19.9 C
Alger
vendredi, juin 21, 2024

Grande Mosquée de Paris – Les Fausses Informations du Polémiste de Londres et d’un Politicard Algérien.

Quand un polémiste exilé dont le nom se rapproche de Bendir, et un chef de parti dont le nom rime avec Moquerie se rencontrent c’est pour s’accorder à propager des ragots de caniveaux.

Contribution de Djaouida Allal-Bellili

Etrange en effet cette attaque coordonnée contre le Recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP), menée par un repris de justice condamné à 10 années de prison pour des faits de corruption, et de ce chef de Parti Islamiste qui voulait criminaliser une langue étrangère.

Si nous savions déjà que le comique de Londres était alimenté, entre autres, par le Président de la Fondation de l’Islam de France, avec qui il entretient une surprenante relation dans le but de mener des campagnes de déstabilisation qui font sourire, depuis quelques jours la violence de l’agression verbale envers Chems-Eddine Hafiz est montée d’un cran.

En effet Abderrazak Moquerie, ou selon d’autres Abderrazak le Paria, soldat de l’islamisme version Erdogan, a estimé de son devoir de frère musulman de fustiger le Recteur de la GMP pour avoir participé à une rencontre organisée à Paris, à laquelle était conviée l’Ambassadrice d’Israel.

Akhi Abderrazak, qui s’était félicité de l’arrivée du régime des Talibans en Afghanistan et qui s’est publiquement opposé à la rupture diplomatique de l’Algérie avec le Maroc, n’a bien évidemment jamais pipé mot sur l’un de ses aïeuls, qui avait été grand vizir du Royaume de Maroc à l’époque de Lyautey…

Bendir, à son tour, n’a jamais évoqué les affaires de Moqueries qui avait outrepassé la loi en s’arrogeant, en tout illégalité et sans autorisation préalable, le droit de bâtir un bâtiment dans la ville de Draria sur un terrain qui ne lui appartient pas, avant que les autorités n’interviennent et ne décident la destruction de cette construction illicite.

Cela dit, Moquerie a tout de même su chauffer le Bendir supposé anti-marocain, qui, abreuvé de Fake-News à propos du Recteur de la GMP, va faire dans ce qu’il maitrise le mieux : un sensationnalisme plat et des pitreries qui ne font rire plus personne. Qu’on en juge.

Chems-Eddine Hafiz, issu d’une famille de patriotes avec un frère mort Moudjahid et une sœur qui a été torturée par les forces coloniales pour son engagement à la cause nationale, a passé son service militaire de 1978 à 1980, après avoir obtenu son diplôme de droit.

Il a par la suite passé son service civil de 5 années, passage inévitable pour pouvoir exercer en qualité d’avocat.

C’est ainsi qu’il a rejoint le secrétariat d’Etat au commerce extérieur sous le Ministre Ali Oubouzar dès 1980.

En 1985, à la fin de son service civil, l’actuel recteur de la Grande Mosquée de Paris quitte sa fonction publique, au moment où Hamrouche portait encore le parapluie.

Chems-Eddine Hafiz n’a jamais rencontré ou travaillé avec Ghazi Hidouci comme veut vous le faire croire l’exilé de Londres, puisque Hidouci, et je sais de quoi je parle puisque issue du Ministère du Commerce, n’a jamais été Ministre du Commerce ni de l’Industrie.

Ghazi Hidouci a été conseiller économique à la présidence de la République algérienne de 1984 à 1989, puis ministre de l’Économie jusqu’en juin 1991… C’est dire l’abyssale ignorance et l’inculture politique du populo-propagandiste Bendir !

Concernant Raymond Benhaim, évoqué par celui qui fait une obsession maladive sur la Grande Mosquée de Paris, une fixette manipulée par des détracteurs bien connus, notre blogueur réfugié dans la capitale du Royaume-Uni n’a fait aucun effort pour vérifier qui était véritablement ce personnage.

Économiste, consultant et militant dans plusieurs organisations de la société civile, nationales et internationale, Raymond Benhaim a été sollicité comme consultant par le gouvernement algérien lors de la mise en place des réformes économiques et l’abandon du système d’une économie planifiée.

Diplômé d’HEC et enseignant à l’université Paris IX Dauphine Raymond Benhaim s’est engagé dans la…lutte antisioniste, devenant un fervent soutien de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dont il aurait même été membre !

Et dire qu’on laisse Bendir et Moqueries parler de ces brillants personnages…

Enfin, concernant la présence de Chems-Eddine Hafiz à cette rencontre dont le thème était : « France – Algérie, est-ce que la réconciliation est possible ? », notre scribouillard londonien, stérile et infécond, a cru bon publier une photo dans laquelle on distingue Chems-Eddine Hafiz aux côtés de Benjamin Stora et d’une dame, que notre polémiste ignare a affirmé être l’Ambassadrice d’Israel.

Totalement faux bien sûr, ladite dame n’est autre que la responsable d’une Association française qui veut travailler avec l’Algérie…

Mais le plus grave et ce qu’ignorent Bendir de Londres ou Frère Moquerie, est que l’Ambassadrice d’Israel avait pris part à cet évènement uniquement durant la matinée, le Recteur de la Mosquée de Paris ne pouvait donc la croiser lui qui a pris part à cette rencontre l’après-midi…

Je ne pouvais clore cet écrit sans revenir aux affirmations tendancieuses et injustes du Bendir de Londres qui a accusé, sans preuves tangibles, le Recteur de la GMP de s’adonner à l’illicite et de ne pas connaitre la direction de la Mecque, ni connaitre le Coran.

Le polémiste banni et exilé en terres étrangères démontre par ses propos nauséabonds toute son incapacité à appréhender les missions d’un Recteur.

Est-il utile de lui rappeler qu’aucun des Recteurs de la Grande Mosquée de Paris n’a été un Imam, hormis Cheikh Abbas Bencheikh, à la faveur d’un  »coup d’état » organisé par feu Mohamed Chérif Messaadia du FLN et El Hadi Khediri ex patron de la DGSN, qui ne voulaient pas du Professeur Laazib…

Si les propos portés contre un Musulman pratiquant par un Bendir chauffé par Moquerie sont absolument honteux, ils dénotent surtout par une volonté commune et manifeste de nuire à la Grande Mosquée de Paris, qui sous l’impulsion de son Recteur est en train de prendre une place majeure pour l’Islam et les musulmans en France.

Les avis exprimés dans cette contribution sont ceux de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement les points de vue de la rédaction. Ils n’engagent en aucune façon Algeriepart.

dernières nouvelles
Actualités