Le colonel Bob, l’ex-patron de la DCSA, remis en liberté et plusieurs autres officiers quittent la prison militaire de Blida

0
334

L’ex-patron de la Direction Centrale de la Sécurité de l’Armée (DCSA), le colonel Nabil Boubekeur, alias BOB, a été remis hier mercredi matin en liberté, a appris Algérie Part de plusieurs sources concordantes. Le colonel BOB était incarcéré à la prison militaire de Blida pour une sombre affaire de chantage et de racket. Il était placé en détention depuis juillet 2019. 

Il s’avère finalement que cette affaire n’a aucun fondement et la justice militaire a prononcé un non-lieu après 9 mois de détention arbitraire au cours desquelles il était accusé à tort d’avoir protégé et couvert les agissements de personnes civiles ayant  « racketté » des hommes d’affaires ou des personnalités politiques pour leur offrir une « immunité » garantie par le clan Gaid Salah. Ces personnes, des intermédiaires sans foi ni loi, ont parlé au nom du colonel BOB ou ils ont utilisé leur proximité avec son entourage pour s’adonner à leurs pratiques mafieuses et ramasser de l’argent auprès des businessmans et politiciens qui faisaient l’objet d’enquêtes sur des faits de corruption.

Ce dossier a été finalement préfabriqué pour casser la carrière d’un jeune colonel de 51 qui était chargé au niveau de la DCSA de mener les enquêtes approfondies sur des officiers supérieurs et des généraux puissants de l’Etat-Major de l’ANP ou des chefs de corps sécuritaires comme l’ex-patron de la gendarmerie nationale, le général Ghali Belkecir.

A 52 ans, le colonel Bob quitte la prison militaire de Blida. Mais sera-t-il réhabilité dans ses fonctions après avoir subi cet abus démesuré ? Personne ne le sait pour le moment même si certaines sources avancent que l’actuelle hiérarchie militaire désire rappeler le colonel Bob pour le réintégrer au sein de la DCSA.

Il faut savoir que le colonel BOB a été placé à la tête de la DCSA au début du mois d’avril 2019. Le colonel Boubekeur dirigeait auparavant le « pôle sécurité » de la DCSA. Il était considéré comme un « enfant de la boite » qui connaît très bien les rouages de cette structure jouissant d’une importance stratégique au sein de l’Armée algérienne. En effet, la DCSA joue non-seulement le rôle de « la police de l’armée », mais elle est également un véritable « service d’investigation » qui enquête sur toutes les affaires internes à l’Armée. Un service qui surveille également les comportements et la gestion des généraux-majors occupant des fonctions sensibles au sein de l’ANP.

Rappelons enfin qu’une trentaine d’autres officiers ont été également libérés hier mercredi de la prison militaire de Blida. Il s’agit de plusieurs officiers supérieurs qui ont été injustement incarcérés à l’époque d’Ahmed Gaid Salah à la suite de graves accusations qui n’ont jamais été démontrés par des faits ou des preuves avérées. Ils n’avaient même pas bénéficié de procès équitables. Algérie Part reviendra sur ces cas dans ses prochaines publications avec de nouvelles révélations.

LEAVE A REPLY