27.9 C
Alger
samedi, juin 15, 2024

Folklore électoral : l’Algérie de Tebboune a battu l’Egypte de Sissi

Le soir du 2 avril 2019, lorsque le vieux et grabataire Président Abdelaziz Bouteflika a été contraint par le Chef-d’Etat Major de l’ANP, le défunt Ahmed Gaid Salah, de démissionner pour céder le pouvoir et tourner la page de 20 longues années de règne, personne n’avait imaginé que l’Algérie deviendra comme une certaine Egypte dirigée par un certain Maréchal Abdel Fattah al-Sissi. C’est, pourtant, le cas aujourd’hui et les deux pays se ressemblent tellement qu’on peine aujourd’hui à distinguer le premier du deuxième. Mais en matière de folklore électoral, l’Algérie de Tebboune a fait beaucoup mieux que l’Egypte de… Sissi. 

Oui, si le nombre des détenus politiques est encore plus élevé en Egypte, l’Algérie a pris de l’avance en matière de « mascarade électorale ». Pour preuve, les élections législatives algériennes d’hier samedi 12 juin ont fait plus fort que les dernières élections législatives égyptiennes organisées les 24 et 25 octobre 2020 avec des second tours les 23 et 24 novembre. Lors ces élections,  environ 4 000 indépendants et huit listes de partis politiques ont bourgeonné dans les villes égyptiennes. Les candidats ont fait campagne par SMS et à grand renfort de vidéos en ligne. Le taux de participation aux élections législatives égyptiennes n’a pas dépassé les 28,5 %. Le nombre total des votants n’a pas dépassé les 9,2 millions dans un pays peuplé par plus de 100 millions d’habitants.

C’est dans ces conditions que l’Egypte a élu en 2020 ses 568 députés sur un total de 596. Les 28 restants seront nommés par le président Sissi, dont la mainmise est croissante sur la vie politique égyptienne.

De son côté, l’Algérie a explosé les chiffres de ce folklore électoral et force est de constater qu’elle a fait beaucoup mieux que l’Egypte. Et pour cause, les candidats indépendants ont présenté 837 listes, soit plus précisément 12.086 candidats, à savoir le triple du nombre des candidats indépendants dans l’Egypte de Sissi. Par ailleurs, vingt-huit (28) partis politiques ont été en lice pour ces élections avec 646 listes, soit pas moins de 10.468 candidats. C’est du jamais vu dans un autre pays arabe ou africain et même l’Egypte de Sissi n’a pas mobilisé autant de candidats pour organiser une élection législative dans le but d’élire seulement 407 députés.

Mais c’est certainement le taux de participation qui a permis à l’Algérie de faire mieux que l’Egypte de Sissi. La moyenne du taux de participation dans les élections législatives a atteint 30,20% au niveau national à la fermeture des bureaux de vote à 20H00, a annoncé samedi soir le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi. Un taux anormalement élevé par rapport à la réalité observée dans les 61.543 bureaux de voté, répartis sur 13.000 centres. Une moyenne encore plus élevée en Egypte où même le dictateur Sissi n’a pas osé gonfler à ce point le taux de participation électorale en l’allongeant au-delà de 30 %.

A 16 H 00, ce taux de participation en Algérie était de moins de 15 %. 4 heures plus tard, soit à 20 H 00 l’heure de la clôture des bureaux de vote, il a été boosté pour dépasser les 30 %. Même en Egypte, les autorités n’ont pas osé orchestrer un tel truquage. En 2021, l’Algérie de Tebboune a démontré qu’elle n’a plus rien à envier à l’Egypte de… Sissi. Du moins sur le plan purement politique.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

12 تعليقات

  1. Sait les gens comme vous que vous avez brisé l’Algérie ne vote pas sécurité terroriste tout le monde part dans un aucun pays du monde ne sait passer comme ça voilà les conséquences es que vous avez fait un parti non le hirak n’ait pas un parti mais tout le monde qui ce presser un traître ils faut Assoule qui fait parti du gouvernement là ça dérange personne tabous qui fait parti du gouvernement parlementaire sait pas grave vous voulyla l’étude pour ce payer j’ai jamais voté de ma vie et je vôtre jamais car pour moi vous êtes tous pareil votre chaîne el magharibia elle invite que qui sont avec sont idéologie pas d’opposition de sont idée sait ça la démocratie vous êtes tous pareil vous voulez maître qui dz qui sait même pas parler zaitout qui travaille avec le makhzan aboud pareil qui franchement le hirak n’ai pas présenté dommage pour notre pays dommage et vous pleurer maintenant bien sûr que sait une mascarade mais vous êtes complice bande de lache

  2. Aussi longtemps que l’armée fera de la politique, ce sera toujours El Ghachi qui sera utilisé, moyennant cachir, pour s’occuper de leur intendance. L’Algérie n’est pas officiellement déclarée comme royaume, mais elle en prend le chemin.
    Sans doute, le premier à être intronisé comme le 1er roi des c… , sera Bengrina avec toute la vigueur que lui procurera son « viagra-politique ! »

  3. Zemmar a battu tous les Harkis réunis… Il n’a plus le choix et il ne s’arrêtera plus jamais.
    Tahkout et ses parrains sont en fuites ou en taule…. Son seul espoir c’est l’écroulement total du pays.
    Donc il va donner son temps et son énergie pour favoriser l’écroulement du pays….Il s’en fout de l’Algérie et de son peuple….

    Cet article compare Tebboune à Sissi…. Même le dernier des cons sait que c’est une grossièreté sans nom …

    Fils de chienne et de sanglier

  4. Zemmar continue à Zemmar
    Non, ce n’est pas la faute de Tebboun ou de l’armée mais à vos mensonges et fakenews
    Le monde entier savait que le pouvoir et l’armée était puissant , mais toi tu as fait croire le contraire
    Des slogans comme  » les fils de Bigeard » , « l’indépendance », ou « TanhawG3A » et les insultes n’ont rien donné…
    Les fakenews sur des centaines de milliers de manifestants, des milliers d’arrestations, de la torture et des viols systématiques ont fini par discréditer la cause..
    Vous avez menti aux honnêtes gens et vous avez essayé de les manipuler mais vous avez échoué
    Vous avez échoué à vous organiser , à définir une plate forme commune et participer aux élections comme l’ont fait avant vous les chiliens, les Brésiliens ou les argentins , toute des dictatures militaires comme notre nation, ou comme les espagnoles à la mort de Franco et bien tant pis pour vous..

  5. Teboune , Sissi ou meme La reine d’Angleterre . Qu’est ce que ca change ? Quelque soit la personne a la tete de la Algerie , la tache serait tres dure . Le pays est en faillite , ses elites l’ont abondonnes ( avec raison ) , ses ressources tarissent chaque annee et personne ne semble conscient que l’heure est grave . Pas meme les hirakistes . D’ailleurs qu’avons nous gagne du hirak .

  6. @Zakaria

    Saluons la maturité des algériens qui n’ont pas mordu à l’hameçon de ce pseudo Hirak rassemblement de Makistes et de Salafistes.
    Quelques milliers, les mêmes, aux même endroits….
    Les porte paroles de ce mouvement bidon n’ont aucuns poids ni écho… le peuple algérien les vomit et ne les suivra JAMAIS dans leurs projets de revanchards haineux racistes.
    CHEH…
    Les sangliers enragés qui postent ici s’inventent juste une vie pour sortir de leur condition glauque….Ils iront en Algérie la queue entre les jambes comme ils l’ont toujours faits….

  7. D’après tous les observateurs, il n’y a eu que 3 à 4 % des Algeriens qui ont voté.
    Donc. sur à peu de choses près 24,5millions d’inscrits il n’y à eu que 750 000 ou au plus 800 000 cachiristes qui ont été à la gamelle.
    Bravo, bravo mille fois aux cachiristes patriotes qui n’ont pas mordus à l’hameçon et qui préfèrent vivre comme des sous merdes.
    Que vive la Kabylie libre, laïc et indépendante.

  8. @Dey Hussein@ moi je suis pour que les choses changent mais de l’intérieur, aller vers une transition longue mais pacifique comme d’autres nations l’ont fait avant nous , d’anciennes dictatures militaires au Chili, au Brésil, en Argentine et même en Espagne à la mort de Franco
    Mais eux, ils ont été malins, ils ont lutté de l’intérieur , ils ont participé à des élections souvent truqués, cela leurs a pris des décennies pour infiltrer les différentes institutions mais à la fin , ils y sont arrivé
    Chez nous, quand on est pas d’accord , on s’insulte, on se menace ..ce n’est pas de la démocratie
    Des bureaux de votes ont été saccagé, d’autres perturbés car on pense que laisser voter l’autre c’est mal , mais est ce que la liberté de chacun ne soit pas s’arrêter quand la liberté de l’autre est entravé?
    On a encore une longue marche vers la démocratie mais il y’a un acquis indéniable, le Hirak de 2019, les millions d’algériens ( toutes les générations réunis, femmes et enfants) qui ont fait déguerpir les Boutef, Médiene, Tartag, Ouyahya, Sellal , les oligarques et des dizaines de généraux ..
    C’est la première fois depuis 60 ans que cela arrive..

  9. A zakakhra,
    Vive ton pays démocratique.
    Mais sache que nous, nous n’avons jamais été Alge RIEN.
    Nous sommes Kabyles et nous n’avons rien à voir avec vous et votre tchaktchouka.
    Ma mère à 89 ans été fière de sa chevelure et n’a jamais mis un tchador. Mon père à toujours pris l’apéro avec des escargots et des cuisses de grenouilles. Moi j’ai toujours aimé le vin et la pata Negra. Donc tu vois nous ne partageons rien et nous ne partagerons jamais rien. Alors que vive votre Tebtoub et comme disent les juifs qu’il vive au moins 150 ans. Nous n’avons rien à voir avec vous et votre logiciel, nous sommes et nous resterons libre. Et quoi qu’il en coûte comme dit ton président makrout, nous nous battront pour notre indépendance. Car nous ne sommes et nous ne serons jamais aplaventristes.

  10. Jusqu’aux années 60, la France se disait indivisible de Dunkerque à Tamanrasset !
    Il ne faut jamais oublié qu’avant la colonisation française, la Régence d’Alger ne dirigeait rien et était un pays très divisé avec des royaumes de Bougie, Tlemsen,…
    Le Sahara a été annexé par les Français et on constate que les habitants ont quelques différences de mentalité avec ceux du nord !
    L’avenir n’est pas rose !
    Il faut l’assumer l’héritage des colons !