27.9 C
Alger
samedi, juin 15, 2024

Confidentiel. Législatives en Algérie : Plus de 100 sièges pour le FLN, 64 pour le MSP et 37 pour Bengrina

Les premières informations annoncées par Algérie Part concernant le scrutin électoral du 12 juin passé commencent à se confirmer d’une heure à une autre. Les premiers résultats confirmés par les observateurs et contrôleurs de l’Autorité Nationale Indépendante des Elections (ANIE) donnent un large avantage pour le parti historique le FLN qui se retrouve jusqu’à cette heure-ci avec plus de 100 sièges, plus exactement 101, au futur Parlement algérien. 

Selon les informations que nous avons pu recueillir, le parti islamiste du MSP a récolte jusqu’à maintenant pas moins de 64 sièges du futur Parlement, le premier de la  « Nouvelle Algérie » après la chute brutale du régime Bouteflika le 2 avril 2019, et se positionne ainsi comme la deuxième force politique du pays disposant ainsi d’une importante force de frappe sur la scène politique algérienne avec un fort lobbying au sein de la future Assemblée Populaire Nationale (APN).

Le RND devient officiellement la troisième force politique et engrange jusqu’à maintenant pas moins de 54 sièges du futur Parlement. Le parti El Moustakbel d’Abdelaziz Belaid, ex-candidat aux élections présidentielles du 12 décembre 2019, totalise jusqu’à maintenant 48 députés au sein de la future APN et la surprise de cette élection législative anticipée est certainement le parti islamiste dirigé par le sulfureux et populiste Abdelkader Bengrina, le Mouvement national El Bina, qui compte pour le moment jusqu’à 37 députés.

En revanche, le futur parlement algérien sera marqué par le poids important des députés indépendants qui occuperaient, selon nos sources, jusqu’à 70 sièges. Ces résultats ne sont pas « officiels » jusqu’à l’heure où nous mettons en ligne notre article. Des données supplémentaires devront être confirmées et recoupées d’ici la fin de la journée en attendant l’annonce définitive des résultats électoraux par Mohamed Charfi, le premier responsable de l’ANIE.

 

dernières nouvelles
Actualités

7 تعليقات

  1. 1.poursuite du hirak honnis oui oui.
    2.embastillement à grande échelle.
    3.grève générale.
    4.tentative de décennie noire 2.0
    5. réseaux sociaux qui trahissent la junte et ses commanditaires.
    6.Fuite de nos valeureux harkas vers leurs frères en terre sainte…
    7. nouvelle indépendance avec nouveaux Harkas triés sur le volet….

  2. La liste était faite avant les élections on enlève les parents et on met leurs enfants , il y a une nomenclature qui gère le pays depuis l’indépendance aujourd’hui les anciens sont devenus vieux on les remplace par leurs jeunes enfants c’est a dire que l’Algérie est par ces gens et tous se passe entre eux , le peuple est spectateur point c’est tout.

  3. 2 années sans se mettre d’accord sur une plate forme de revendication commune, sans de représentants et sans « une alternative crédible »…voilà la réalité
    Les Tebboun, Boutef, Zeroual, Nezzar, Chadli ont le beau rôle
    Mais c’est la faute aux méchants présidents….nous le peuple, on y est pour rien
    Oh qui si, si’il y’a que 4 millions de votants, c’est que 20 millions ne sont pas allé voté pas parce qu’il sont tous « hirakistes »
    Ou sont c’est 20 millions…ou 15 ou même 10 millions ( sachant que même dans les pays démocratiques une partie de la population ne vote pas)?