25.9 C
Alger
vendredi, juillet 19, 2024

COVID-19. Hécatombe dans une seule localité à Jijel : 18 morts en 24 heures et une vague déferlante de nouvelles contaminations

C’est une véritable hécatombe. A Jijel, dans la seule localité de Taher, pas moins de 18 décès ont été déplorés au niveau de l’hôpital Saïd Mejdoub de cette commune durement frappée par l’épidémie du COVID-19. 18 cas décédés dont des personnes âgées, mais aussi des jeunes adultes, déplorent à ce propos la députée FLN de la wilaya de Jijel Faïza Bouhama qui s’est exprimée sur sa page Facebook afin de tirer la sonnette d’alarme sur la situation dramatique qui prévaut dans les 3 hôpitaux de cette wilaya martyrisée par l’épidémie. 

La wilaya de Jijel a subi un véritable pic épidémique depuis le début du mois d’octobre avec une hausse incessante des nouvelles contaminations. Durant le mois d’octobre, plus de 600 nouveaux cas positifs ont été diagnostiqués dans la wilaya de Jijel. Naturellement, ces chiffres officiels sous-estiment beaucoup l’ampleur réelle de l’épidémie au regard de la très faible capacité de dépistage au niveau des trois hôpitaux de cette wilaya de l’est du pays.

 

Et la situation dans les hôpitaux de Jijel démontre que la transmission du virus est beaucoup plus terrible que  la réalité dépeinte par les autorités locales. Preuve en est, les services hospitaliers ne fonctionnent presque plus que pour recevoir les cas de coronavirus.

C’est ce que note le directeur de l’EPH Medjdoub de Taher, qui a fait part de l’ouverture de certains pavillons pour recevoir ces malades. À l’EPH Mohamed Seddik-Ben Yahia de la ville de Jijel, c’est également la même situation d’alerte qui est signalée avec un service de réanimation totalement occupé par les malades en détresse respiratoire ou intubés. À l’EPH Bachir-Mentouri d’El-Milia, le nombre de cas a également augmenté, au point où des pavillons entiers sont réservés à l’hospitalisation des personnes atteintes de COVID-19.

Malgré ces éléments troublants qui risquent de se compliquer de jour en jour, les autorités sanitaires tentent de relativiser la portée de ces évènements et de rassurer les habitants en leur faisant croire qu’elles font de leur mieux pour contrôler la situation sanitaire.

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Les autorités locales nient d’une façon ad hominem le nombre croissant des morts du Covid 19 et l’absence de l’oxigène, les bavettes ……..pour le personnel hospitalier ainsi que les cercueils pour le transport et l’enterrement, la situation est plus que grave, les medecins sont dépassés et n’ont aucun soutien logistique des autorités locales, aucune réunion de crise n’a été programmée.
    Où sont passés les élus ?