La productrice audiovisuelle Samira Hadj Djilani placée en détention à la prison d’El-Harrach

0
365

L’ex-directrice de communication du candidat Azzedine Mihoubi lors de la campagne électorale pour le scrutin présidentiel du 12 décembre 2019, la productrice audiovisuelle et cinématographique Samira Hadj Djilani a été placé officiellement sous mandat de dépôt aujourd’hui jeudi par le tribunal de Sidi M’hamed. Elle a été écrouée à la prison d’El-Harrach après avoir été inculpé par un juge d’instruction pour transferts illicites de devises vers l’Espagne, où elle détient une résidence, et malversations financières lors de l’obtention de marchés publics auprès du ministère de la Culture dirigé de 2015 jusqu’à 2019 par Azzedine Mihoubi. 

Selon nos sources, Samira Hadji Djilani a été convoquée ce jeudi matin par un juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed. Après avoir été auditionnée sur ces transferts de devises effectuées vers l’Espagne et ses contrats conclus avec le ministère de la Culture, le magistrat a décidé de la placer en détention alors que la productrice du film Ahmed Bey faisait l’objet d’une interdiction de quitter le territoire national (ISTN) depuis le 12 mars dernier.

D’après nos sources, Samira Hadj Djilani a été tétanisée par la nouvelle de son incarcération. Elle se serait évanouie dans le bureau du juge d’instruction au tribunal de Sidi M’hamed. Signalons enfin que l’ancien ministre de la Culture et candidat aux élections présidentielles du 12 décembre 2019, Azzedine Mihoubi est cité dans ce dossier de malversations financières. Mais pour le moment, il n’a pas été convoqué ni auditionné par la justice. Sera-t-il la prochaine cible de la justice algérienne ?

 

LEAVE A REPLY