30.9 C
Alger
dimanche, juin 16, 2024

Confidentiel. Une voiture transportant de la drogue restituée par la Gendarmerie Nationale à la suite de l’intervention d’Ammar Belhimer

Le véhicule transportant de la drogue qui a été livrée par un réseau de narcotrafiquants depuis Oran à Alger au profit du fils de l’ex-ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, n’a jamais été saisi par les services de sécurité comme le prévoit, pourtant, la législation algérienne régissant la lutte contre le trafic des stupéfiants.  

En effet, l’affaire du fils d’Ammar Belhimer a éclaté au début du mois de novembre 2020 lorsque des éléments de la gendarmerie nationale de la localité d’Oued Rhiou dans la wilaya de Relizane ont débusqué une quantité non négligeable de Kif traité à bord du véhicule conduit par le chauffeur de la famille du ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer qui a été limogé le jeudi 11 novembre dernier.

Ce véhicule est une Volkswagen Passat noire immatriculée en 2012. Après avoir été réquisitionnée par les gendarmes pendant quelques jours pour les besoins de l’enquête, cette voiture a été restituée au ministère de la Communication dans des circonstances très troublantes. En effet, Ammar Belhimer avait multiplié les interventions au plus haut niveau des services de sécurité et de la Justice pour contraindre les gendarmes d’Oued Rhiou à restituer cette Volkswagen Passat au ministère de la Communication arguant qu’il s’agit d’un véhicule de service qui doit être absolument récupérer et réintégrer au parc automobile du ministère de la Communication.

A la suite de cette restitution, le même véhicule a été une nouvelle fois mis au service de la famille du ministre en désignant un nouveau chauffeur à la place de celui qui a été incarcéré pour trafic et possession de drogues. La voiture en question a été réutilisée le plus normalement du monde par la famille d’Ammar Belhimer alors qu’elle est censée représenter une pièce-à-conviction jalousement gardée par les services de sécurité en attendant la programmation du procès du fils de l’ancien porte-parole du gouvernement algérien.

La Passat Volkswagen transportant du kif traité n’a jamais été réclamée plus tard par les enquêteurs de la gendarmerie nationale ou les magistrats en charge de ce scandale de narcotrafic. Il est à signaler enfin que dans la législation algérienne, tout véhicule transportant des stupéfiants est définitivement saisi et vendu aux enchères par les autorités publiques si son propriétaire ou conducteur est pénalement condamné par la justice pour une affaire de trafic de drogues. Mais cette fois-ci, c’est un véhicule officiel d’un département gouvernemental qui est au coeur d’un scandale inédit impliquant une personnalité influente de l’Etat et son fils. Les autorités judiciaires algériennes ont donc adopté une autre approche beaucoup plus permissive et passive face à cette affaire criminelle.

 

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق

  1. La junte a reçu le relais de Fafa, avec la notice du « diviser pour régner » et surtout l’instauration du « 1er et 2è collège ».
    Ils ambitionnent de garder leurs sièges le plus longtemps possible pour les remettre en héritage à leur progéniture !
    L’Algérie est leur butin de guerre contre le peuple. La France est toujours un acteur actif. Elle fait le grand écart entre
    la junte (par intérêt immédiat) et le peuple (pour le cas où !) pour ne pas insulter l’avenir. C’est de bonne guerre d’avoir
    deux fers au feu !