19.9 C
Alger
vendredi, juin 21, 2024

La majorité des travailleurs algériens sont âgés de plus de 40 ans : l’Algérie manque de main -d’oeuvre jeune

C’est un paradoxe saisissant qui en dit long sur le sous-développement économique du pays et les dysfonctionnements de son système économique. L’Algérie qui est un pays majoritairement jeune… a une main-d’oeuvre majoritairement âgée et de plus en plus vieille. Les statistiques recueillies sur la main-d’oeuvre algérienne reflètent parfaitement le déséquilibre économique dont souffre cruellement notre pays. Explications. 

L’Algérie compte officiellement plus de 11,1 millions de travailleurs. C’est la main-d’oeuvre qui fait fonctionner l’économie du pays et assure la couverture de ses besoins de développement. On appelle cela la population active occupée, à savoir les personnes ayant travaillé au cours d’une semaine de référence, qu’elles soient salariées, à leur compte, employeurs ou aides dans l’entreprise ou l’exploitation familiale. A l’opposé des chômeurs qui font partie de la population active, mais qui n’occupent pas des emplois. C’est pour cela qu’ils sont exclus du mode de calcul de la population active occupée.

Partant de ce principe, force est de constater que cette population active occupée est de plus en plus âgée et de moins en moins jeunes en Algérie. Preuve en est, depuis septembre 2018, près de 4,2 millions de travailleurs algériens sont âgés de plus de 40 ans alors que seulement 2,92 millions de travailleurs sont âgés de moins de 30 Ans. Par ailleurs, 3,54 millions de travailleurs algériens sont âgés entre 30 et 39 ans.

Les travailleurs âgés entre 20 et 24 ans ne dépassent les 962 mille personnes alors que les travailleurs âgés entre 25 et 29 ans sont au nombre de 1,7 millions de personnes. De l’autre côté de la pyramide des âges, nous retrouvons plus de 1,4 millions de travailleurs âgés entre 40 et 44 ans ainsi que pas moins de 1,2 millions de travailleurs algériens âgés entre 45 et 49 ans. L’Algérie compte aussi plus de 952 mille travailleurs qui sont âgés entre 50 et 54 ans et près de 600 mille travailleurs âgés entre 55 ans et 59 ans.

Alors que l’âge légal de la retraite en Algérie est de soixante (60) ans, pas moins de 360 mille travailleurs âgés de plus de 60 ans continuent d’occuper des emplois dans le pays. Il est signaler que les moins de 20 ans ne représentant que 262 mille personnes dans le marché du travail en Algérie.

Ces données démontrent que les jeunes algériens sont faiblement représentés au niveau de la population active occupée alors que l’âge moyen de la population est passé de 28,0 ans à 29,4 ans entre 2009 et 2019. De plus, au cours de la même période l’âge médian est passé de 24,5 ans à 27,7 ans.

Force est de constater, par ailleurs, que les jeunes algériens sont davantage représentés au sein de la population des chômeurs. En effet, les chômeurs âgés de plus de 40 ans sont au nombre de 177 mille personnes alors que les chômeurs âgés de moins de 40 ans sont au nombre…. de 1,3 million de personnes.

C’est dire que les jeunes algériens sont la catégorie qui souffrent le plus cruellement des affres de la paupérisation et de la précarité. L’intégration difficile et ralentie des jeunes algériens au marché du travail hypothèque la croissance économique de l’Algérie qui se prive de l’énergie et des capacité d’innovation de ses jeunes pour progresser sur la voie du développement.

dernières nouvelles
Actualités