23.9 C
Alger
mercredi, juin 12, 2024

Abderrahmane Raouya une nouvelle fois de retour au pouvoir au ministère des Finances

Petit remaniement ministériel en Algérie. Deux ministres ont été remplacés aujourd’hui jeudi 17 février par la Présidence algérienne. Il s’agit des ministres des Finances et de la Culture. Au ministère des Finances, Abdelmadjid Tebboune a décidé de rappeler Abderrahmane Raouya, l’homme qui avait dirigé ce département ministériel à l’époque d’Abdelaziz Bouteflika. Il est considéré comme l’un des caciques de l’ancien régime déchu à la suite du Hirak en 2019. 

Abderrahmane Raouya a occupé les fonctions de ministre des Finances du 25 mai 2017 au 31 mars 2019. Il a été ensuite  rappelé à ce poste le 2 janvier 2020 avant d’être démis de ses fonctions par Abdelmadjid Tebboune le 23 juin 2020 à la suite d’un différend majeur sur la communication officielle que doit adopter le gouvernement au sujet des évolutions alarmantes des indicateurs financiers et économiques du pays.

Limogé en 2022, Abderrahmane Raouya revient au pouvoir…. en 2022. Tebboune a confié ainsi un poste ministériel stratégique et délicat, un département ministériel régalien, c’est-à-dire il assure des fonctions dont la responsabilité doit normalement être prise par l’État et qu’il ne doit pas déléguer à des entités privées, à un homme qu’il avait lui-même limogé en 2020.

Il est à signaler en outre que Raouya est l’un des plus anciens responsables et dirigeants du secteur des finances en Algérie. Il avait été de 2006 jusqu’à 2017, le Directeur général des impôts. Si ces détracteurs dénoncent sa mauvaise gestion, son incapacité à apporter de l’innovation et des solutions efficaces contre les problèmes structurels du secteur financier, ses partisans saluent en lui un homme expérimenté, modéré et travailleur.

 

dernières nouvelles
Actualités