26.9 C
Alger
dimanche, juin 23, 2024

Au moins 227 Harragas algériens dont 3 femmes enceintes secourus par les gardes-côtes espagnols ces dernières 24 heures

L’Espagne s’apprête à vivre un autre week-end dramatique où des centaines de Harragas algériens veulent tenter de débarquer sur les côtes des régions de l’extrême-sud du pays fuyant ainsi leur pays après une traversée très risquée et dangereuse de la Méditerranée à bord d’embarcations de fortune qui peuvent tomber très facilement en panne exposant la vie de plusieurs dizaines de Harragas à une mort tragique. Rien qu’hier samedi 16 octobre, au moins 227 nouveaux Harragas algériens ont été repêchés par les secours en mer au niveau de plusieurs régions côtières espagnoles. 

Et il ne s’agit-là que d’un chiffre provisoire qui est appelé à augmenter rapidement dans les heures à venir car les opérations de sauvetage continuent de se dérouler en haute mer ce dimanche 17 octobre. De nombreuses embarcations de Harragas algériens envoient des signaux de détresse dans l’espoir d’être retrouvés et sauvés d’un péril majeur au moment où leurs embarcations partent à la dérive sur les eaux territoriales espagnoles.

Le plus grand nombre des Harragas algériens interceptés par les gardes-côtes espagnols a été enregistré au large des Iles Baléares. Hier samedi, pas moins de 147 migrants algériens ont été ainsi secourus par des navires de sauvetage espagnols. Parmi ces migrants algériens, il y a au moins 3 femmes enceintes qui ont été identifiées par les autorités espagnoles. Les Harragas algériens ont emprunté 12 embarcations de petites tailles pour tenter de débarquer sur les côtes des Iles d’Ibiza, Majorque ou l’Ile de Cabrera qui se situe au sud de Majorque dont elle dépend administrativement, faisant partie de la commune de Palma.

Les autres contingents de Harrragas algériens ont été interceptés et retrouvés au large des côtes de la Province d’Almeria, d’Alicante ou de Carthagène. Ils ont été tous pris en charge par la Guardia Civil espagnole et celle-ci a assuré que des équipes médicales prennent soin de leur état de santé.

Rappelons enfin que le militant associatif et défenseur des droits des migrants Francisco José Clemente publie quotidiennement des informations détaillées et précises sur le nombre des Harragas algériens qui s’exposent à tous les risques pour atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune lesquelles tombent souvent en panne en haute mer et dérivent ensuite pendant plusieurs jours avant d’être repérées par des navires de plaisance ou de commerce maritime. Par ailleurs, l’ONG Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne) se mobilise au quotidien pour appuyer les recherches des secours en mer dans l’espoir de sauver des migrants algériens d’une mort tragique lorsqu’ils tentent d’atteindre les plages espagnoles.

 

 

dernières nouvelles
Actualités

3 تعليقات

  1. Moi, j’ai remarqué que les klebs-cachiristes n’interviennent jamais pour commenter ce genres de réalités crues.
    Ils préfèrent se gonfler la gandora d’orgueil en se remémorant les hypothétiques exploits des années-cachir-à-gogo !
    Mais, à force d’insouciances et le laisser-aller à l’argent facile de l’assistance, on se retrouve Gros jean comme devant !
    Et ce n’est pas l’unique organe qui fonctionne encore en eux, la langue de vipère, qui pourra les sauver de l’abîme dans
    lequel ils se sont engagés !

  2. Intervenir sur un article ou Axis n’a même pas daigner parler de la manière dont Pédale 6 l’adepte de soirées avec les frères Azaitar a jeté comme de la merde 10 000 marocains de 7 à 77 ans sur Ceuta ?
    Intervenir sur un article qui parle de Harga qui touche des centaines de millions de personnes et sur lesquels des zouaves castrés aigris comme toi se masturbent?
    T’es plus con que tu n’en n’as l’air…
    Sous merde de sous homme… Petite merde de Makiste qui donne son cul au premier venu pourvu que tu puisses manifester avec tes fourchettes dans le cul…
    A Paris ou au Canada vous êtes 30 à passer votre vie de merde pour crier vos débilités.
    Voleurs et fossoyeurs de l’Algérie, vous êtes Incapables d’assumer ce que vous êtes…

    Semmar vous nourrit, mais la réalité est que le peuple algérien ne veut pas de vous.
    Point barre.
    Etouffe toi de rage…saute en l’air..On n’ira pas dans votre direction qui pue la pisse et la bière ( la manifestation à Paris des Sangliers a laissé cette odeur d’ailleurs…Vous êtes sales.)