18.9 C
Alger
vendredi, juin 2, 2023

Confidentiel. Son passeport lui a été officiellement retiré : le Général-major Arar placé sous enquête

Le général-major Abderrahmane Arar, l’ex-patron de la gendarmerie nationale, relevé le 5 août dernier de ses fonctions, est au coeur de plusieurs sombres affaires de corruption, enrichissement illicite et de complots politiques. Ce haut gradé de l’armée algérienne est officiellement placé sous enquête et son passeport lui a été officiellement retiré, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. 

L’ex-patron de la gendarmerie nationale ne devra pas tarder à être convoqué par la justice militaire. Les magistrats du tribunal militaire de Blida lui prépare un « gros dossier » et il devra s’expliquer à propos de plusieurs scandales dans lesquels il a joué les principaux rôles, soulignent nos sources. Mais pour le moment, cette enquête judiciaire est toujours en cours et, contrairement à ce qui a été annoncé par quelques médias sociaux, le général-major Abderrahmane Arar n’a pas été encore interpellé ni incarcéré. Il est uniquement placé sous enquête et interdit de quitter le territoire national.

Le dossier de ce général-major promet de nombreux rebondissements et risque d’ébranler le haut sommet de la hiérarchie militaire. Malheureusement, force est de constater que de nouveaux scandales vont éclater dans les jours à venir au sein de l’armée algérienne. Plusieurs gros dossiers sont en cours de traitement et ces affaires pourraient jeter plusieurs pavés dans la mare concernant le fonctionnement opaque et immoral de plusieurs services au sein de l’ANP. Il s’agit, entre autres, des dossiers des généraux-majors Abdelkader Lachkhem, Ali Akroum et Abderrahmane Arar. Le feuilleton de la corruption et du « nettoyage » va donc se poursuivre  dans les semaines à venir en Algérie.

dernières nouvelles
Actualités