15.9 C
Alger
dimanche, mai 19, 2024

« Ce n’est pas une célébration, c’est une Révolution » : les manifestants du Hirak préviennent le régime algérien

« Ce n’est pas une célébration, c’est une Révolution », ce slogan a été brandi et traduit en plusieurs langues y compris en anglais par les manifestants du Hirak de la ville de Béni Ourtilane, dans la wilaya de Sétif, l’un des foyers les plus dynamiques du Hirak, l’un de ses centres les plus névralgiques. Et pour cause, à Béni Ourtilane, les marches et rassemblements s’étaient poursuivis tout au long de l’année 2020 en pleine pandémie de la COVID-19 alors que les autres régions du pays étaient « en mode pause ». 

Ce n’est donc pas une surprise d’assister ce 22 février 2021 à un marche populaire grandiose dans les rues de la ville de Béni Ourtilane, située à 84 KM de Sétif et à 224 KM de la capitale Alger. Les manifestants de cette ville peuplée par plus de 20 mille habitants ont dévoilé les banderoles les plus imaginatives, les plus éloquentes de cette journée du 22 février. Deux ans après la première journée du Hirak, les manifestants de Béni Ourtilane ont appelé à la relance du Hirak pour « dégager » le système. A Béni Ourtilane, la population ne veut pas d’un anniversaire. Elle rejette même massivement cette idée de célébration et insiste plus que jamais sur la notion fondamentale de « Révolution », à savoir la mobilisation permanente jusqu’à l’aboutissement final de l’édification d’un Etat de Droit, démocratique et dirigé par des autorités légitimes.

Le régime algérien est prévenu. Il ne s’agit pas d’une journée nationale qui sera célébrée pour être ensuite oubliée durant le reste de l’année. C’est une relance du mouvement populaire désireux d’entamer une révolution pacifique. A Béni Ourtilane, la population est convaincue par cette cause ultime. Au reste de l’Algérie d’exprimer clairement sa vision.

dernières nouvelles
Actualités

1 تعليق