22.9 C
Alger
jeudi, juin 20, 2024

Confidentiel. Après une dispute avec Lakhdar Rekhroukh, le PDG de Sonatrach applique des sanctions… contre Cosider

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, s’est gravement disputé avec le PDG de Cosider, Lakhdar Rekhroukh, à cause d’un différend qui oppose les deux hommes concernant les modalités de gestion de la réalisation d’un important marché confié par le groupe Sonatrach au groupe Cosider, une autre entreprise publique considérée comme le plus important acteur dans le secteur du BTP algérien. Cette dispute entre les deux managers est survenue au cours de la semaine passée, a pu confirmer Algérie Part auprès de plusieurs sources concordantes. 

A la suite de cet incident, Toufik Hakkar a décidé de sévir et de prendre des sanctions contre… Cosider qui est, pourtant, une entreprise publique et étatique algérienne. En effet, nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que le PDG de Sonatrach a exigé la mise à l’écart de Consider de tous les futurs marchés publics de la compagnie nationale des hydrocarbures. Toufik Hakkar ne veut d’aucune collaboration avec l’entreprise dirigée par Lakhdar Rekhroukh à la suite de leur querelle au cours de laquelle des insultes ont été échangées avec beaucoup de véhémence.

Pour se venger contre Rekhroukh, Toufik Hakkar a décidé ainsi d’exclure Cosider de la compétition pour l’attribution des futurs marchés publics que Sonatrach veut réserver uniquement aux entreprises nationales dans le cadre du développement du savoir-faire local et de la réduction drastique de la dépendance vis-à-vis des partenaires étrangers.

Cette décision a suscité une énorme polémique au sein du groupe Sonatrach où de nombreux cadres dirigeants sont offusqués par l’instrumentalisation des intérêts commerciaux du groupe pour satisfaire des considérations purement privées relevant uniquement des préoccupations personnelles de Toufik Hakkar.

Il est à rappeler que les groupes Sonatrch et Cosider à travers sa filiale canalisation, ont procédé en septembre 2020 à la signature de deux importants contrats de travaux qui  s’inscrivent dans le cadre du développement de champs gaziers et pétrolier dans le Sud, annonce Cosider sur son site. cartoon animator crack

Il s’agit de deux contrats portant sur le développement des champs du sud-ouest (HASSI BA HAMOU et REG MOUADED, HASSI TIDJERANE et HASSI TIDJERANE Ouest, TINERKOUK et TINERKOUK Ouest) à Adrar, à travers les travaux de construction d’une ligne d’expédition de gaz 18’’. Le second contrat concerne la mise en conformité des systèmes de détection, extinction et des réseaux anti-incendie des installations de transport de RTO (zone d’Arzew). Ces deux contrats ont été confiés par Sonatrach à Cosider pour un montant de 16,5 milliards de Da dans le cadre de la stratégie visant à développer et soutenir les entreprises nationales en leur accordant la priorité dans la réalisation des travaux et ce, dans le but également, de réduire le transfert de devises vers l’étranger.

Selon nos informations, la gestion de ces projets accuse de nombreux retards et souffrent de dysfonctionnements majeurs et les relations entre les deux partenaires se sont ainsi fortement dégradées. Algérie Part reviendra sur ce dossier avec de plus amples révélations dans les jours à venir.

 

dernières nouvelles
Actualités