Changement politique, startutps, test de dépistage made in Algérie : faut-il croire aux promesses de Tebboune ?

0
179

Ce vendredi soir, Abdelmadjid Tebboune a fait de « belles » promesses lors de sa rencontre avec 4 représentants d’organes de presse au palais présidentiel d’El-Mouradia. Diffusée sur l’ENTV, cette interview a été l’opportunité pour Tebboune de s’expliquer sur le contexte politique actuel caractérisé par les dégâts sanitaires, sociaux et économiques de l’épidémie du COVID-19. 

Et face à ce contexte, Abdelmadjid Tebboune a fait savoir qu’il faut rester optimiste. « La crise actuelle est conjoncturelle, elle n’est pas structurelle », dit-il. Selon Tebboune, les prix du baril du pétrole vont remonter jusqu’à 45-50 dollars d’ici le mois de juin. « Les conséquences de cette crise sont très difficiles, mais elles ne sont pas terribles. Nous avons perdu deux mois à cause de l’épidémie. Mais nous n’avons pas encore perdu toute l’année et nous pouvons encore tout rattraper », précise-t-il.

Et pour rassurer les Algériens et Algériennes, Tebboune a fait de nombreuses promesses. Des promesses qui paraissent utopiques. Mais Abdelmadjid Tebboune signe et persiste : ces promesses seront réalisées. De quoi s’agit-il ? Tebboune a promis, d’abord, d’accélérer le changement politique dans le pays.

« La semaine prochaine, la première copie de la nouvelle constitution sera adressée aux partis politiques et à la presse nationale pour qu’ils puissent l’étudier et nous soumettre leurs propositions », a indiqué à ce sujet Tebboune. L’actuel Chef de l’Etat a fait savoir également que le chantier de la future loi électorale avance bien et une première mouture sera prête dans les jours à venir.

Concernant la création de nouveaux emplois, Tebboune a promis aux Algériens des centaiens de nouvelles startups d’ici la fin de cette année. « Nous avons mis en place un fonds qui va financer les projets novateurs et nous donnerons une chance à tous les jeunes porteurs de projets ambitieux », a souligné Abdelmadjid Tebboune.

S’agissant des catégories de la population ayant beaucoup souffert des conséquences économiques et sociales de l’épidémie du COVID-19, Tebboune a promis de procéder au recensement des travailleurs journaliers qui ont été touchés de plein fouet par le confinement et la paralysie du pays provoquée par l’épidémie du COVID-19. D’ores et déjà, Abdelmadjid Tebboune a fait référence aux plombiers, maçons, coiffeurs, chauffeurs de Taxis, il a promis d’identifier ces catégories et de recenser les personnes fragilisées par la crise pour leur proposer des indemnités.

Concernant enfin la situation sanitaire du pays, Abdelmadjid Tebboune a promis que le premier kit de dépistage au coronavirus COVID-19 fabriqué en Algérie verra le jour d’ici 10 jours à Bouira. Tebboune n’a fourni aucune précision ou détails supplémentaires concernant ce test de dépistage made in Algérie. Mais Abdelmadjid Tebboune assure qu’il sera fabriqué entièrement en Algérie.

Avec toutes ces promesses, Tebboune tente de rassurer des Algériens très inquiets face à la décadence continue de la situation économique, politique et sociale de leur pays. Tebboune appelle les algériens et algériennes à s’émanciper de leur pessimisme . Faut-il le croire ? Faut-il le prendre au sérieux ?

LEAVE A REPLY