23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

COVID-19 : L’Algérie désormais dans la liste orange de la France

Le Journal officiel de la République française a publié vendredi 8 octobre un arrêté modifiant l’arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2. Et ce document nous apprend que l’Algérie est classée, dorénavant, dans la liste orange des zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2. 

Pour rappel, dans l’arrêté du 7 juin 2021, l’Algérie avait été classée dans la zone rouge,  « caractérisée par une circulation particulièrement active de l’épidémie de Covid-19 ou par la propagation de certains variants du SARS-CoV-2 présentant un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire « . Cette fois-ci, l’arrêté du 8 octobre 2021 vient retirer l’Algérie de cette liste (avec quatre autres pays : l’Afrique du Sud, le Maroc, la Colombie, la Tunisie).

Cette décision introduit de nouvelles conditions de circulation pour entrer en France à partir du l’Algérie, ou pour quitter la France vers l’Algérie, sont donc celles qui concernent les pays de la zone orange. En d’autres termes, pour entrer en France en provenance de l’Algérie plusieurs scénarios existent.

Tout d’abord, si vous êtes vacciné, l’entrée sur le territoire métropolitain ne fait l’objet d’aucune restriction. Si vous n’êtes pas vacciné, vous devez produire un motif impérieux pour rentrer sur le territoire métropolitain. La liste indicative des motifs impérieux figure sur l’attestation d’entrée sur le territoire français.

Si vous êtes donc vacciné, il suffit de présenter un justificatif du statut vaccinal et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection au Covid-19 et/ou de contact avec un cas confirmé de Covid-19. Si vous n’êtes pas vacciné, vous devez présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR négatif qui date de moins de 72 heures avant le départ ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ. Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test.

Signalons enfin que cette nouvelle décision devrait permettre de renforcer les liaisons aériennes entre l’Algérie et la France alors que le trafic maritime entre les deux pays est encore et toujours officiellement suspendu pour des raisons liés à la crise sanitaire.

 

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق