainsi dans le communiqué du Palais Présidentiel d’El-Mouradia.

« Le président de la République a décrété également des mesures de clémence complémentaires en faveur de soixante-et-onze (71) jeunes détenus condamnés pour les mêmes actes qui seront relâchés pour rejoindre leurs familles, dès mercredi soir », a ajouté le même communiqué selon lequel « ces mesures font suite à celles décrétées à l’occasion de la célébration du 59e anniversaire de la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse le 05 juillet 2021 ».

Ainsi, pas moins de 101 détenus d’opinion devront être remis en liberté à partir de ce mercredi soir. Pour l’heure, nous ignorons encore l’identité des détenus qui seront libérés. Cette annonce a été applaudie par de nombreux internautes notamment les partisans du Hirak qui ont salué un geste d’apaisement dont la stabilité du pays a cruellement besoin. Cependant, de nombreuses voix se sont élevées également pour dénoncer une mesure insuffisante car l’Algérie comptait jusqu’à ce mercredi 14 juillet plus de 300 détenus d’opinion incarcérés dans 36 wilayas à travers le territoire national. Beaucoup reste donc à faire pour permettre un véritable apaisement de la situation politique en Algérie.

 

dernières nouvelles
Actualités

2 تعليقات

  1. Il y a 100+1 Semar ce qui fait 101, alors demain matin Semar nous chantera une nouvelle chanson Tebboune est gentil je l’aime bien ,les frontières sont ouvertes chingriha est le meilleur et le plus beau , c’est le peuple qui est mauvais et c’est la faute du hiraq et c’est a cause de lui que mes amis sont en prison et moi je me trouve ici et heureusement grâce à mon patron le makhnas j’ai pû obtenir ma nationalité française et un bureau pour faire avaler mes conneries à celui qui veut croire, remarquez moi j’ai fréquenté l’école de mes chers amis qui sont en prison ,on m’a toujours appris à mentir et surtout pour convaincre et la preuve mes amis ont duré 20 années s’ils avaient pas fréquentés cette école ils n’auraient jamais pû tremper le peuple. Mais croyez moi bientôt j’irai voir mon ami le makhnaz et je vous enverrai une carte postale de Rabat et je dis à tebboune tu es fort tu as fais croire aux naïfs qu’il y a un mandat international lancé par la justice algérienne, mais ils n’ont rien compris puisque je travaille toujours et la police me voit tous les matins quand je rentre à mon bureau. Merci a celui qui m’a cru.