17.9 C
Alger
jeudi, juillet 25, 2024

Des taux de participation faibles dans les pays démocratiques ? Non, Tebboune se trompe lourdement

Ce samedi 12 juin, le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a fait savoir à sa sortie d’un bureau de vote à Alger que « le taux de participation » au scrutin des élections législatives anticipées ne « l »intéresse pas » car même dans les pays les plus démocratiques et les plus avancés, les taux d’abstention sont élevés. « Les élections législatives mobilisent beaucoup moins que les élections présidentielles. C’est un constat que l’on peut dresser dans les pays les plus démocratiques du monde », a dit textuellement Abdelmadjid Tebboune lors d’une conférence de presse improvisée à Alger ce samedi matin.

Il s’avère que cette affirmation est totalement fausse. Et pour cause, les taux d’abstention ne sont guère aussi élevées dans ces « pays démocratiques » que le laisse entendre le Président algérien. Pour preuve, dans plusieurs pays occidentaux, les taux de participation aux élections législatives dépassent les 40, voire les 50 %.

En Italie, les élections générales italiennes de 2018 ont mobilisé plus de 72,93 % des électrices et électeurs. Il s’agit, pourtant, d’un scrutin de type parlementaire qui s’est déroulé le 4 mars 2018, à l’expiration naturelle de la XVIIe législature de la République italienne.  Ce scrutin a permis d’élire 315 des sénateurs et 630 députés.

En Allemagne, les élections fédérales allemandes de 2017 ont enregistré un taux de participation de plus de 76 % des 61,6 millions d’électeurs allemands. Ces élections ont permis le renouvellement  des 598 sièges du Bundestag, le parlement allemand. À l’issue de ces élections fédérales débute la dix-neuvième législature de la République fédérale d’Allemagne.

En Espagne, les élections générales se tiennent tous les quatre ans pour renouveler les Cortes Generales, soit le Congrès des députés et le Sénat. Lors des élections de novembre 2019, un taux de participation de 66,23 % a été relevé et enregistré. En France, les élections législatives ont eu lieu les 11 et 18 juin 2017. Elles ont connu la participation de pas moins de 49 % au premier tour et de 42 % au deuxième tour. Comme en Algérie, les élections législatives en France déterminent les représentants siégeant à la chambre basse du Parlement.

L’affirmation du Président algérien concernant ainsi la supposée faible participation citoyenne aux élections législatives dans les pays démocratiques est donc fausse et infondée. L’abstention est certes un phénomène universel. Mais en Algérie, il prend des proportions alarmantes. La dernière élection organisée en Algérie, à savoir le référendum du 1er novembre 2020 sur l’adoption de la Nouvelle Constitution,  a donné naissance à un taux de participation final qui s’est établi à 23,7 %, l’un des plus faibles et ridicules taux de participation à une élection dans le monde entier.

dernières nouvelles
Actualités

11 تعليقات

  1. Nouveau Taboune , nouveau gouvernement, nouveau parlement , nouvel echec , tous va etre nouvelle dans la Algerie nouvelle . A part l’Anp club de geriatrie par excelence . Y a il un jeune colonel genre pinochet ou un Poutine ( Pinochet etait dictateur mais il a beaucoup developpe le Chili ) qui peut prendre le pouvoir et delivrer tous un peuple de la scoliose dans laquelle nous sommes .

  2. Kabyle je suis et kabyle je vais mourir, je n’ai absolument rien à voir avec ce qui se passe en Algérie.
    Je finirai ma vie en luttant pour l’indépendance de mon pays.
    Je n’ai absolument aucun lien avec ce peuple colonisateur qui veut me dénier ma langue et ma culture, et m’imposer une langue et une religion qui ne sont pas ceux de mes aïeux.
    Vive la Kabylie libre et indépendante.

  3. Tebboune a déjà eu sa maigre élection et il est toujours vivant, grâce à ses parrains !
    Mais les dépités déçus par le peuple ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes et leur tentation irrésistible au cachir !
    Le peuple vous dit qu’avant d’élire ses vrais représentants, il attend d’être libres !

  4. D’après tous les bons Samaritains sur ce site !
    Suis je d’après vous Algerien ?
    Je suis kabyle, je suis democrate, je suis anti-religion, je suis anti langue arabe.
    Alors d’après vous à part Lutter pour l’indépendance de mon pays la KABYLIE, je ne pense pas pouvoir partager quoi que ce soit avec les Algeriens.
    J’ai essayé de croire que le vivre ensemble était possible, mais Malheureusement les faits font que jamais cela ne pourrai se faire. Donc aujourd’hui les Kabyles doivent comprendre que la colonisation doit cesser et surtout la combattre pour que nos enfants ne soient pas obligés demain de mettre une gandoura et un turban.

  5. @Loco
    Notre Algérie souffre du lègue que Fafa a fait à la progéniture de ses supplétifs qui nous gouvernent par effraction. Ils ne savent qu’obéir à leurs maîtres, les doigts sur la couture de leurs pantalons en nous imposant « le même diviser pour régner de la France coloniale ».
    Tous les Algériens sont hélas victimes de cette grotesque manipulation. Heureusement, beaucoup réalisent à présent le cauchemar dont nous sommes prisonniers. On se sait tous différents mais capables de vivre ensemble dans la tolérance autour d’un socle de valeurs communes.
    Si nous avons réussi à nous adapter dans les pays qui ne sont pas nôtres, pourquoi ne pas le réussir chez-nous, pour peu qu’on nous laisse un minimum de liberté pour nous organiser !
    Il y’a de la place pour tout le monde pour aller au bout de ses rêves mais dans le respect mutuel.
    J’ose espérer que tu ne m’en veux pas d’être pour une Algérie plurielle ?

  6. Il n’y a que les kabyles qui sauveront l’Algérie sans être chauvin depuis toujours c’est les kabyles qui se battent pour l’Algérie, c’est les kabyles qui ont été massacrés est brûler par le colonialisme, c’est les kabyles qui ont été dans les montagnes parceque Fafa ne voulait pas d’eux dans les villes , Fafa a l’indépendance ne voulait pas pas parler avec les kabyles, Fafa a choisie ses fidèles serviteurs et les a aidé à conquérir le pouvoir et aujourd’hui c’est elle qui les félicite ,en tout les cas quoi qu’il face ce système avec sa Fafa ,ils ne demeureront éternellement.

  7. @ Boussad@.
    J’ai toujours cru qu’il était possible de vivre ensemble malgré l’ostracisme et le racisme qui nous est servi à longueur de temps.
    J’ai vécu le racisme, en déplacement avec la JSK, au service national etc…
    Donc quand quelqu’un ne veut pas de toi , le mieux c’est de faire son chemin tout seul.
    Je ne me sens pas en mesure d’accepter les insultes et les accusations gratuites de tous ces bouricots. Sincèrement, je ne me vois pas applaudir Bengrina et Naïma et tous les autres…
    Ils passent leurs temps à nous insulter avec la bénédiction de cette junte, et tu crois encore au vivre ensemble. Ils veulent faire de nous le mal absolu de l’Algérie, alors laissons leurs leur pays et nous survivront avec inighmane dhe zith, comme l’ont fait nos aïeux.
    De toutes les façons je n’ai aucun doute qu’un jour où l’autre ils attaqueront et bombarderont la.kabylie. Donc à nous d’être prêt.
    Quand tu lis ce forum et tous les forums, tu comprends que nous ne sommes ni reconnus ni respectés pour ce que nous sommes.
    J’ai été naïf comme beaucoup, mais aujourd’hui de toutes mes forces je deviens militant inconditionnel de l’indépendance de mon pays.
    Et que celui que ça dérange, qu’il se regarde dans une glace, et se pose les bonnes questions!