Confidentiel. Plus de 5000 hectares à Adrar et l’équivalent de 250 millions de dollars de crédits bancaires détournés : qui protège encore l’oligarque Abdelmalek Sahraoui ?

0
316

Le milliardaire Abdelmalek Sahraoui, député FLN depuis 2017 de la wilaya de Mascara, et l’un des oligarques qui se sont enrichis de façon phénoménale durant le long règne d’Abdelaziz Bouteflika, était placé sous enquête depuis l’été 2019. Il s’avère que le dossier de cet oligarque, l’un des derniers qui sont encore en liberté, a été totalement étouffé et Abdelmalek Sahraoui bénéficie aujourd’hui d’une impunité intrigante. Mieux encore, la justice algérienne n’a même pas entamé des démarches pour réclamer la levée de l’immunité parlementaire à ce député milliardaire sur lequel Algérie Part avait publié de nombreuses révélations appuyées par des documents exclusifs vérifiables et authentiques. 

Abdelmalek Sahraoui s’est enrichi dans deux secteurs clés : l’agriculture et la distribution des carburants avec ses stations-services Petroser. Mais c’est essentiellement dans l’agriculture que l’oligarque qui devient député FLN à Mascara à partir de mai 2017 s’est constitué une fortune avoisinant le 1 milliard de dollars et voyageant à travers le pays en jet privé.  Avec son groupe privé Promo Invest, Abdelmalek Sahraoui a obtenu un total de 17 800 hectares répartis dans les wilayas de Mascara, Saïda, Oran et Adrar. Tous ces milliers d’hectares ont été donnés en concession par l’Etat algérien à ce milliardaire privé. Et pour l’exploiter, Abdelmalek Sahraoui décroche, de surcroît, des crédits bancaires en plusieurs milliards de Da. L’affaire du siècle.

Officiellement, Abdelmalek Sahraoui affirme produire des raisins de table, des cerises et autres fruits précoces, et l’huile d’olive. Ces produits sont commercialisés sous la marque Slatna. Or, dans la réalité, ces affirmations ne correspondent pas du tout, mais vraiment pas du tout, à ces investissements. Preuve en est, nous avons appris au cours de nos investigations que Abdelmalek Sahraoui exploite plus de 5 mille hectares dans la wilaya d’Adrar. Et après lui avoir concédé à des prix symboliques l’exploitation agricole de ces terres, la société d’Abdelmalek Sahraoui a bénéficié d’un prêt bancaire débloqué par une banque étatique d’une valeur de 25 milliard de DA, soit l’équivalent de 250 millions de dollars.

Or, à Adrar, les 5000 hectares ne sont pas du tout exploités à bon escient comme le prétend Abdelmalek Sahraoui. A peine une partie infime de ces terres a été exploitée. Où sont donc partis les autres milliards de Da débloqués par une banque étatique ? A quoi avait servi tout cet argent si les terres ne sont pas exploités comme il avait été promis par Abdelmalek Sahraoui ? Nous sommes bel et bien face à des soupçons de détournement de l’argent public.

Des rapports des services de la direction agricole de la wilaya d’Adrar ont été transmis aux autorités compétentes et à la gendarmerie nationale dont la brigade de Bab Jedid à Alger était censée convoquer Abdelmalek Sahraoui et le soumettre à des investigations poussées. Malheureusement, l’oligarque de Mascara n’a jamais été inquiété et continue de diriger son empire bâti avec des deniers du Trésor Public…

 

 

LEAVE A REPLY