Abdou SEMMAR, Directeur de publication du journal électronique « Algérie Part »  et l’un des principaux animateurs de la jeune chaîne AMEL TV, est  incontestablement l’un des plus brillants journaliste d’investigation en AlgérieLa pertinence de ses enquêtes,  la profondeur...
Incroyable, mais vrai ! Un luxueux appartement situé dans la très chic rue Lord Byron à Paris, tout près de l'avenue des Champs-Elysées, a vu défiler tout le gratin du pouvoir algérien. C'est dans cet appartement que les deals...
En 2016, Abdelmalek Sellal, l'ex-Premier ministre qui croupit depuis le 13 juin dernier à la prison d'El-Harrach pour son implication dans plusieurs dossiers de corruption, a reçu un joli cadeau d'anniversaire de la part d'un richissime oligarque, mais très...
Au moment où des millions d'Algériens sont dans les rues pour réclamer l'instauration d'une deuxième République dans leur pays, des généraux et des hauts gradés de l'armée ou des services secrets s'adonnent aux plus dangereuses manoeuvres pour grignoter encore...
Hier jeudi, la Cour de Mostaganem a ouvert un dossier très délicat qui a été longtemps étouffé par les autorités algériennes et les services de sécurité. De nombreux juges ont été auditionnés par des inspecteurs dépêchés depuis le ministère...
C'est une histoire qui demeure d'une actualité poignante car elle démontre qu'en Algérie, les notables militaires ont toujours pris le dessus sur le pouvoir civil allant jusqu'à se permettre d'humilier des magistrats honnêtes. En effet, en 2013, le procureur...
Algérie Part poursuit son enquête sur la BIA, la plus importante banque algérienne établie à l'étranger. Créée en 1975 au cœur de Paris, la Banque Intercontinentale Arabe a changé de raison sociale en 2005 pour devenir la Banque BIA....
Il rêvait d'être candidat à la prochaine élection présidentielle. Il se voyait comme le "chouchou" de l'institution militaire et de Gaid Salah. Il pensait réellement qu'il était protégé et proches des puissants de l'armée. Il se préparait pour acquérir...
Au moment où le régime algérien incarcère en prison les militants démocrates et les opposants les uns après les autres, le général Ghali Belkecir, l'ancien commandant de la gendarmerie nationale, et l'un des généraux les plus corrompus de l'armée...
C'est une escalade inédite. Depuis le début de cette semaine, les arrestations arbitraires et musclées se multiplient à l'encontre des acteurs les plus actifs du mouvement populaire algérien du 22 février. Des figures médiatiques comme Fodil Boumala, Samir Belarbi...