FAKE NEWS. Robert Ménard n’a plus aucune relation avec RSF depuis septembre 2008

0
210

Vendredi soir, Abdelmadjid Tebboune a dit de nombreux mensonges totalement infondés sur l’organisation non gouvernementale (ONG) Reporters Sans Frontières (RSF). Lors de son interview diffusée sur l’ENTV, le Président algérien a fait savoir que le président de RSF, une influente ONG dans le monde qui n’a jamais cessé de dénoncer les atteintes du régime algérien à la liberté d’expression, est dirigée par un « fils de colon dont les parents ont massacré des Algériens avant l’indépendance dans la Mitidja ». Tebboune faisait référence à Robert Ménard qui est devenu maire de Bézier au sud de la France depuis 2014. 

Abdelmadjid Tebboune a de nombreuses informations totalement fausses dans ses déclarations. D’abord, Robert Ménard n’a plus aucune relation directe ou indirecte avec RSF depuis septembre 2008, c’est-à-dire depuis 12 ans ! En effet, Robert Ménard a quitté RSF en septembre 2008. Il n’occupe plus aucune fonction au sein de RSF depuis cette date-là.

Plusieurs membres historiques de RSF ont pris depuis longtemps leur distance avec Robert Ménard. Preuve en est, co-fondateurs de RSF en 1985 avec Robert Ménard, Rony Brauman et Jean-Claude Guillebaud ont quitté l’organisation au milieu des années 1990, pointant pour l’un « l’autoritarisme » de Robert Ménard, pour l’autre, son absence de critique des médias français, comme l’observe en 2008 un blog hébergé sur Mediapart.

Robert Ménard ne s’est pas distingué uniquement par ses polémiques anti-immigration et islamophobes. Il avait aussi adopté des positions anti-système en France comme en 2004 lorsqu’il était venu  défendre à la barre du tribunal Dieudonné, accusé de « diffamation publique à caractère racial » pour son sketch polémique de décembre 2003, réalisé dans l’émission « On ne peut pas plaire à tout le monde » de Marc-Olivier Fogiel. En treillis, chapeau de juif orthodoxe, cagoule et papillotes, Dieudonné avait appelé les jeunes des cités « à rejoindre l’axe américano-sioniste qui [vous] offrira beaucoup de débouchés », et lancé, bras tendu, « Israheil ».

Malgré ses démêlés avec la justice, Robert Ménard continue à inviter Dieudonné dans son émission sur Sud Radio, notamment en avril 2012. A plusieurs reprises, il convie également Alain Soral, essayiste proche de l’extrême droite et ancienne plume de Jean-Marie Le Pen. En 2007, il lui ouvre même les colonnes de sa revue Médias, qu’il a fondée en 2004, alors qu’il était encore secrétaire général de RSF.

En 2012, Robert Ménard lance le site internet Boulevard Voltaire et en 2014, il entame sa carrière politique lors des élections municipales. A l’issue des élections municipales de 2014, il est élu maire de Béziers avec le soutien du Front national de l’extrême droite française. Et contrairement à ce qui a été affirmé malencontreusement par Tebboune, Robert Ménard n’est pas un colon originaire de la Mitidja. Il est né en juillet 1953 à Oran. Son père et son oncle ont milité effectivement dans les rangs de l’OAS, organisation terroriste fondée pour empêché l’Indépendance de l’Algérie. Mais ils ne sont pas de la Mitidja et vivaient à Oran.

L’actuel Président de RSF s’appelle Christophe Deloire. C’est un  journaliste, auteur et éditeur français. Il était le directeur du Centre de formation des journalistes (CFJ) de mai 2008 à juillet 2012.De 2006 à 2009, Christophe Deloire était directeur de collection au département « Littérature générale » de Flammarion. Sur Twitter, Christophe Deloire a répondu sèchement aux accusations de Tebboune en affirmant que « les attaques du président algérien contre RSF sont incompréhensibles ». « Sa montre semble s’être arrêtée il y a soixante ans et il est très mal renseigné. Peut-on parler du monde d’aujourd’hui sur la base de faits actuels et pas d’allégations anachroniques ? », s’est interrogé en dernier lieu le premier responsable de RSF dans son tweet.

LEAVE A REPLY