22.9 C
Alger
jeudi, juin 20, 2024

Crise économique et financière : comment l’optimisme des Algériens face à l’avenir a dramatiquement chuté

Face à l’avenir, les Algériens sont de moins en moins optimistes. Pis encore, l’optimisme des Algériens a même chuté dramatiquement selon une étude internationale menée par un organisme universitaire prestigieux qui a dévoilé des résultats inquiétants sur les appréhensions des Algériennes et Algériens vis-à-vis notamment des prochaines évolutions de la situation économique et financière de leur pays. 

Ce constat a été dressé par des experts internationaux lors d’une vaste enquête d’opinion menée auprès de la population algérienne en 2019. Cette enquête qui prospecte minutieusement les préoccupations et angoisses des Algériennes et Algériens a été réalisée par Arab Barometer, un organisme indépendant partenaire de l’Université de Princeton aux États-Unis, qui interroge régulièrement plus de 25 000 habitants dans 7 pays – le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, le Liban, la Jordanie et l’Irak, pour sonder l’opinion des pays arabes sur divers évènements de l’actualité régionale ou internationale.

Il s’agit d’explorer l’attitude des opinions arabes à propos de plusieurs thématiques politiques, économiques ou sociales alimentant fortement l’actualité régionale. Cet organisme mène des enquêtes d’opinion publique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord depuis 2006. Il est réputé pour être un réseau de recherche non partisan qui donne un aperçu des attitudes et des valeurs sociales, politiques et économiques des citoyens ordinaires à travers le monde arabe.

Arab Barometer est piloté essentiellement par des chercheurs affiliés au Centre d’études stratégiques de l’Université de Jordanie à Amman, le Centre palestinien de recherche sur les politiques et les enquêtes à Ramallah, le Social and Economic Survey Research Institute de l’Université du Qatar à Doha et One to One for Research and Polling à Tunis. De plus, deux des chercheurs principaux du projet, Amaney Jamal de l’Université de Princeton et Mark Tessler de l’Université du Michigan, sont membres du comité directeur. Les opérations quotidiennes sont gérées par le directeur de projet Michael Robbins et une équipe de spécialistes basée aux États-Unis.

Cette vaste étude nous apprend ainsi qu’en 2013, pas moins de 63 % des Algériens étaient optimistes concernant les perspectives économiques et financières de leur pays. 6 ans plus tard, à savoir en 2019,  cet optimisme s’est totalement effondré car seulement 22 % des Algériens ont continué d’afficher leur vision optimiste de l’avenir économique et financier de leur pays. L’étude d’Arab Barometer constate également que les plus pessimistes en Algérie se comptent parmi les plus jeunes et les habitants des grandes villes ou grands centres urbains qu’ils soient instruits ou peu instruits.

Néanmoins, les habitants de la capitale Alger sont beaucoup moins pessimistes que leurs compatriotes. A Alger, 34 % des habitants demeurent optimistes et s’attendent à une amélioration de la situation économique du pays. En revanche, à l’ouest du pays, dans la région de l’Oranie, les citoyens optimistes ne dépassent pas les 23 % de la population locale. L’est algérien est la région qui abrite le taux le plus alarmant de citoyens pessimistes puisqu’ils sont uniquement 13 % à espérer une véritable amélioration de leurs conditions socio-économiques.

Ces résultats démontrent un constat bien établi en Algérie : les localités de l’est du pays sont les plus frappées par le chômage endémique et la misère sociale. Ce n’est donc pas un hasard si des villes comme Annaba, Jijel, Skikda, Tébessa ou Batna figurent parmi les premiers foyers d’émigration clandestine et de certains fléaux sociaux.

dernières nouvelles
Actualités

5 تعليقات

  1. Cette étude certes intéressante en 2019 mais aujourd’hui elle est caduque après la répression de la junte sur le peuple avec plus de 1000 prisonniers pour délit d’opinion, plus 200 morts cramés vifs en Kabylie, mise à mort de Jimmy, plus de 20 000 morts de covid, plus de 30 000 harragas, des centaines de milliers qui ont perdu leurs emplois, des millions d’Algeriens qui ne mangent plus à leur faim… le seul optimisme qui reste aux Algériens est le Hirak et surtout cette nouvelle et jeune élite qui a émergé depuis 2 ans : Nait Ouslimane, Mossaab, Benaissa, Kechoud, Aknine, Tabou, Boumala,Tajadit, Laalami, …

  2. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a mis l’accent lundi sur l’importance stratégique majeure de la communauté nationale établie à l’étranger et de la diplomatie économique, appelant le corps diplomatique à leur accorder un intérêt particulier.

    A l’ouverture de la Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes au Palais des Nations, à club des pins (Alger), le président de la République a exhorté le corps diplomatique à « développer les méthodes et les moyens pour une concrétisation, véritable et pratique, de l’intérêt particulier que j’accorde, personnellement, à ce sujet (communauté nationale à l’étranger)

    Vous n’êtes pas seulement appelés à prendre en charge les préoccupations de notre communauté, mais de renforcer ses liens avec la patrie en sus de l’implication de ses membres au processus du développement socio-économique de notre pays et aux efforts visant la consolidation de la place et du poids de l’Algérie sur la scène internationale », a-t-il ajouté.

    En effet, notre communauté installée dans les quatre coins du monde recèle des compétences lui permettant d’apporter un plus qualitatif aux efforts de développement dans notre pays. Armée d’une forte volonté, notre communauté ne demande que son association à cet effort collectif à travers l’entrepreneuriat innovant, l’échange d’expertises et la formation », soutient M. Tebboune. COMBIEN COUTE UN BILLET D AVION POUR UNE FAMILLE DE 4 PERSONNES ????

    Selon le président de la République, « il est impératif donc de mettre en place des cadres et des mécanismes idoines pour gérer cette opération et permettre aux membres de notre diaspora aux talents avérés d’apporter leurs contributions ».

    Vous devez communiquer avec la communauté en mettant à leur disposition des numéros verts outre l’ouverture de canaux de communication directs ou électroniques », insiste le Chef de l’Etat. (OUI , OUI ET OUI )

    Quant à la diplomatie économique, M. Tebboune a rappelé que « nos diplomates sont désormais invités à se positionner à l’avant garde des efforts nationaux visant le renforcement de l’attractivité de l’Algérie vis-à-vis des sociétés étrangères ainsi que le soutien aux entreprises nationales en vue d’accéder aux marchés internationaux, et ce, à travers l’étude des types de marché et la consommation en plus de la définition des opportunités disponibles, pour les produits algériens ». « Je voudrais souligner la nécessité pour l’action diplomatique d’être un prolongement voire un levier des efforts de l’Etat dans tous les domaines. Ainsi, êtes-vous invités à vous référer à l’agenda national dans le cadre de vos activités quotidiennes, l’intérêt suprême de la patrie, sa réputation et sa place ainsi que la dignité de nos citoyens à l’étranger devant être placés au-dessus de toute autre considération », ajoute le chef de l’Etat.

    AH , L ARGENT DE LA DIASPARO

    Lors de la campagne, il a promis de retrouver l’argent des contribuables algériens « volé et caché à l’étranger ». le peuple algérien attends toujours,

  3. @morgane@ moi qui vit et travaille en Europe depuis 30 ans, je sais que les autorités européennes connaissent les avoirs « mal acquis de chaque ministre, général, Préfet, haut fonctionnaire , homme d’affaire ou simple  » mule »
    Les autorités européennes et américaines ont devellgopé le sytème Tracfin et des processus de contrôle pour traquer la fraude fiscale, l’argent du terrorisme, du trafique de drogue et de la corruption
    Mais l’Europe et la France en tête protège ses ressortissants algériens qui ont fuit leurs pays avec la malle et bien ce que cela
    Des hauts dirigeant , eux restés en Algérie , ont vu leurs vies et ceux de leurs familles saisis en Algérie , comme la Famille Hamel ( le père, la mère, la fille et les deux garçons), mais Quid des avoirs en France, en Espagne ou ailleurs?
    La France veut expulser des sans papiers ou délinquants algériens, mais refuse de remettre aux autorités algériennes des personnes recherchés ou mêmes condamnés sous prétexte des droits de l’hommes
    Pour finir, L’Algérie n’appartient ni à Tebboun ni à une junte mais aux algériens, et si les conditions sont réunis , on sera nombreux a essayé d’aider notre pays…pas pour y retourner vivre , faut pas exagérer…vivre avec des algériens surtout cette nouvelle génération qui excellent dans les insultent , les menaces y compris de morts et l’incivilités …no Way
    Parlez nous des algériens Madame, des passagers du plus beau paquebot que l’Algérie n’est jamais acquis…avez vous les photos des incivilités ? entendus parler des agressions à l’arme blanche, les bagarres et les dégradations ? la presse a publié des articles madame sur l’homo algérien,
    Des bagarres devant Air Algérie? pourquoi? les billets étaient en vente sur le net…pas de place, pas de billet…mais les algériens vont se donner RDV pour une pugilat devant les caméras et les CRS…je pousse, je tape et j’insulte
    Oui on a un beau pays, mais le problème c’est les gens qui y habitent…

  4. Tous ceux qui défendent la junte, indirectement, en faisant des contorsions pour nous justifier, qu’eux, arrivent à faire
    la différence, entre Etat, Nation, Algérie, Algériens, junte, gouvernement, (etc…) ont forcément, directement ou indirectement, des intérêts dans l’affaire ! Tous les malheurs du peuple les laissent insensibles. Ils ne jurent que par la fuite en avant !