24.9 C
Alger
samedi, juillet 20, 2024

Abdelaziz Bouteflika enterré à Alger sans les honneurs auxquels tout ancien Président devrait avoir droit

« L’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika sera inhumé ce dimanche au carré des martyrs du cimetière d’El Alia à Alger, réservé aux héros de la guerre d’indépendance, mais il aura droit à moins d’honneurs que ses prédécesseurs ». Cette phrase est revenue dans les articles de nombreux médias internationaux qui ont relayé l’information du décès d’Abdelaziz Bouteflika, l’ancien Président de la République qui a dirigé le pays de 1999 jusqu’à 2019. C’est dire que toute la presse internationale a remarqué cet étrange traitement accordé à un ancien Chef d’Etat qui va être enterré officiellement sans les honneurs auxquels tout ancien Président devrait avoir droit. 

Et à Alger, ce sujet suscite le malaise. Et pour cause, personne ne veut assumer la prise de cette décision consistant à organiser des obsèques discrètes et un enterrement silencieux sans aucune cérémonie solennelle. Même l’exposition de la dépouille d’Abdelaziz Bouteflika au Palais du Peuple à Alger, annoncée initialement, a été annulée sans aucune explication officielle.  « Pourtant, ce bâtiment d’apparat avait fait l’objet de préparatifs pour un tel recueillement en présence de hauts dignitaires du pays », note à ce propos l’AFP, l’agence de presse française qui n’a pas omis de noter également que « les corps des prédécesseurs de Bouteflika et même son ex-chef d’état-major Ahmed Gaïd Salah ont tous été exposés dans ce Palais avant d’être enterrés ».

Même lors de sa mort, Abdelaziz Bouteflika a subi une deuxième « déchéance » qui lui est infligée par un Etat visiblement embarrassé par l’annonce de son décès et pressé de tourner définitivement la page de son long règne controversé. Certaines sources ont confié à Algérie Part que c’est la famille Bouteflika qui s’est opposée vigoureusement à l’organisation d’obsèques solennelles pour ne pas se retrouver au coeur de nouvelles polémiques sur la place qu’il faut conférer à Abdelaziz Bouteflika dans la mémoire collective algérienne.

Ainsi, la dépouille d’Abdelaziz Bouteflika sera directement transférée au cimetière d’El Alia une cérémonie d’inhumation va se dérouler dans un cercle très intime sans la présence des caméras des télévisions. Du moins jusqu’à cette heure-ci, même l’ENTV, la chaîne étatique officielle, affiche son mutisme concernant cet évènement et aucune disposition n’aurait été adoptée pour diffuser des images de l’enterrement du Président qui avait dirigé pendant 20 ans le pays.

Au carré des Martyrs d’El Alia, des officiels, des membres du gouvernement et des représentants diplomatiques des chancelleries étrangères sont attendus et les convois n’ont pas cessé de défiler devant ce cimetière algérois depuis 11 H 30. A l’extérieur, quelques dizaines de citoyens se sont rassemblés pour tenter de participer à ces funérailles. Un cordon sécuritaire a été établi pour surveiller et contenir le moindre mouvement de foules.

Soulignons enfin que l’Algérie n’a pas observé un deuil national  à la suite du décès d’Abdelaziz Bouteflika. Les autorités algériennes ont décidé uniquement d’une mise en berne du drapeau national à travers le territoire national, pendant trois jours depuis hier samedi.

C’est la première fois qu’un ancien Président de la République est traité avec si peu de considération en Algérie. Rappelons que l’Algérie avait observé 8 jours de deuil officiel lors de la mort d’Ahmed Ben Bella, premier Président de la République de l’Algérie Indépendante. Le défunt Houari Boumediène a eu droit, quant à lui, à 40 jours alors que le décès de Chadli Bendjedid a été accompagné aussi par 8 jours de deuil national et 7 jours de deuil ont été dédiés à la mémoire du défunt Mohamed Boudiaf. L’Etat algérien avait également décrété 8 jours de deuil national lors du décès en 2013 d’Ali Kafi qui a dirigé le pays pendant uniquement deux petites années, à savoir de juillet 1992 jusqu’à janvier 1994.

dernières nouvelles
Actualités

24 تعليقات

  1. L’histoire est impitoyable et implacable : Boudiaf avec 6 mois a la présidence ou Ait-Ahmed sans même être président droit des funérailles populaires gigantesques alors que boutesrika ou caid salah ont été mis sous terre comme on enterre un chat ou un chien!
    Voilà ce qu’attend kelboune et les généraux de la junte toufik, nezar,… !
    DRS terroristes

  2. A qui voulez-vous faire avaler la couleuvre de 20 ans de règne de Boutesrika, détaché de ses commanditaires et constituer « El Issaba » à lui tout seul ? Ne prenez pas les gens pour des cons quand-même ! Tout le monde avait suivi AGS faisant ingurgiter la soupe à la grimace du 5è mandant, à la petite cuillère, à un Boutesrika complètement à l’ouest !
    Sans l’avènement du Hirak, on l’aurait eu 30 ans, voire plus …Il représentait la couverture idéale pour ses commanditaires qui l’ont recruté, es-qualité !
    Aujourd’hui, voir ces renégats cracher dans la soupe, en n’ayant même pas la reconnaissance du ventre, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité !

  3. On est là, sur cette terre, que pour un temps, on est appelé tous à mourir un jour. Nul n’est éternel.

    L’ex fakhamatouhoum a agi par ses nombreux actes contre l’Algérie. Il avait la graine du HMARoc pour être à ce point anti patriotique.

    Comment expliquer que pendant ses 20 ans de règne et une manne pétrolière conséquente, il n’a pas fait ce qu’il fallait pour développer le pays, améliorer son image dans le monde et donner un avenir aux enfants de l’Algérie.

    Il a préféré jouer au parrain d’une maffia qui a dépouillé les pays le faisant reculer de pas mal d’années dans le sous développement et toutes ses conséquences.

    Le simple citoyen peut voir à quel point son avenir ou son actuel n’a point évolué.

    Il est donc normal que pour cet individu, même rappelé à Dieu, il ne mérite aucunement considération et pas d’honneur car il a effacé l’honneur des algériens, servant les plus fort au détriment des plus faibles d’entre eux.

  4. Comment ça… personne a l’enterrement ? Même pas les mouches à merde ? Ah oui c’est c’est vrai el Hadj la fiote du Dey et le larbin sont sûrement dans le trolley à caler les passagères.. sinon ils auraient dû faire sortir son Frère avec les menottes pour assister à l’enterrement de Napoléon.

  5. C’est l’histoire d’un affranchie qui a été place a la tète du plus grand pays d’Afrique
    et qui a spolier sa population allant même a construire la plus grande mosquée du continent
    pensant qu’a sa mort les mouches a merde qu’il a gracieusement rétribuer et nourri allaient
    l’inhumer tout en lui construisant un mausolée dans cette même mosquée
    mais finalement le tombeau de NABO-LEON n’aura pas lieu.

  6. Rien que récupérer l’immeuble où il y’a la pizza pino sur les champs permettra certainement de construire un vrai hôpital.
    Cet immeuble lui appartient depuis plusieurs décennies.
    Comme l’immeuble à Chadli à Neuilly sur Seine.
    Moralité ils sont tous pourris du premier au dernier. Tous ceux qui ont fricoter avec cette junte depuis bien avant 62 n’ont étés que des prédateurs.

  7. Il mérite pas une tombe sa place c’est à l’oued elharrach , semmar tu te trompes il a été enterrer avec les honneurs d’un président on est pas aveugle.yen a même qui l’on pleurer.on s’en fou de 3 ou 30 jours de mise en berne du drapeau , on aimerait savoir quand sera la levée de la mise en berne du peuple algérien depuis 62.

  8. A MES FRERES

    il y a bon document sur. http://www.tamazgha.fr/Kabylie-prospection-lapidaire-de-l.html

    A LA FIN DE CE DOCUMENT :

    Une nouvelle page se tourne et l’avenir ne dépend désormais que de nous. La Kabylie a besoin de tous ses enfants. Plus que jamais. Serons-nous capables de nous unir et de conjurer le sort qui nous est réservé ?
    Cela dépendra uniquement de notre intelligence.

    RESTONS POSITIFS ET LA VIE CONTINUE.

  9. A sœur morgane
    Merci pour l’article et je vous invite tous à le lire
    Car c’est très grave ce qui se passe en ce moment
    Notamment en Kabylie .
    Quand à l’imam perturbé ne te prends pas trop
    la tête sur lui… nous savons tous que c’est un
    sous homme comme beaucoup d’autres à la botte
    du pouvoir.
    Porte toi bien.