22.9 C
Alger
samedi, mai 18, 2024

Coup de balai dans le secteur des télécommunications : les PDG d’Algérie Poste, Algérie Télécom et Mobilis limogés

Limogeages en série aujourd’hui mardi 1er septembre en Algérie notamment dans le secteur des télécommunications où les PDG d’Algérie Poste, Algérie Télécom et Mobilis ont été tous relevés de leurs fonctions et remplacés par de nouveaux managers, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. 

A Algérie Poste, Abdelkrim Dahmani, le Directeur Général, a été limogé à la surprise générale alors que cette personnalité était présentée comme étant une « figure intouchable » parce qu’il est le frère du puissant et influent général-major Zerrouk Dahmani, le patron de la direction de l’action sociale au ministère de la Défense nationale, l’un des hauts responsables les plus populaires au sein de l’armée algérienne.

Abdelkrim Dahmani a été limogé à la suite de la sempiternelle crise de liquidités qui paralysait pendant de longues semaines les bureaux d’Algérie Poste. La pénurie du cash avait soulevé l’indignation générale des Algériens provoquant au passage une panique nationale à cause de ses conséquences désastreuses sur le pouvoir d’achat et le quotidien des Algériens.

Ces derniers jours, Abdelkrim Dahmani avait « dévié » de la voie officielle en clamant haut et fort que cette crise de liquidités était de la faute de la Banque d’Algérie qui refusait d’alimenter les caisses d’Algérie Poste. Quelques jours après cette réaction controversée, le DG d’Algérie Poste « saute » et doit céder sa place à un nouveau manager dont l’identité n’a pas été encore dévoilée. Selon nos sources, il est fort probable que l’actuel DG de l’EMS Champion Post Algeria, une entreprise algérienne filiale d’Algérie Poste chargée des activités de colis express, remplace Abdelkrim Dahmani.

Le même triste sort a été infligé au directeur du centre national des chèques postaux, Omar Ben Allia, qui a été également relevé de ses fonctions.

Les autorités algériennes ont décidé également de remplacer le PDG du groupe Algérie Télécom. Jusqu’à aujourd’hui, ce poste était occupé par le sulfureux Ahmed Choudar, l’un des plus proches collaborateurs et alliés de l’ex-ministre, Houda Feraoun. Ahmed Choudar est cité aux côtés de son ancienne ministre dans plusieurs dossier de corruption. Il vient d’être officiellement remplacé par Karim BIBI-TRIKI qui était le  Business Development Manager – Intel Corporation (Algeria).

Occupant les fonctions de Country Lead d’Intel pour l’Algérie, Karim Bibi Triki avait rejoint Intel à partir de 2009 en tant que directeur du développement commercial travaillant avec les gouvernements, les télécommunications et les industries pétrolières et gazières. A partir de 2013, nommé Directeur Général pour le Maghreb, l’Egypte et les pays du Levant. Karim avait occupé également différents rôles et responsabilités dans l’industrie des TIC, notamment : ingénierie, gestion générale, ventes et marketing.

Concernant l’entreprise Algérie Télécom, elle a vu aussi son DG « dégagé » et « sanctionné » après une polémique nationale qui a duré plusieurs jours sur la faiblesse intrigante et choquante du débit internet.  Algérie Télécom était dirigée jusque-là par Mounir Djouaher qui avait a été nommé au poste de Directeur Général par intérim d’Algérie Télécom le 26 mars 2020 à la suite du limogeage de l’ex-PDG Mohamed Anouar Benabdelouahad. Aujourd’hui, mardi 1er septembre, encore un nouveau changement vient d’être décidé à la tête d’Algérie Télécom puisqu’un nouveau manager vient d’être nommé pour diriger cette entreprise sévèrement critiquée pour ses prestations catastrophiques par les usagers algériens. Ce nouveau manager s’appelle Houcine Helouan.

Cette décision a été prise à la suite de la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire du Groupe. Et c’est au cours de cette même assemblée extraordinaire qu’un nouveau  directeur a été désigné pour l’opérateur Mobilis. Il s’agit d’Adel Dekali. Ces changements interviennent dans un contexte très houleux où le secteur des télécommunications est exposé à des critiques très sévères en raison de ses multiples dysfonctionnements.

 

dernières nouvelles
Actualités