24.9 C
Alger
vendredi, juillet 19, 2024

COVID-19. Plus de 2 358 patients hospitalisés au quotidien en Algérie durant tout le mois de janvier

Une moyenne dépassant les 2 358 patients souffrant des formes les plus graves de la COVID-19 ont été hospitalisés quotidiennement  dans les hôpitaux algériens au cours du mois de janvier 2021, nous apprend le dernier bulletin épidémiologique de l’Institut National de la Santé Publique (INSP), un organisme scientifique officiel chargé par le ministère de la Santé de mener des enquêtes de terrain sur la situation sanitaire de la population algérienne. 

L’INSP reconnaît dans son rapport que la pression a beaucoup diminué sur les hôpitaux algériens au mois de janvier 2021 par rapport au mois de novembre et décembre 2020. Il faut effectivement savoir que le mois de novembre 2020 a enregistré le deuxième épisode épidémique avec un nombre maximal de 8 375 patients hospitalisés le 19 novembre 2021. La moyenne quotidienne des cas graves hospitalisés en Algérie pour ce mois de novembre est de 6 736 patients en structures de santé.

A partir de la troisième semaine de décembre 2020, la pression a commencé à diminuer sur les hôpitaux algériens avec une réduction de -30,9 % par rapport au mois de novembre 2020.

Ceci dit, la vigilance doit rester de mise en Algérie car plusieurs wilayas continuent d’enregistrer des taux d’hospitalisation des cas graves inquiétants. Et pour cause, si le taux d’hospitalisation est de 5,31 patients dans les hôpitaux le 25 janvier pour 100 000
habitants alors qu’il était de 17,61 le 25 novembre 2020, deux wilayas dépassent tout de même le seuil des 10 hospitalisés pour 100 000 habitants. Il s’agit de Tipaza (11,87) et Blida (16,97). En revanche, concernant enfin le nombre des personnes hospitalisées par jour pour des formes graves de COVID-19, des wilayas comme Alger (288), Blida (232), et Oran (183) enregistrent toujours un nombre important de patients gravement atteints.

 

dernières nouvelles
Actualités