25.9 C
Alger
samedi, juin 22, 2024

La pomme de terre, symbole de la « stagflation » qui paralyse l’Algérie

La pomme de terre est devenue le symbole en Algérie de la forte détérioration des conditions de la vie de la population et de l’inflation permanente qui étouffe le pouvoir d’achat des Algériens. Entre février 2021 et février 2022, les prix de la pomme de terre ont connu en moyenne une augmentation des prix de plus de 58 %. C’est le produit alimentaire qui a connu les augmentations les plus affolantes en Algérie depuis 2021. 

L’indice des prix à la consommation de l’Office National des Statistiques (ONS), un organisme gouvernemental chargé de la collecte des données et statistiques démographiques et socio-économiques, révèle aussi que les prix de la pomme de terre ont augmenté entre janvier et février 2022 de plus de 27 %. Si on revient encore plus loin dans le passé, force est de constater que les prix de la pomme de terre traduisent une hallucinante envolée de l’inflation en Algérie.

En effet, en comparaison avec les prix pratiqués en 2001, la pomme de terre blanche a subi une augmentation de plus de 273 % en 2022 ! Sur le plan économique, cette folie inflationniste traduit une réalité amère sur la situation du pays. Oui, la pomme de terre à elle-seule est la démonstration que l’Algérie est paralysée par la stagflation.

La stagflation est un indicateur qui traduit une situation économique généralement marquée par un taux de chômage élevé, une hausse des prix et une croissance en berne. C’est exactement le cas de l’Algérie d’aujourd’hui. Mais qu’est-ce qui explique une telle situation aussi dramatique ?

En général, dans les pays développés,  une augmentation des prix des matières premières peut réduire la capacité de production et faire augmenter les prix des biens, ce qui crée l’inflation et mine l’économie. Mais dans le cas de l’Algérie, la stagflation est due essentiellement à une création de monnaie trop importante, ce qui est similaire à l’hyperinflation, à savoir une hausse extrêmement rapide des prix qui tend à éroder la valeur réelle du dinar algérien.

L’Algérie a adopté des politiques monétaires qui sont à l’origine de la stagflation. La masse monétaire mise en circulation à chaque fois par la Banque d’Algérie a causé l’inflation parce que le gouvernement algérien n’a pas su appliquer politiques de régulation. Ce qui a provoqué le stagnation économique et une accélération (ou de haut niveau) de l’inflation qui prévalait depuis bien avant le début de la pandémie de la COVID-19.

 

 

 

 

dernières nouvelles
Actualités