Il entre en prison parce qu’il a fondé un groupe sur Facebook : Walid Kechida emprisonné pour des mèmes !

0
204

Walid Kechida, activistes du Hirak et l’un des fondateurs du groupe Facebook Hirak mèmes a été finalement placé sous mandat de dépôt et entrera en prison dés aujourd’hui lundi après avoir été auditionné par un juge  d’instruction près le tribunal de Sétif. Le jeune Walid Kechida est accusé d’offense à la personne du Président de la République, atteinte à corps constitué et de blasphème. 

La justice reproche à Walid Kechida des illustrations humoristiques publiées sur Facebook ! Il s’agit de mèmes publiées sur le groupe Facebook Hirak Mèmes. Sur les réseaux sociaux, les mèmes se présentent sous la forme d’une image décalée accompagnée d’un texte humoristique ou sarcastique écrit en lettres majuscules et en gras. Ils peuvent se décliner également sous la forme de vidéo ou de GIF.

Walid Kechida entre ainsi en prison pour de simples images décalées. C’est une première inédite en Algérie. Walid Kechida n’a jamais caché son engagement en faveur du Hirak et à Sétif, il est l’un des visages les plus connus du mouvement de protestation populaire qui lutte depuis le 22 février 2019 pour une Algérie démocratique et respectueuse des droits civiques. Cette Algérie rêvée par Walid est loin de voir encore le jour.

LEAVE A REPLY